16 déc. 2021

À Bras-Panon Une nouvelle adresse pour les victimes de violence intra-familiales - 2021

Le Président du Département Cyrille Melchior était en déplacement ce matin du 16 décembre à Bras-Panon où il a participé au Conseil local de sécurité et de prévention contre la délinquance (CLSPD) de cette commune de l’Est. « La lutte contre les nuisances sonores » était le thème de ce CLSPD qui constitue « le cadre légal de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et la prévention de la délinquance dans les communes » et qui a réuni plusieurs autres acteurs dont l’État représenté par Mickaël Mauhaux, sous-préfet de Saint-Benoît ; la Procureure de la République Véronique Denizot et les responsables des bailleurs sociaux présents à Bras-Panon, à savoir la SIDR, la SHLMR et la SEMAC. Ces derniers ont d’ailleurs signé un protocole partenarial de lutte contre les nuisances sonores sur le territoire communal. Le maire précise : « Bras-Panon se positionne ainsi comme un site expérimental de la mise en œuvre de ce protocole qui, dans l’avenir, pourrait être reproductible dans d’autres communes si les résultats attendus sont au rendez-vous ».

Lors de son intervention, le Président Cyrille Melchior a souligné l’importance du travail de partenariat entre tous les acteurs en matière de lutte contre la délinquance : « Cette collaboration, nous le savons tous est essentielle ; elle est un gage de notre efficacité collective en matière de tranquillité publique et de cohésion sociale ». 

Quelques axes d’intervention du Département ont été présentés par le Président Cyrille Melchior. A commencer par les actions en matière d’insertion à travers les ACI (ateliers chantiers d’insertion) ; les actions de prévention des jeunes contre les phénomènes addictifs (alcool, tabac, drogue…) ; l’Académie des Dalons ou encore le soutien à la création d’entreprise ou encore le dispositif R+, expérimenté depuis 1 an et demi a prolongé jusqu’en 2024…

 

Concernant la lutte contre les violences intra-familiales (VIF), le Président Cyrille Melchior a mis en avant quelques actions menées par le Département : « Nous mettons en œuvre un plan départemental ambitieux, formalisé par la nomination d’une vice-présidence déléguée à la prévention des VIF. Nous avons renforcé avec l'État, les équipes d’ISCG (Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie). Je signalerai aussi l’augmentation du nombre de places en structure d’accueil d’urgence ou encore le soutien au tissu associatif. 3M€ sont consacrés chaque année à cette politique ». Pour 2022, le Président du Conseil départemental a annoncé le déploiement de la Caravane d’accès aux droits qui "viendra à la rencontre de la population, notamment des zones les plus reculées" ainsi que le lancement d'un "état des lieux de l’Éducation populaire à La Réunion".

 

La matinée de travail s’est achevée avec l’inauguration d’une plateforme associative d’aide aux victimes de VIF baptisée « Espace Pavillons ». Il s’agit d’un local mis à disposition - par la Ville de Bras-Panon en collaboration avec la Semac - où 3 associations (Réseau VIF présidé par Geneviève Payet, ARIV présidée par Pascaline Roussel et ADFI présidée par Serge Fabresson) vont pouvoir accueillir, écouter et aider les victimes de violences. Cette nouvelle plateforme associative vient compléter les dispositifs existants. Dans son discours inaugural, Mickaël Mauhaux, le sous-préfet de l’arrondissement Est, n’a pas manqué de saluer l’action des ISCG (Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie) et l’augmentation de leur nombre par le Département. La lutte contre les VIF continue.

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions