Aller au contenu principal
07 févr. 2019

Musée Léon Dierx : Des mercredis pour découvrir l’art de l’estampe japonaise - 2019

Les enfants assis autour d'une table écoutent les explications des deux animatrices de l'atelier Les enfants assis autour d'une table écoutent les explications des deux animatrices de l'atelier
Une animatrice debout à côté d'une petite fille devant un dessin de fleur peint sur le mur du Musée Une animatrice debout à côté d'une petite fille devant un dessin de fleur peint sur le mur du Musée
Une maman, Mylène et son fils, Keeran debout devant le Musée Léon Dierx Une maman, Mylène et son fils, Keeran debout devant le Musée Léon Dierx

Développer la créativité et la curiosité artistique ou comment permettre au jeune public d’appréhender l’art de manière différente, ce sont les objectifs de cet atelier mis en place par le Musée Léon Dierx dans le cadre du dispositif national « Mercredi au musée », initié par le Ministère de la culture.

 

L’art pour tous les âges et surtout pour les plus jeunes, l’idée d’emmener les enfants au musée les mercredis est désormais une réalité à La Réunion.

Une première pour le Musée Léon Dierx qui propose actuellement des ateliers en lien avec sa dernière exposition «Un monde flottant, dialogues d’estampes : Japon-Europe ».

Quatre séances sont programmées et la deuxième a permis à une dizaine d’enfants de déambuler librement dans les allées du musée.  Ils ont pu ainsi découvrir autrement cette exposition dédiée à l’art des estampes japonaises du XVII ème siècle au milieu du XIXe siècle. Des gravures qui ont beaucoup inspiré des peintres européens comme les impressionnistes ou les Nabis. L'exposition se décline en sept parties avec pour thèmes l'histoire de la gravure au Japon, les paysages, la faune et la flore, la civilisation urbaine, le théâtre Kabuki et ses acteurs, la féminité sous tous ses aspects et enfin l'influence du Japon sur les artistes européens.

Les enfants ont trouvé ici énormément de sources d’inspiration. Des marmailles de 7 à 11 ans menés par Emma et Jessalyne de l’association Constellation. « Il ne s’agit pas d’entrer dans les détails de l’exposition comme avec un adulte, l’idée est de leur permettre de découvrir l’art et le prétexte aujourd’hui c’est cette magnifique expo du musée Léon Dierx. On leur demande de s’inspirer des dessins qu’ils voient, pour, à leur tour, dessiner leur propre création. Le thème de l’atelier d’aujourd’hui est une évidence, ils vont fabriquer un éventail sur lequel ils vont mettre leurs dessins », explique Emma. Pénétrer l’art japonais et surtout le réinterpréter, les regards sont fixés sur les tableaux et les crayons se déplacent pour reproduire des paysages, des silhouettes ou encore des écritures chinoises, chacun s’approprie cet univers.

 

 « J’aime venir au musée… »

 

« J’ai inscrit mon fils Keeran à cet atelier créatif car il adore le musée. Il est déjà venu trois fois avec son école. C’est une très bonne initiative, c’est vraiment super pour les enfants, il faudrait en faire tout le temps… », explique joyeusement Mylène, une maman ravie de voir son fils manier avec dextérité son crayon à papier. L’objectif est atteint, développer la créativité. Et Emma de l’association Constellation va plus loin, « c’est aussi la découverte d’une nouvelle culture qu’ils connaissent peut-être à travers les dessins animés ou encore les mangas. Ils ne sont pas guidés, ils visitent à leur rythme et lorsqu’ils s’arrêtent pendant plusieurs minutes, on sent qu’il se passe quelque chose ».

Au bout d’une heure, direction une petite salle située derrière le musée. Les enfants entament l’atelier de fabrication de leur éventail, un petit objet qui les replonge dans l’atmosphère japonaise des estampes. « C’était bien, j’ai tout aimé, les tableaux, les écritures…», s’exclame Eliott. Keeran est tout aussi enthousiaste, « j’ai aimé les couleurs, les écritures chinoises, j’aime bien venir au musée. »

Une initiative saluée unanimement par les enfants. « Il s’agit d’un dispositif national, en partenariat sur cette opération avec la DAC-OI, que nous sommes les premiers à relayer. Cet atelier ludique encadré par des artistes donne l’opportunité de découvrir le musée et l’exposition temporaire à hauteur d’enfants. C’est important d’emmener le jeune public dans l’enceinte des musées, ça leur permet dans ce cas précis de découvrir les estampes, le Japon, une autre culture… Je suis d’autant satisfait qu’aujourd’hui on accueille quatre enfants qui sont suivis dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Nous sommes en plein dans les compétences du Département de La Réunion », précise par ailleurs Bernard Leveneur, Directeur du Musée Léon Dierx.

 

« Un monde flottant, dialogues d’estampes : Japon-Europe »

 

Cette exposition est le fruit d’une nouvelle collaboration avec le Johannesburg Art Gallery (JAG). Le musée Léon Dierx propose un voyage entre 1603 et 1868 dans l’univers de l’estampe japonaise « ukiyo-e », littéralement image d’un monde flottant.

Exposition à découvrir jusqu’au 24 mars : du mardi au dimanche de 9h30 à 17h30.

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo