Aller au contenu principal
21 mai 2019

Le Département et le Sidélec s’engagent dans la lutte contre le réchauffement climatique - 2019

Maurice Gironcel et Cyrille Melchior signent la convention partenariale Maurice Gironcel et Cyrille Melchior signent la convention partenariale
Nadège Baret, de la Rivière Saint-Louis, gagnante du 1er prix de la loterie organisée sur le stand du Sidélec au Salon de la Maison : un vélo électrique 7 vitesses Nadège Baret, de la Rivière Saint-Louis, gagnante du 1er prix de la loterie organisée sur le stand du Sidélec au Salon de la Maison : un vélo électrique 7 vitesses
Elus et représentants de SIDELEC pour une photo de groupe Elus et représentants de SIDELEC pour une photo de groupe

Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental, et Maurice Gironcel, Président du Syndicat intercommunal d’électricité de La Réunion (Sidélec Réunion), ont signé ce mardi 21 mai une convention de partenariat engageant les deux collectivités à relever ensemble le défi majeur de la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Le Département, un acteur engagé dans la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique

 

Le Département s’inscrit pleinement dans la dynamique de lutte contre le changement climatique, avec la mise en œuvre de plusieurs projets de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables, à la fois sur son propre patrimoine et sur le territoire. La Collectivité a ainsi installé 36 000m² de panneaux photovoltaïques sur 23 collèges de l’île. Elle valorise également l’énergie hydraulique des ouvrages et des réseaux d’irrigation. Et a apporté son soutien à plusieurs projets tels que l’électrification de Mafate, un vaste projet énergétique à hauteur de 1,4 million d’euros.  « Nous procédons continuellement à des actions de maîtrise de l’énergie. 2018 a marqué un renforcement de l’action du Département sur la production d’énergies renouvelables et la diminution des consommations énergétiques sur son propre patrimoine. Dans cette même optique durable, le Sidelec et le Département ont travaillé ensemble pour permettre alimentation électrique du réservoir de Bon Accueil dans le cadre de l’extension du périmètre irrigué du Bras de Cilaos mettant en irrigation 250 ha de terres agricoles » a indiqué Cyrille Melchior.

 

Sidélec, un acteur essentiel de l’énergie à La Réunion

 

Le Sidélec Réunion, autorité organisatrice du service public de distribution d’énergie électrique et dont la mission est de contrôler la délégation de service public de distribution d’électricité concédée à EDF, met en œuvre de nombreuses actions de lutte contre le changement climatique et pour la biodiversité. « Aujourd’hui, avec le Département, nous apportons notre pierre pour relever ensemble le défi majeur de la lutte contre le réchauffement climatique. C'est une responsabilité collective mondiale où chacune et chacun est amené à y contribuer. À La Réunion, plusieurs initiatives vont dans le bon sens, lesquelles sont portées par les institutions, les associations et les citoyens. C'est sur des objectifs concrets, que le SIDÉLEC Réunion et le Conseil Départemental se mobilisent à travers une convention sur des thématiques communes à nos deux collectivités. A travers cette démarche, nous offrons ainsi à la population et, à la jeunesse en particulier, des perspectives en matière d’emploi durable.» a précisé Maurice Gironcel.

 

Une convention pour renforcer les actions de lutte contre le changement climatique

 

Le Département et le Sidélec ont identifié deux axes d’interventions répondant à des objectifs communs de développement durable, de promotion des énergies renouvelables et de diminution des consommations énergétiques : 

  • la maîtrise des consommations énergétiques pour être au plus près des besoins avec la rénovation de l’éclairage public et la sensibilisation à la maîtrise de l’énergie ;
  • le renforcement de l’utilisation des énergies propres et renouvelables avec la poursuite du projet Mafate, village solaire, un parc de véhicules à faible émission de CO2 et la valorisation énergétique hydraulique.

 Parallèlement, un soutien financier de la Collectivité départementale sera apporté à l’organisation de la marche pour le climat, un événement fédérateur qui invite chaque Réunionnais à prendre conscience des défis à relever et de la responsabilité de chacun.

« Je m’étais engagé à renforcer le partenariat entre notre Collectivité et le Sidélec. Les enjeux doivent nous inciter à la réflexion et surtout à l’action. Sur ces sujets, La Réunion a fort heureusement toujours porté un regard particulier en étant pionnière dans bien des projets. Nous avons le devoir d’être exemplaires et de saisir cette problématique énergétique à bras le corps, mais avec responsabilité et intelligence. Nous devons, sur ces sujets faire preuve de cohérence, de solidarité et d’unité. C’est dans cette optique que j’ai signé, pour le compte du Département, le contrat de transition écologique avec le Ministère des Outre-mer, le TCO et plusieurs partenaires réunionnais le 9 avril dernier, visant à une stratégie partagée et concertée d’aménagement et de développement durable. C’est aussi dans cette démarche que nous sommes engagés depuis plusieurs années dans un partenariat étroit avec Sidélec Réunion, une institution reconnue pour sa capacité à fédérer, si vous me permettez l’expression, les énergies, autour de cet enjeu énergétique crucial pour notre avenir. A travers cette convention, c’est une continuité à cet engagement que nous apportons » a conclu le Président du Département.

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

Le Département de La Réunion et le SIDELEC (Syndicat Intercommunal D’ELECtricité) de La Réunion signent conjointement une convention pour renforcer leurs actions de lutte contre le changement climatique.

Le Département s’engage à développer ses plans de maîtrise énergétique et baisser sa consommation globale de 20 à 30%.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« Jusqu’à maintenant on a installé des panneaux photovoltaïques sur les collèges, c’est un premier point. Nous avons travaillé sur l’utilisation des énergies hydroélectrique sur le réseau d’irrigation. Nous participons auprès de Maurice Gironcel, au financement à la marche pour le climat. »

 

Protéger la biodiversité et limiter l’emprunte carbone sur notre territoire, un défi que doit relever toutes les collectivités. Pour une politique équitable de transition énergétique, il faut développer nos ressources et maîtriser nos besoins.

 

Maurice GIRONCEL Président du SIDELEC

« Il faut développer le solaire encore plus. Il faut développer l’éolien encore plus, nous avons porté l’expérience au niveau de Sainte-Suzanne et c’est faisable. Il faut développer également le biogaz. Il faut également et bien sûr économiser l’énergie.

Mais il faut développer la biomasse. On sait que d’ici 2025-2030, on ne pourra plus importer du charbon, on ne pourra plus brûler du fuel lourd ».

 

 

Maîtriser nos énergies renouvelables, favoriser les circuits de distribution courts, développer la production locale et diminuer nos besoins en énergie, tels sont les défis à venir pour faire de La Réunion une île autonome en énergie d’ici 2030.

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo