17 juil. 2020

Le Président Cyrille Melchior lance le dispositif « Département solidaire » - 2020

Jeudi 16 juillet 2020, en visio conférence avec Atanase Périfan, Président de la Fédération européenne des solidarités de proximité, le Président du Département Cyrille Melchior lance le dispositif « Département solidaire » à la Réunion.

A l’occasion de cet échange, le Président du Département a indiqué que la crise sanitaire liée à l’épidémie du COVID-19 avait révélé un formidable élan de générosité et un exceptionnel gisement de ressources solidaires sur l’île. Sollicités, les Réunionnais avaient franchi le pas à travers la confection de masques, de sur-blouses pour le personnel soignant, en allant faire les courses d’une voisine âgée ou en préparant des panier-repas pour les plus démunis…  
« Je retiens surtout, la force de caractère des Réunionnais qui ont su réagir avec responsabilité, générosité, solidarité et inventivité pour faire face à la crise. Je pense bien sûr à cette solidarité naturelle qui s’est enclenchée au sein des familles, des cercles de proches afin de venir en aide aux plus fragiles » précise Cyrille Melchior.

 

Le 14 juin le Président de la République a souhaité au cours de son intervention « libérer la créativité et l’énergie du terrain ». C'est ainsi dans cet esprit que Cyrille Melchior, au cours d’une visio conférence, en Préfecture avec la Ministre des Outre-mer, Annick Girardin et, la Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, a inscrit le Département de La Réunion dans cette démarche pour faire du Département  un catalyseur de la mobilisation citoyenne et l’incubateur de projets solidaires, en impulsant la dynamique et en prenant appui sur les mairies ,les collectivités, les acteurs de proximité, la société civile et les citoyens.

Le Département de La Réunion, une Collectivité solidaire

Chef de file de l’action sociale et des solidarités, le Département répond quotidiennement en soutenant notamment les familles réunionnaises vulnérables tout en s’inscrivant sur de nouvelles expérimentations solidaires : Plan seniors, pour promouvoir et renouveler la politique menée auprès des personnes âgées, Plan pauvreté, Pacte de solidarité territoriale, pour donner à chaque territoire les moyens de son développement au regard des enjeux économiques et sociaux, Recentralisation du RSA, pour améliorer les dispositifs d’accompagnement social pour les plus démunis et renforcer l’offre d’insertion, Pacte de Solidarité et d’Urgence sociale, une série de mesures d’urgences volontaristes et combatives pour être à la hauteur de la crise sanitaire inédite (paniers solidaires, aide financière pour renforcer le pouvoir d’achat, soutien aux filières impactées…), Plan radiers pour désenclaver les quartiers par temps de pluie, Route des Hauts de l’Est pour dynamiser et aménager durablement tout le territoire Nord-Est, Création d'un CFA  pour les services à la personne, pour répondre aux attentes des personnes âgées et des familles, former et créer de l’emploi dans un secteur d’avenir, Plan Agripéi 2030, pour un modèle agricole réunionnais responsable, Plan de relance économique et sociale, pour retrouver le chemin de la croissance et du développement (création d’un PASS Social, un dispositif de soutien à la remise en forme bien-être, aux loisirs, d’un chèque d’accompagnement personnalisé (CAP) pour sécuriser l’aide alimentaire,  soutenir le logement, rénover, construire des bâtiments notamment au service du social, de la santé, de l’éducation), " R+ " pour favoriser le retour à l’emploi des Bénéficiaires du RSA, l'expérimentation des territoires engagés à partir de ce dispositif solidaire

 

Les solidarités de proximité, un complément indispensable aux solidarités familiales et institutionnelles

Cet entretien a également permis au Président du Département d’affirmer que la solidarité de proximité est un enjeu majeur pour faire face aux défis sociaux et que la générosité citoyenne doit irriguer l’action publique. La solidarité est plus que jamais d’actualité et les citoyens peuvent devenir des acteurs de la réussite des politiques sociales. La solidarité doit reposer sur trois piliers complémentaires : la solidarité naturelle (famille), la solidarité organisée (institutions, associations, bailleurs sociaux, entreprises) et la solidarité spontanée, informelle (voisinage).

 

« C’est pourquoi, nous avons décidé de lancer cette démarche socialement innovante qui répond au défi du lien et du sens pour capitaliser sur la vague de solidarité liée au coronavirus et prolonger cette dynamique de mobilisation autour de l’engagement et des solidarités de proximité. Sensibiliser les Réunionnais aux solidarités de voisinage, révéler les bonnes pratiques solidaires, valoriser les « héros du civisme ordinaire », mettre à disposition des outils, donner des idées, communiquer, développer des dispositifs de mobilisation, recruter des volontaires et animer ce réseau tout au long de l’année… ce n’est là qu’un modeste florilège des possibles. Dix Départements suivent notre démarche et s’inscrivent dans l’initiative de La Réunion, convaincus qu’il est essentiel de retisser des liens entre les citoyens, les associations, la société civile, les collectivités, les Mairies » conclut le Président du Département.

 

Chaque Réunionnais doit être un élément de ce dispositif c’est la raison pour laquelle le Département mettra prochainement à sa disposition un kiosque numérique afin qu’il puisse s’engager pour une action solidaire.

+

S'inscrire à l’évènement