05 janv. 2023

Présentation des voeux à la presse 2023 : Des actions et des propositions concrètes pour une meilleure cohésion sociale

À l’occasion de la présentation des vœux à la presse, comme à chaque début d’année, le Président du Département Cyrille Melchior a reçu les représentants des Rédactions de l’île, ce 5 janvier au Palais de La Source. Entouré des Vice-présidents Béatrice Sigismeau, Augustine Romano, Eric Ferrère et Gilles Hubert, Cyrille Melchior a salué la qualité du travail des journalistes locaux en ces termes : « Je sais vos contraintes et vos difficultés, celles de chaque rédaction. Malgré celles-ci, sur un petit territoire comme La Réunion, le traitement de l'information reste de qualité. Il est essentiel de préserver cette spécificité médiatique ultramarine et de défendre, avec nos élus, l'équilibre médiatique construit depuis plusieurs années ». 

Après avoir souhaité une « année 2023 épanouissante de santé et de bonheur » aux Réunionnaises et aux Réunionnais, le Président a passé en revue les actions menées par la Collectivité ainsi que les projets à réaliser pour les années à venir.

  Sur le volet social, il a rappelé que « le Département a pris ses responsabilités en assurant, avec le cofinancement de la Région, le blocage du prix de la bouteille de gaz à 15€ jusqu’à la fin du premier semestre 2023. C’est une mesure volontariste, afin d’aider les familles réunionnaises face à la crise ». Il a cité aussi le déploiement des autres mesures départementales comme le Chèque d’accompagnement personnalisé alimentaire et hygiène (CAPAH mobilisant 1,4 M€ en 2022) ou la caravane d’accès aux droits et à l’information qui sera amplifiée en 2023 avec le lancement de deux nouveaux véhicules.

La lutte contre les violences intrafamiliales n’a pas été oublié avec le renforcement des équipes d’ISCG. « Un travail est mené avec l’Etat pour mettre en place dès 2023 des astreintes pour améliorer encore l’accompagnement des victimes » annonce le Président.  

En matière d’insertion, 90% des 49 actions du Programme départemental d’insertion (PDI 2022-2024) sont aujourd'hui opérationnelles ou en cours de déploiement. « Les actions dans ce domaine seront amplifiées grâce à la deuxième convention d’appui à la lutte contre la pauvreté qui consacre 5M€ à l’insertion des Réunionnais sur une enveloppe totale de 11,3 M€. Cet engagement permettra notamment de conforter l’expérimentation du dispositif R+ qui a été également renforcé en le couplant avec le CIE (Contrat Initiative Emploi) pour permettre d’impliquer les entreprises réunionnaises dans la démarche d’accompagnement à l’insertion. 

  En matière d’investissement, Cyrille Melchior a mis l’accent sur le soutien à l’agriculture, sur l’aménagement des routes départementales et la résorption des radiers ainsi que sur le développement du tourisme des Hauts et l’aménagement équitable de l’île. « Plus de 190M€ seront ainsi consacrés à l’investissement en soutien à la commande publique ». 

  Pour la politique de transition écologique et solidaire, « 2023 est une année décisive pour la mise en œuvre du plan un million d’arbres et les mesures visant à faire du Département une Collectivité à énergie positive d’ici un an » déclare le Président. 

  Concernant l’épanouissement humain via le sport, « c’est avec beaucoup de conviction que nous portons depuis 2 ans maintenant ce plan ambitieux pour l’humanité réunionnaise, précise-t-il. Les Jeux des Iles de l’Océan Indien de 2023 à Madagascar et les Jeux Olympiques de Paris en 2024 sont des rendez-vous importants pour le sport français, et réunionnais en particulier ». Le Département soutiendra le concours « JO Paris 2024 » dans les collèges de l’île pour permettre aux élèves de participer à cette grande fête du sport avec, à la clé, la possibilité pour une délégation de se rendre à Paris pour assister à certaines compétitions.

  Cyrille Melchior n’a pas manqué d’évoquer les avancées obtenues lors de ses rencontres avec des membres du Gouvernement. « Avec le Ministre de la Santé François Braun, nous avons pris le parti de proposer que La Réunion soit terre d’expérimentation pendant 3 ans sur la problématique très sensible des constats de décès. Nos infirmiers libéraux seraient en mesure de signer les certificats de décès notamment les week-ends et les jours fériés soulageant ainsi nos médecins très sollicités par ailleurs. Avec Madame Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, nous avons réussi à obtenir la publication du décret suite pour la revalorisation de l’Allocation logement foyer (ALF) et la possibilité de construire en Outremer des résidences autonomie ». Cyrille Melchior a ajouté par ailleurs que sous son impulsion, et avec l’Assemblée des départements de France, « nous avons pu obtenir que les futurs budgets des SDIS intègrent à l’avenir les spécificités de nos Outremers ».  

En faveur des personnes âgées, les sujets de la dépendance du Grand âge, du handicap et des efforts de rattrapage à faire en matière d’accueil ont également été abordés : « Au cours de la mandature (2021 - 2028), nous créerons 2 000 places supplémentaires pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, soit une augmentation de l’offre de plus de 50% ».

  À propos de la jeunesse, Cyrille Melchior considère comme « un enjeu fort, le retour des jeunes réunionnais diplômés pour travailler dans l’île. Ils sont de plus en plus nombreux, après leurs études et leurs expériences professionnelles, à souhaiter retourner dans le département. D’où notre initiative de mettre en place une plate-forme, à l’image d’un LinkedIn 974, destinée à relier les jeunes diplômés au monde économique et aux collectivités ». 

  Après avoir rappelé les grands axes du nouveau pacte de développement, baptisé Trajectoire 2030, qu’il a présenté en octobre 2022, Cyrille Melchior a indiqué quelques propositions concrètes qu’il souhaite inscrire en faveur d’une meilleure cohésion sociale comme « la décentralisation de la LBU relative à l’amélioration de l’habitat, la revalorisation des petites retraites, le financement de l’APA, du grand âge et la réalisation d’un grand musée de l’Habitation et de l’esclavage à Villèle. En matière de développement local, je souhaite proposer notamment une zone franche douanière pour nos entreprises « bleues et vertes », un plan départemental de proximité dans les territoires ruraux et les Hauts de l’ile sans oublier l’acclimatation des normes ». 

  A la fin de son intervention, Cyrille Melchior n’a pas manqué de souligner « la démarche de dialogue et d’écoute inédite dans laquelle s’inscrit le Gouvernement. Nous devons saisir cette opportunité pour nous engager dans la voie du « bien travailler ensemble », en faisant preuve d’unité, de solidarité, et de bon sens, pour bâtir avant tout un projet collectif pragmatique et constructif, une trajectoire vertueuse et ambitieuse pour les Réunionnaises et les Réunionnais ». 

 

Visionner le reportage vidéo d'actualité :

 

Plan de mandature du Conseil départemental de La Réunion 2021-2028