20 juil. 2022

Aide alimentaire : Le Département, acteur de l’innovation sociale et solidaire - 2022

Mardi 19 juillet, le Vice-président du Département, délégué à l’action sociale, Jean-Marie Virapoullé a reçu les Présidents de la Fédération nationale des Banques Alimentaires (FNBA) Claude Baland, et de la BAM Bruno Prochasson.

Cette rencontre fût l’occasion d’échanger sur la mise en service de la nouvelle unité de transformation inaugurée la veille à Montvert, financée intégralement par le Conseil départemental, et de poser les jalons du futur plan stratégique de l’aide alimentaire à La Réunion.

« À travers le projet d’unité de transformation solidaire, en tant que chef de file de l’action sociale, le Département met ce nouvel outil au service des plus nécessiteux qui sont accompagnés par la BAM. Il permet aussi de les faire bénéficier des produits locaux de qualité. Ceci contribuera à l’amélioration de leur équilibre alimentaire et à leur santé » se réjouit le Dr Virapoullé. Il n’a pas manqué de souligner le caractère innovant de cette action sociale, saluée par le président de la FNBA. Claude Baland précise en effet que « Ce projet gagnant/gagnant réunionnais - qui allie soutien à l’agriculture locale et aide aux personnes démunies, tout en luttant contre le gaspillage alimentaire et en privilégiant une alimentation saine, équilibrée et de qualité - est une première à l’échelle nationale. Avant-gardiste, c’est un schéma qui est appelé à être reproduit aussi bien dans l’Hexagone qu’à La Réunion ». 

82000 € alloués par le Département pour le financement de la première unité de transformation solidaire à Montvert

82 000€, c’est le montant de l’enveloppe consacrée par le Département pour la mise en service de cette nouvelle unité de transformation de fruits et légumes, inaugurée à Monvert à Saint-Pierre en présence du Préfet Jacques Billant, du Président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne et du Vice-président du Département délégué à l’agriculture. Pour Serge Hoareau : « Ce projet tant attendu, s’ajoute aux efforts et aux autres moyens déjà déployés par la Collectivité départementale en faveur des agriculteurs et des producteurs ». 

Gérée par la Banque Alimentaire des Mascareignes (BAM), cette nouvelle structure financée intégralement par le Conseil départemental, dans le cadre de la Stratégie Nationale de Prévention et de Lutte contre la Pauvreté, permet à 31 producteurs, regroupés par la Chambre d’Agriculture, de transformer les produits de bonne qualité mais qui ne répondent pas aux standards de vente. Pasteurisation, surgélation, déshydratation et autres traitements sous vide, respectant strictement les normes d’hygiène et de sécurité alimentaires sont autant de procédés de transformation, à disposition des agriculteurs qui auront accès gratuitement à l’unité. En contrepartie, 10 % des produits transformés sont remis à la BAM. Une partie de leur production sera également offerte à la BAM qui les transformera à son tour pour les ajouter aux colis alimentaires.

Chaque année, ce sont 15 tonnes de dons de fruits et légumes qui seront transformées. Cela devrait permettre à terme d'ajouter dans les colis alimentaires, entre 25 et 30 tonnes de produit locaux, conservables et adaptés à la cuisine réunionnaise.  

Jean-Marie Virapoullé précise que le Département vise à implanter de nouvelles unités de transformation dans les quatre coins de l’île. « Après le Sud, l’Est, qui est un territoire disposant d’un très fort potentiel, en matière de production de fruits et de légumes, pourrait être la prochaine étape ». 

Plan de mandature du Conseil départemental de La Réunion 2021-2028