Aller au contenu principal
30 avril 2018

FEADER: un soutien pour le développement agricole et rural de La Réunion

affiche des aides feader affiche des aides feader

DISPOSITIFS D'AIDES                                                                                      

 

ACTUALITÉS                                                                                                     

ESPACES PARTENAIRES (réservé)                                                                 

 

Dans la continuité d’une gestion partenariale des fonds européens à La Réunion lors des exercices précédents, le partenariat Etat/ Région/ Département a décidé, conformément à la loi du 27 janvier 2014 mise en application par le décret de 03 juin 2014, de confier au Conseil Départemental le rôle d’autorité de gestion pour le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le veloppement Rural)

Acteur reconnu et porteur de la politique agricole sur le plan local depuis 2005, le Département, par décision de la Commission Permanente du 20 juin 2014, a accepté de prendre de nouvelles responsabilités vis-à-vis de la Commission Européenne. 
 
Vis-à-vis de l’Union Européenne, le Conseil Départemental a pour rôle de mettre en œuvre de manière efficace et effective les mesures du Programme de Développement Rural de La Réunion (P.D.R.R.) notamment en ce qui concerne :

  •  Le suivi de chaque mesure au moyen d’indicateurs financiers, de réalisation et cible, 
  •  Le contrôle de la qualité de la mise en œuvre du programme,
  •  La mise en place d’un système d’enregistrement électronique sécurisé permettant de conserver, de gérer et de fournir les informations statistiques sur le programme et sa mise en œuvre,
  •  La mise en œuvre d’une communication et publicité appropriées.
     

Le PDRR FEADER 2014-2020, structuré autour de 12 mesures et doté de 385.5 Millions d’euros soit une hausse de +17% par rapport à l’exercice précédent  ; a été élaboré selon quatre orientations :

  •   Accroître la compétitivité de l’agriculture réunionnaise ; 
  •   Préserver et valoriser les ressources naturelles et les espaces agricoles ;
  •   Renforcer l’attractivité des Hauts et d’y favoriser la création d’emplois ;
  •   Investir dans la recherche et dans l’innovation et de développer les compétences 

 

CONSEIL DÉPARTEMENTAL
Service Autorité de Gestion et Affaires Européennes (S.A.G.A.E.)
26, avenue de la Victoire - 97488 Saint-Denis Cedex
02 62 90 35 79 

 

DISPOSITIFS D'AIDES                                                                                      

 

ACTUALITÉS                                                                                                     

ESPACES PARTENAIRES (réservé)                                                                 

 

Vidéo Comprendre le FEADER :

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

Le Département soutient le monde agricole et rural avec le FEADER

 

FEADER

Le Fonds Européen Agricole pour le DEveloppement Rural, est un financement européen dédié au développement des secteurs agricoles et des territoires ruraux.

Pour notre département c'est une enveloppe de 385,5 millions d'euros qui est attribuée. La maîtrise de ces fonds est confiée au Conseil Départemental qui est autorité de gestion du FEADER.

 

Les objectifs du FEADER

Le FEADER a pour objectif de créer une dynamique économique et sociale dans les zones rurales. Il a aussi pour vocation de préserver les ressources environnementales. Ses crédits sont mis en œuvre dans le cadre des programmes européens. Ces fonds sont disponibles dans le cadre de l'application du Programme de Développement Rural de La Réunion (PDRR), qui a été adopté pour la période 2014/2020.

Ce programme se décline selon quatre grandes orientations :

[Musique]

 

 

1 – Optimiser les systèmes de production Agricole et Agroalimentaire

 

Les fonds européens interviennent au cœur même des exploitations agricoles. Mathieu Liatout est éleveur de poulets à Sainte-Marie. Les fonds FEADER lui ont permis de financer la mise aux normes et l'équipement de ces bâtiments d'élevage.

 

Mathieu LIATOUT – Agriculteur :

Alors je dois moderniser tout mon bâtiment. Ça consiste en transformant le bâtiment statique en un bâtiment dynamique. Alors j'ai commencé par mettre un ordinateur, un AVItouch, qui pilote tout le bâtiment en surveillant la température, la consommation d'eau, les ouvertures d’air. Et donc l'enveloppe FEADER va me permettre d'investir dans tout ça. J'en ai pour

7000 euros pour l'ordinateur. Et là maintenant tout mon bâtiment est piloté grâce à l’AVItouch.

[Musique]

 

 

2 – Préserver les écosystèmes et valoriser les espaces naturels et agricoles

 

Dans ce verger la production de mangues et guidées par des techniques respectueuses de l'environnement. On parle ici de gestion agro-écologique du verger. Afin de réduire l'usage des produits phytosanitaires, il a été privilégié un enherbement maîtrisé sur la parcelle. Ces mesures agro-environnementales et climatiques sont financées à hauteur de 20 millions d'euros par le FEADER.

 

Mylène WILT – Directrice d’exploitation agricole au Lycée agricole de Saint-Paul :

Puisqu'en ayant un enherbement permanent au sol, on favorise aussi un habitat qui est favorable pour ce qu'on appelle les auxiliaires de culture, en fait les insectes qui vont nous permettre de lutter contre les insectes nuisibles. Donc ce qui permet au verger d'avoir un peu une auto régulation de la population d'insectes et du coup en plus de ne plus utiliser d'herbicides on va aussi pouvoir utiliser moins de produits insecticides.

