30 nov. 2020

Le Département lance 2 nouveaux dispositifs pour répondre à l’urgence sociale : Chèque CAPAH et Pass Bien-être - 2020

Ce Lundi 30 Novembre, au sein de l’Hémicycle du Palais de la Source, le Département a présenté deux mesures s’inscrivant dans le Plan de Relance Economique et Sociale : le Pass Bien- être et le Chèque d’Accompagnement Personnalisé Alimentaire et Hygiène.

 

Des réponses directes à la crise sanitaire actuelle

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu de nombreuses conséquences désastreuses sur l’île, son économie et sa population. Pour faire face à cette crise, un Plan de Relance Economique et Sociale a été mis en place par le Département et voté en séance plénière le 15 juillet 2020. Ce plan, d’un montant de 570 M€, vise à accompagner La Réunion et les Réunionnais sur le chemin du retour à la croissance, au développement économique, au bien-être, à la cohésion sociale et familiale.

Plusieurs actions ont été fléchées dont, la création de deux dispositifs majeurs pour répondre à l’urgence sociale : le Chèque d’Accompagnement Personnalisé Alimentaire et Hygiène (CAPAH) et le Pass Bien être. Des aides qui sont destinées aux personnes et familles les plus modestes, pour certaines en situation de détresse, depuis le début de cette crise.

 

Le CAPAH, une aide alimentaire et d’hygiène

Le CAPAH, dispositif mobilisant 2 millions d’euros et mis en œuvre depuis le 1er octobre 2020, est une aide dont le montant varie entre 70 et 200 euros selon la composition familiale. Sous forme de chèques de 10 euros, cette mesure permet aux publics fragiles d’effectuer des achats, en priorité des produits frais ou de première nécessité comme les produits pour les nourrissons. Cette aide permet d’ouvrir les possibilités de soutien à l’achat de produits souvent absents des colis alimentaires distribués par les associations. L’attribution du chèque se fait à la suite d’une évaluation sociale par un professionnel du Département, qui juge de la nécessité d’utiliser ce levier. Depuis son lancement, le dispositif compte 800 familles bénéficiaires, pour un montant de 80 000 euros.

 

Le Pass Bien Être, un dispositif d’aide à double effet

A compter du 1er décembre est disponible la plateforme numérique dédiée à l’obtention du Pass Bien-être, une aide destinée aux bénéficiaires du RSA socle ainsi qu’aux personnes âgées de plus de 60 ans dont le revenu est inférieur à 492,57 euros par mois.

Cette mesure, qui mobilise 16 millions d’euros, permet aux publics les plus vulnérables de bénéficier de prestations de bien-être et de pratiquer des activités sportives, de loisirs ou culturelles. D’une valeur de 150 euros, remis sous forme de coupons de 15 euros, ce Pass offre une aide à la fois physique et psychologique, dans un contexte plus que difficile. Pour l’obtenir, les bénéficiaires doivent s’inscrire sur une plateforme dédiée à cet effet.

Utilisable comme moyen de paiement auprès de professionnels agréés par le Département, ce Pass est également un dispositif créé pour soutenir les acteurs économiques locaux affaiblis par la crise et les mesures de confinement, en particulier les entreprises de bien-être et de prestations sportives, culturelles ou de loisirs. Pour adhérer au projet, les entreprises doivent s’inscrire et déposer leurs dossiers de candidature sur la plateforme créée à cet effet.

 

Depuis le 1er décembre, la plateforme d’inscription en ligne est disponible en cliquant ici : passbienetre.departement974.fr

Elle est ouverte à la fois aux personnes souhaitant bénéficier du Pass et aux entreprises voulant être partenaires. Cette plateforme, qui se veut la plus intuitive et simple d’utilisation possible, a été conçue en coopération avec de futurs usagers tant professionnels que bénéficiaires afin de proposer une démarche la plus simplifiée possible. Des ateliers ont ainsi été organisés tout au long de sa conception pour recueillir les attentes et retours des futurs usagers.

A la suite d’une première campagne d’adhésion lancée le 9 novembre à destination des professionnels, plus de 80 candidatures ont, à ce jour, été reçues. Le mois de décembre permettra de finaliser leurs inscriptions, sachant que ces dernières seront ouvertes jusqu’au 31 décembre 2021.

Pour inaugurer le lancement du dispositif, 5 entreprises et leurs représentants étaient aujourd’hui présents dans l’Hémicycle, pour signer les premières conventions d’adhésions au projet.