Aller au contenu principal
06 oct. 2018

1ère Journée sans alcool à La Réunion : « Nou lé Kapab ! » - 2018

les participants à la marche blanche réunis devant le jardin de l'etat les participants à la marche blanche réunis devant le jardin de l'etat
photo photo
un organisateur de l'évènement au micro devant un pupitre un organisateur de l'évènement au micro devant un pupitre
des danseurs de moringue devant le cortège des danseurs de moringue devant le cortège
photo photo

Mobilisation générale contre l’Alcool à l’occasion d'une marche blanche entre le jardin de l’Etat et la Préfecture, rythmée par des messages de prévention, et des danseurs de Moringue.

 

Une motion a été ensuite déposée à la Préfecture en présence de maires, de parlementaires, du Président du Conseil départemental, d’associations dont le FRAR  (Fédération Régionale d'Addictologie de La Réunion) et Les Maillons de l’Espoir, chevilles ouvrières de cette  action inédite.

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

Près de 300 manifestants s’étaient donnés rendez-vous au jardin de l’Etat pour cette 1ère journée sans alcool. A l’initiative de l’Association les Maillons de l’Espoir et de la Fédération Régionale d’Addictologie de La Réunion, ce rassemblement vise à sensibiliser la population aux dangers liés à la consommation d’alcool.

 

Jean-Claude FANCHIN Président de l’Association les Maillons de l’Espoir

« Cette marche blanche sert à la reconnaissance de toutes les personnes victimes de l’alcool. Vous savez, à La Réunion, toutes les familles a quelqu’un qui a un problème avec l’alcool. Donc c’est en reconnaissance de ces personnes victimes, qui sont décédées, qui sont parties mais également pour ces personnes qui luttent encore contre la maladie pour essayer de s’en sortir. »

 

Une marche blanche composée d’élus, d’acteurs associatifs et de militants a quitté le jardin de l’Etat pour rejoindre la préfecture. L’alcool, un problème de santé publique, à La Réunion 450 personnes décèdent chaque année suite à une consommation excessive d’alcool soit près d’un décès sur 10.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département de La Réunion

« L’alcool c’est des accidents de la circulation,  c’est des violences intrafamiliales,  il faut arrêter avec ça. C’est pour ça que j’apporte tout mon soutien aux organisateurs. Et je veux qu’il y ait une prise de conscience chez les réunionnaises et les réunionnais que l’alcool fait trop de dégâts. Même quand l’enfant n’est pas né parfois il est déjà atteint.

Ce n’est pas admissible. »

 

Les élus ont ensuite pu remettre une motion à la préfecture. Une motion portant notamment sur la publicité et l’exonération des taxes sur la vente de spiritueux locaux.

 

David METE Président de la Fédération Régionale d’Addictologie de La Réunion

« C’est notamment de pouvoir revoir la fiscalité spécifique ,dérogatoire, qui existe dans le département et dans les DOM et qui permet que soit commercialisé à très bas prix l’alcool issu de la canne à sucre.  Cela permet aujourd’hui d’avoir à La Réunion, le prix de l’alcool le moins cher de France, ce qui est une aberration de santé publique puisque nous sommes la 2e région la plus concernée par la mortalité liée à l’alcool. »

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo