08 oct. 2021

Deux chemins d’exploitation font le bonheur des agriculteurs à Saint-Paul - 2021

Double événement ce vendredi 8 octobre dans les Hauts de Saint-Paul où des chemins d’exploitation ont été inaugurés. Tout d’abord au chemin Bras-Mort où 2,1 kilomètres ont été bétonnés et sécurisés, pour le plus grand bonheur des riverains nouvellement desservis mais surtout pour les agriculteurs. Les travaux ont été co-financés notamment par le Département et l’Union européenne, à hauteur respectivement de 10% et de 75% des travaux, pour un investissement total de près de 1,9 M€. « L’aménagement de ce chemin nous permet de dynamiser une activité agricole sur 13 hectares bénéficiant à 6 familles, tout en rendant possible la reconquête de près de 5 hectares de terre en friche » a précisé la Conseillère départementale Adèle Odon. 

 

La deuxième session inaugurale s’est tenue au chemin Furcy/Duvernay, nouvellement aménagé sur près de 3 kilomètres. Là aussi, le Département s’est mobilisé aux côtés de la ville de Saint-Paul, d’une part en mobilisant les fonds FEADER à hauteur de 2,2 M€ en sa qualité d’autorité de gestion de ce fonds européen, et sur ses fonds propres à hauteur de 300 000 €. Ces travaux ont permis de faciliter l’accès à 14 hectares de surfaces agricoles, pour 4 exploitations, et la reconquête de 5 hectares de terre en friche. 

 

La parcelle de Matthieu Zitte, planteur de canne, se situe dans la zone desservie par le chemin Furcy/Duvernay : « Avant, il me fallait une heure de temps, pour livrer mes chargements d’ici à la balance de Grand-Pourpier. Depuis que le chemin a été rénové, je fais le trajet en moins de 30 minutes. En période de pluie, il fallait attendre que tout soit sec pour pouvoir reprendre le travail car le chemin devenait glissant, voire impraticable à certains endroits. On prenait des risques ! C’était parfois dangereux ! Maintenant, on n’a plus ces inquiétudes-là. On peut travailler à tout moment et j’aurai beaucoup moins de souci, en termes d’usure du tracteur et de réparation ». 

 

Les actions du Département en faveur des agriculteurs ont eu des impacts positifs sur les activités de Matthieu Zitte, reconnaissant : « Quand je me suis installé en 2015, la parcelle (3 hectares) était encore en friches. Mais un an après, les travaux du transfert de l’eau d’Est vers l’Ouest étaient terminés : j’ai pu bénéficier de l’irrigation de mon champ. Mon rendement tourne actuellement autour de 100 tonnes à l’hectare ! Le chemin aménagé apportera un plus à l’activité et désenclave aussi le quartier. Toutes ces actions ont rendu service aux agriculteurs et à toute la population ».

 

La Collectivité ne s’arrête pas en si bon chemin. « Chaque année, 20 M€ sont consacrés à la politique agricole à travers des dispositifs de production, d’installation, d’aménagement, ou d’équipement, indique le Président Cyrille Melchior. Par ailleurs, 40 M€ ont été débloqués au titre du plan départemental de relance économique et sociale, pour financer la réhabilitation des retenues collinaires, la création de fermes semencières locales, les premières boutiques productrices ou encore la rénovation des chemins d’exploitation. Le plan 1 million d’arbres, est aussi intimement lié au plan AgriPéi, dans le sens où les filières horticole et forestière constituent un pan majeur de notre développement agricole ».

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions