23 oct. 2018

La santé des aidants - 2018

Pour clôturer la Journée Nationale des Aidants, le Département a initié une série de conférences sur la santé de ces proches qui s'occupent d'une personne dépendante, handicapée ou malade.

 

Transcription textuelle de la vidéo :

Après tout un mois de réflexion porté sur la santé des aidants, c’est dans l’hémicycle du Département que les professionnels de santé clôturent cette action.

A La Réunion, ils sont 46000 aidants, des proches à s’occuper d’une personne dépendante, handicapée ou malade. Le Département accompagne ces aidants au travers de dispositifs visant à les former et à soulager la fatigue physique et psychologique à laquelle ils doivent faire face.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« Nous avons mis en place des mesures qui n’existent pas parfois sur le plan national : je pense aux résidences  Répis/Repos, je pense à la maison des accueillants familiaux. Et bien toutes ces mesures sont là pour accompagner les aidants, votre rôle est essentiel. Il fauta aussi penser à vous, c’est ce que nous nous efforçons de faire. »

 

Stéphanie VERGOZ  Directrice du GIP/SAP Réunion

« Accompagner les aidants nécessite effectivement l’accompagnement fait par des professionnels, donc des assistants sociaux, des psychologues, des infirmiers et des actions collectives que l’on mène sur le territoire. Donc ce qui manquerait c’est pas forcément, aujourd’hui, des actions existent mais beaucoup plus de communication. »

 

Il était important d’insister sur la place de l’aidant qui reste un proche et qui ne doit pas se substituer au rôle du professionnel. Des aidants qui s’oublient bien souvent et qui ne doivent pas perdre le lien avec la société. 1 aidant sur 3 se dit anxieux et stressé.

 

« Pour la plupart, ils se sacrifient entièrement au profit de la personne qu’ils aident. Au point de s’oublier, et de se sacrifier. C’est là qu’on en arrive  justement  à une problématique d’épuisement de fatigue,  qui engendre  ces problématiques psychopathologiques dont je parlais. Donc pour nous, pour toute l’équipe du GIP/SAP c’est important qu’on travaille à ce que ces aidants là prennent, si ce n’est qu’un petit peu de temps pour eux et pour leur bien-être à eux,  pour pouvoir ensuite davantage s’occuper des autres  et avoir cette énergie là pour s’occuper des personnes qu’ils aident au quotidien. »

 

Les différentes conférences auront mené à des pistes de travail et encore plus sur la nécessité pour les professionnels d’accompagner les aidants.

+

S'inscrire à l’évènement