25 juin 2015

Bilan de la 7e édition des Nuits sans lumière 2015

 

 

Bilan de l'édition 2015

 

La Collectivité Départementale menant une politique de préservation et de valorisation en matière de patrimoine naturel, s’inscrit naturellement dans cette manifestation à laquelle elle participe depuis son démarrage.

Pourquoi ?

C’est la période d’envol des jeunes Pétrels. Attirés et aveuglés par la lumière, ils percutent violemment les poteaux lumineux et terminent leur envol au sol. Blessés, ils deviennent des proies faciles pour les chiens et les rats.

C’est aussi la période de la naissance des tortues marines. Exposées à la lumière, les « bébés tortues » sont visibles par les prédateurs et peu d’entre eux, arrivent à la mer.

Voir le dépliant des nuits sans lumière 2015 (2.19 MB)

Actions réalisées par le Département  :

  • 4 musées : Villèle, Léon Dierx, Artothèque, Muséum d’Histoire Naturelle
  • 10  sites emblématiques : Hôtel du Département, Villa du Département, site de La Victoire, Jardin de l’Etat, Archives Départementales, Jardin Botanique de La Réunion, 4 arrondissements.

Actions de sensibilisation à travers les divers supports existants :

  • Message intranet
  • Diffusion du diaporama sur la pollution lumineuse sur intranet et internet,
  • Diffusion du film « sauver les pétrels de Barau» sur la télé du Département et ses canaux multi-diffusion : sur Télé Kréol : les 20, 22 et 24 avril à partir de 14h00 ; Sur ZEOP (canal 974) ; Sur la chaîne youtube.
  • Diffusion d’affiches sur les sites du Département, toutes les Directions.
  • Sensibilisation des collégiens à travers le Conseil départemental des jeunes.
  • Soirée projection et échanges autour du film « Taille-vent », mardi 21 avril à 18h à Mascarin Jardin Botanique de La Réunion, en présence de André FLEURENCE Président de la SEOR, de Jean-François BENARD et Janik PAYET de l'antenne ouest du Parc national de La Réunion, de Patrick PINET, chargé de mission scientifique et logistique sur le projet Life+ Pétrels, et de Serge MONTAGNAN, réalisateur du film : => 80 personnes accueillies (dont 65 adultes et 15 enfants) ; les débats se sont prolongés pendant 1h30 après le film.

  Voir le Bilan des nuits sans lumière 2015 (5.02 MB)