 

Commentaire :

40 % du territoire de l'île de La Réunion est recouvert d'espèces naturelles remarquable qu'il convient de préserver. Afin de les valoriser, des aménagements financés par le FEADER sont réalisés, comme ici, à Piton Sec, sur cette aire d'accueil.

 

Christian BEILLEVAIRE – Responsable cellule à la direction des Espaces Naturels Sensilbles au Département :

Notamment ce que vous avez derrière vous, un kiosque accessible aux personnes à mobilité réduite, avec son parking dédié, et l'aménagement des tables et des assises prévues pour les personnes à mobilité réduite. Egalement une gestion des déchets particulière, puisque c'est un site où on a pris la décision de ne pas mettre de poubelles volontairement, et d'inciter les gens à travers de petits pictogrammes à ramener leurs déchets pour préserver la nature.

[Musique]

 

 

3 – Renforcer l’attractivité des hauts et d’y favoriser la création d’emplois

 

Des fonds sont mis à disposition pour soutenir les initiatives qui développent l'économie des hauts. Au 17e kilomètre, Carole Lebon a créé sa petite entreprise de broderie en 2007. Grâce à LEADER, elle a pu investir dans cette brodeuse à 7 aiguilles financé à 65 % par l'Europe.

 

Carole LEBON : Gérante de la « Broderie Paul et Virginie » :

C'est une brodeuse à 7 aiguilles. C'est à dire que vous pouvez mettre dessus 7 couleurs. Donc avant je me contentais avec mes anciennes brodeuses de mettre une seule couleur, donc je me contentais de faire du monochrome. Maintenant je peux broder des motifs à concurrence de 7 couleurs. On se sent plus tout seul. On fait partie d'un groupe, de l'Europe, de La Réunion, des hauts, et c'est ça qui est bien.

[Musique]

 

 

4 – Investir dans la recherche et développer des compétences

 

Investir dans la recherche et le développement des compétences, c'est soutenir par exemple les nouveaux modes de production agricole. Nous sommes ici à Mont-Vert-les-hauts, sur la plus grande exploitation d'agriculture biologique sur l'île. Un défi de taille qu'il a fallu relever grâce à de nouvelles compétences humaines, et l'utilisation de nouvelles techniques.

 

Jean-Pierre AVRIL – Agriculteur :

En particulier donc sur la question de la gestion des temps travaux, il faut que vraiment vraiment on trouve, on construise des solutions d'adaptation de la mécanisation, à nos petites parcelles, petits cycles et petites cultures. Nous avons bénéficié nous, en 2017 à l'occasion de l'installation d'Ingrid, donc d'un financement pour financer 2000 m² de serres, pour financer une citerne, une réserve d’eau de 200 m³, pour financer donc une station d'irrigation derrière cette citerne, et pour financer un matériel de travail du sol.

[Musique]

 

Le rôle du Département.

Le Département de La Réunion est autorité de gestion des fonds FEADER pour la période 2014/2020. Le Département a donc la responsabilité de :

  - gérer et contrôler la mise en œuvre de chaque mesure du programme

  - organiser le suivi et l'évaluation du programme, avec la mise en place des indicateurs de suivi

  - assurer l'animation, le pilotage et la communication du programme.

 

Le Département est porteur de la politique agricole sur le plan local. Dans ce cadre il a la responsabilité de favoriser l'accès aux dispositifs d’aides européennes aux acteurs du monde agricole et aux porteurs de projets.

 

Serge HOAREAU – Vice-Président de Département délégué à l’agriculture :

Il est plus simple pour nous en tant que collectivité compétente de pouvoir gérer l'enveloppe financière venant de l'Europe pour assurer une répartition juste et dynamique de ces fonds en direction des différentes filières que nous avons à La Réunion.

[Musique]

 

Fonctionnement des démarches.

Pour bénéficier des crédits du FEADER, le porteur de projet potentiel devra s'assurer que son projet entre bien dans le cadre du programme de développement rural de La Réunion, qui est structuré autour de 12 mesures. Selon les types d'opérations, le porteur de projet devra s'adresser à des services instructeurs.

Il en existe cinq :

  • la Région Réunion
  • le Secrétariat Général des Hauts
  • la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt
  • le Département de La Réunion
  • les Groupes d'Action Locale au cœur de la démarche LEADER

 

Ces services informent et accompagnent les porteurs de projets dans leurs démarches. Il faut savoir que pour solliciter l'aide du FEADER, le porteur de projet doit s'assurer d'un plan de financement équilibré avec une traçabilité de ses dépenses. Notons que les versements des subventions ne se font qu'après présentation des dépenses réalisées et justifiées.

En 2017, 290 dossiers ont été traités et plus de 27 millions d'aides ont été attribuées.

Pour plus d'informations, consultez le site internet et le portail web du FEADER sur le

WWW.CG974.FR

 

 

Réalisation : Mickael CUVELIER

Images drone : Emmanuel RICHARD et Alexandre RIVIERE

Remerciements : L’AGILE, Le Pôle Développement Mission Feader et autorité de Gestion

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo