Aller au contenu principal
14 décembre 2018 -

-> L'évènement "Au Bonheur des Enfants" dans le Jardin de l'Etat à St Denis c'est du 19 au 22 décembre, de 9h à 20h !                             -> Fermetures exceptionnelles du Jardin de l'Etat à Saint-Denis au cours du mois de décembre                           -> Le Musée de Villèle  est fermé du lundi 10 au mercredi 19 décembre, la réouverture au public se fera le 20 décembre à partir de 18h.               -> 1818-2018 Bicentenaire Leconte de Lisle, découvrez l'exposition proposée par la Bibliothèque Départementale                        -> Il y a 100 ans, le 5 octobre 1918, l'aviateur Roland Garros mourait au combat. A l’occasion du centenaire de sa disparition, les Archives départementales proposent une exposition retraçant sa vie. + d'infos dans la rubrique 'Nos compétences / Culture'                    -> Fermeture de l'Artothèque tous les week-ends et jours fériés jusqu'en février 2019.         -> Les inscriptions pour le transport scolaire des élèves et étudiants en situation de handicap pour la rentrée 2018/2019 sont effectives (rubrique 'Nos compétences / Routes')            -> Net Bourses, site d'inscription en ligne pour les aides aux étudiants : vous pouvez consulter l'état d'avancement de votre dossier pour l'année universitaire 2018-2019, rendez-vous sur notre site internet Net Bourses

02 févr. 2018

Cyrille Melchior, nouveau Président du Département - 2018

Cyrille Melchior, nouveau Président du Département dans son bureau Cyrille Melchior, nouveau Président du Département dans son bureau
Cyrille Melchior, nouveau Président du Département dans son bureau Cyrille Melchior, nouveau Président du Département dans son bureau

« Je veux donner un nouveau souffle à la Collectivité »

A la tête d’une collectivité qui gère plus de 1,5 milliards d’euros, le nouveau Président Cyrille Melchior veut inscrire son action dans la continuité tout en donnant une nouvelle dynamique au Conseil Départemental. Le successeur de Nassimah Dindar veut agir tout en s’appuyant sur un projet de mandature qui a fait ses preuves et qui n’a qu’un seul objectif, l’épanouissement de tous les Réunionnais.

Conseiller Départemental du 17ème canton de Saint-Paul, la carrière politique de Cyrille Melchior débute en février 2000 où il obtient son premier mandat de Conseiller Général.

Il occupe ainsi le poste de 1er vice-président de 2002 à 2008. Il est au même moment Conseiller Municipal.  Il deviendra en 2014, adjoint au maire de Saint-Paul et vice-président aux affaires générales de la communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest (TCO).

C’est en 2015 que Cyrille Melchior renoue avec ses premières amours à savoir le poste de 1er vice-président qu’il occupera jusqu’en décembre 2017 avant de prendre la tête du Département.

Son implication en politique remonte à plusieurs années, mais c’est à travers l’administration territoriale qu’il  forge ses armes.

Une carrière qui débute en 1985 au Conseil Régional de La Réunion. Il est alors chef du service Budget et Finances aux côtés de Pierre Lagourgue alors président de Région. « Je suis fonctionnaire territorial. J’ai réussi mon concours d’attaché en 1996. J’ai démarré ma carrière en 1983 en tant que VAT (Volontaire d’Aide Technique) au Conseil Régional de La Réunion. Alors chef du service budget, j’ai demandé mon détachement pour le poste de Directeur Général des Services à la mairie de Salazie. J’ai occupé ce poste pendant 5 ans avant de rejoindre la CIREST  (Communauté d’Agglomération Réunion Est) en tant que Directeur Général Adjoint en charge des finances durant 5 ans. En 2009, j’ai intégré la CIVIS en tant que collaborateur de cabinet. Depuis fin 2014, je suis en détachement. ».

 

« Je veux libérer les énergies »

C’est un président déterminé qui appelle à la concertation avec toutes les forces vives qui prend aujourd’hui les rênes du Conseil Départemental. Placer l’homme réunionnais au cœur du projet de mandature tel que l’a conçu son prédécesseur Nassimah Dindar qui aura marqué ses différents mandats par une seule et même volonté, l’épanouissement humain. « Je veux libérer les énergies en poursuivant le projet de mandature qu’on a entamé depuis 2015 et qui repose sur trois piliers, l’épanouissement humain, le développement territorial et l’intelligence institutionnelle. J’ai des sujets qui me tiennent à cœur et qui sont essentiels au développement de notre pays. Je pense au monde agricole, à l’éducation, aux jeunes et plus particulièrement aux personnes âgées. La population de la Réunion vieillit, nous devons être visionnaires et prévoir la prise en charge de nos gramounes à travers des dispositifs que le Département a déjà expérimenté et qui ont fait leurs preuves. Je pense plus précisément aux MAF (Maisons des Accueillants Familiaux).  Nous avons d’immenses potentialités avec le monde agricole comme celui de l’exportation de nos fruits. » Pour ce faire, le président Melchior souhaite travailler avec les exploitants, les organisations agricoles et les professionnels du secteur. «  Je veux impulser une nouvelle dynamique en continuant à renforcer l’accès aux produits locaux dans les cantines des collèges. Le savoir-faire réunionnais en matière agricole doit être mis en avant ».
 

« Participer davantage à la réussite de notre jeunesse »

Ce sont 18 millions d’euros qui sont octroyés à l’accompagnement des jeunes étudiants à travers la bourse départementale. Cyrille Melchior au-delà de ce financement veut miser sur la réussite de la jeunesse réunionnaise. « Je souhaite travailler sur nos dispositifs pour que nous trouvions un accord avec l’Education Nationale et l’Université pour optimiser notre dispositif d’aides aux étudiants. La réussite est primordiale car l’échec à ce niveau des études mène forcément à des difficultés d’insertion dans le monde professionnel. Cette première année post-bac détermine la suite et l’obtention du diplôme, tout doit être mis en place pour que les jeunes puissent passer ce cap. »

Et c’est fort de son expérience que Cyrille Melchior compte mener à bien tous ces dossiers qui concernent La Réunion tout en s’appuyant sur les institutions nationales et européennes. « Il faut se donner les moyens, tout ceci dans la sérénité pour appréhender ces différents problèmes. »

Une vision politique qui s’accompagne d’une vision de l’administration, à travers tous les agents qui chaque jour œuvrent à la réalisation de toutes ces priorités. Un travail basé sur la concertation. « La complémentarité entre les élus et l’administration doit renforcer la réussite de nos actions. »

Ce père de famille marié et père de deux enfants a conscience des grandes responsabilités qui incombent à la gestion d’une collectivité qui a pour mission principale le social. Dans un département qui rencontre de grandes difficultés, la solidarité doit être au cœur de l’action de la collectivité.

« Je suis persuadé qu’ensemble nous pourrons relever un certain nombre de défis. Cela passe par l’envie de travailler pour les autres. J’ai ce désir et je souhaite que tout le monde partage avec moi cette volonté d’aller le plus loin possible pour rendre service à La Réunion et aux Réunionnais".

Source : magazine interne du Département

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo