25 févr. 2021

Conseil Départemental des Jeunes (CDJ) : L'histoire de la départementalisation - 2021

C’est dans l’hémicycle du Département que les élus du Conseil Départemental des Jeunes se sont retrouvés, le jeudi 25 février 2021, autour de Prosper Eve, historien spécialiste de la Départementalisation.

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

LE REPORTAGE 

 

Commentaire :

L’hémicycle du Département est devenu le temps d’une après-midi, une salle de cours d’histoire.

Une classe de représentants d’élus de tous les collèges de l’île avec un professeur, Prosper EVE, spécialiste de la Départementalisation de 1946.

 

 

Catherine CHANE-KUNE, Directrice Direction de la Culture et des Sports 

Le Département a l’habitude de prendre part à la commémoration des grandes dates de l’histoire de La Réunion.

On démarre une opération intergénérationnelle car elle consiste à mettre en relation des témoins des 75 ans de la départementalisation dans divers domaines : l’économie, la santé, le sport, l’agriculture, la culture.

 

Ambiance de la conférence 

La France ne veut pas céder à quiconque ses colonies. 

 

Commentaire

La remise à niveau est studieuse car la départementalisation de La Réunion est une goutte d’eau dans le programme d’histoire enseigné au collège. 

 

Shyrel Gouraya MOUSSALAYA, La présidente du Conseil Départemental des Jeunes

Il n’y a pas beaucoup de jeunes qui savent ce que c’est la départementalisation et pourquoi elle a été mise en place à La Réunion. 

Même si c’est parfois chiant d’apprendre des dates aux collèges et ce n’est pas toujours intéressant pour certains, Quand même, s’y intéresser un minimum, c’est important pour nous de savoir. Et de transmettre aussi à d’autres jeunes et aux générations futures. 

 

Commentaire 

Une interaction évidente devant un public de bons élèves, pourtant c’est toute une génération qu’il faut convaincre du rôle central de ce moment dans notre histoire. 

 

Prosper EVE, Historien professeur Université de la Réunion.

Qu’est-ce qu’il nous manque, c’est l’amour pour ce pays. Et si on veut développer ce pays, il faut l’aimer. Et si on aime ce pays, on aime son histoire et on aime toutes les étapes de son histoire, s’aimer soit même, aimer les autres. Pour pouvoir grandir et construire un avenir qui sera plus radieux. 

 

Ambiance de la conférence 

On est content de ce qu’on a. 

Et après si on n’est pas trop d’accord et bien on travaille pour faire changer, pour évoluer. 

 

 

Commentaire 

Avec beaucoup de bienveillance, le professeur transforme l’histoire en philosophie, sociologie, ethnologie, … Une pluralité dans laquelle cette génération doit inscrire sa singularité.

 

 

Un reportage d’Alexandre GILLES
Département de La Réunion / 974TV © février 2021

Plan Départemental de Transition Ecologique et Solidaire