Aller au contenu principal
09 janv. 2018

Musée historique De Villèle (musée de France)

dessin de la façade du musée de villèle dessin de la façade du musée de villèle
intérieur du mussée de villèle avec des tableaux en exposition intérieur du mussée de villèle avec des tableaux en exposition
facade ouest du musée de villèle facade ouest du musée de villèle
des visiteurs devant le musée des visiteurs devant le musée

logo musées de France

Accès direct au site internet du Musée de Villèle (ouvre une nouvelle page internet)

 

Accès direct au site internet thématique : Société de plantation, histoire et mémoires de l'esclavage à La Réunion (ouvre une nouvelle page internet)
 

 

Histoire du site

Le musée historique de Villèle, a été créé par le Département de la Réunion en 1974 sur une vaste propriété coloniale, l’ancienne habitation Panon-Desbassayns.

Située sur la commune de Saint-Paul, le domaine évoque la prospérité d’une famille créole qui a marqué l’histoire de La Réunion aux 18e et 19e siècles.

La propriété constituait l’un des plus grands patrimoines fonciers de l’île et se développait principalement entre les ravines de Saint-Gilles et l’Hermitage.

Figure emblématique, personnage très controversé de l’histoire réunionnaise, Madame Desbassayns (1755-1846) a administré avec fermeté ce grand domaine caractéristique de l’économie de plantation réunionnaise.

 

 

Histoire du musée et de ses collections

Le musée représente aujourd’hui un vaste ensemble architectural très diversifié.

 

Dans la maison de maître, au rez-de-chaussée, des meubles et objets d’art décoratif restituent le cadre de vie de cette riche famille bourgeoise ayant vécu sur la propriété durant plus de cent quatre-vingt ans. Deux dynasties s’y sont succédées, les Panon Desbassayns durant la première moitié du XIXème siècle et leurs descendants, les Villèle jusqu’en 1973.

 

Des collections permanentes sont réparties dans les sept pièces du premier niveau, estampes, gravures et lithographies qui représentent des cartes géographiques anciennes, des portraits, des paysages ou des scènes de vie et constituent autant de repères iconographiques aidant à une meilleure compréhension du développement de l’île Bourbon marqué par l’histoire de la servitude (esclaves et engagés).

 

L’étage présente ponctuellement des expositions temporaires variées, à caractère historique ou artistique, conçues afin de mieux comprendre ou d’expliciter la complexité et la richesse de l’histoire de La Réunion dont l’identité plurielle est forgée d’apports culturels variés issus d’Europe, d’Afrique et d’Asie.

 

L’hôpital restauré en 1996, livre les noms de quelques uns des nombreux esclaves ayant travaillé sur le domaine en 1824.

 

Au sud du domaine, telle une fortification guerrière, s’impose encore une usine à sucre, édifiée entre les années 1825 et 1827 et dont l’activité s’est poursuivie jusqu’en 1920.

 

La Chapelle Pointue domine à l’est. Offrant une architecture très originale, en forme de rotonde. Classée au titre des monuments historiques en 1970. A l’intérieur du sanctuaire se trouve la tombe de Madame Desbassayns ainsi qu’une étonnante statue en fonte polychrome de Saint-Michel.

 

En pratique

Ouvert du mardi au dimanche, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Y compris les jours fériés sauf le 1er mai .

Réservation impérative pour les groupes.

Saint-Gilles-les-Hauts
Tél : 0262 55 64 10
Fax : 0262 55 51 91
E-mail : musee.villele@cg974.fr

 

Accès direct au site internet du Musée de Villèle (ouvre une nouvelle fenêtre)

Accès direct au site internet thématique : Société de plantation, histoire et mémoires de l'esclavage à La Réunion (ouvre une nouvelle page internet)

 

 

logo musées de France

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo