12 oct. 2021

Une nouvelle dynamique collective en faveur des bénéficiaires du RSA - 2021

L’insertion et l’emploi étaient au cœur d’un séminaire organisé par la Préfecture et la CAF de La Réunion, ce mardi 12 octobre à la salle Kerveguen de Saint-Pierre. Pour les acteurs concernés - dont le Département, Pôle Emploi et les Missions locales, principaux partenaires de l’événement -, il était notamment question de dresser un bilan de la première année de mise en œuvre de la convention de recentralisation du RSA. Le Président du Conseil départemental Cyrille Melchior a rappelé que : « Le RSA, dispositif de solidarité nationale, avait un coût extrêmement important qui limitait les capacités d’intervention du Département en matière d’insertion. Effective depuis un an, la recentralisation du RSA a permis de libérer des marges de manœuvre et de consacrer ainsi près de 30 M€ supplémentaires aux politiques d’insertion nouvelles en faveur des Réunionnaises et des Réunionnais (lire en encadré). Avec les partenaires, nous restons mobilisés car le nombre de familles accompagnées reste préoccupant ».

Le SPIE, une solution pour décloisonner les politiques publiques

Intitulé « Fier.e de mon Parkour - #RebondirAvecLeRSA » le séminaire était aussi destiné aux bénéficiaires du RSA, venus témoigner de leurs parcours. Plusieurs tables rondes ont rythmé la journée qui a vu la participation des acteurs présents, professionnels, bénévoles, conseillers d’insertion, travailleurs sociaux… Au fil des échanges, il apparaît que « les dispositifs existent, ils sont nombreux, mais il importe de les rendre plus visibles et plus accessibles. Cela passe par la coordination des acteurs », résume Hugues Maillot, Directeur général adjoint de l’Action territoriale et de l’Insertion au Département. 

Autre temp fort : l’intervention par visioconférence de la ministre déléguée à l’insertion Brigitte Klinkert qui a évoqué la mise en place du nouveau SPIE (Service Public de l’Insertion et de l’Emploi) dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : « Nous avons comme mission de renforcer les parcours vers l’emploi pour ne laisser personne sur le bord du chemin ! Le SPIE, n’est ni un nouvel organisme, ni une nouvelle institution, ni un nouveau dispositif. C’est une solution pour décloisonner les politiques publiques. Il a pour vocation de s’adapter aux territoires et vise à garantir un accompagnement personnalisé vers l’emploi, en coordonnant l’ensemble des acteurs de l’insertion sociale et professionnelle sur le terrain. Accompagner une personne, c’est être en capacité de lui proposer très rapidement et au bon moment une solution, en enlevant un à un les freins à l’emploi ».

 

Une enveloppe de 6 M€ pour La Réunion

 

Dès 2020, La Réunion fait partie des précurseurs du SPIE. L’expérimentation fructueuse menée dans le département est saluée par Brigitte Klinkert qui annonce un nouvel accompagnement financier de l’État : « Depuis votre choix d’être expérimentateur du SPIE, j’ai proposé à l’ensemble des territoires d’expérimentation d’étendre leur plan d’actions avec la possibilité de bénéficier de crédits supplémentaires. L’Etat apportera son soutien aux nouvelles actions du SPIE réunionnais : au titre du Plan de relance pour l’inclusion, les crédits mobilisés par le Gouvernement représentent plus de 6 M€ pour soutenir une centaine de projets et créer ainsi 1500 emplois supplémentaires ». Des outils numériques pour favoriser l’accompagnement et le suivi des bénéficiaires du RSA seront également mis en place.

Le Préfet Jacques Billant a salué « la dynamique collective mise en place à la Réunion qui a produit les premiers résultats. Le chemin à parcourir reste important, la mobilisation est toujours d’actualité. Il n’y a pas de retour durable à l’emploi si l’on ne prend pas en compte les questions de logement, de mobilité, de garde d’enfant… Il faut être en capacité de traiter tous ces sujets au bon moment, pour garantir un parcours réussi à tous les bénéficiaires du RSA ».

Quelques dispositifs innovants du Département

> Parmi les dispositifs-phares du Département, l’allocation d’insertion et de retour à l’emploi baptisée R+ a permis d’accompagner plus de 3 100 bénéficiaires du RSA depuis 1 an. 

> Le Département a pu s’engager pleinement dans la déclinaison territoriale de la Stratégie nationale de lutte contre la Pauvreté, à hauteur de 4 M€ d’actions au titre de l’inserti

 

> La SPL EDDEN mobilise plus de 300 personnes par an en contrats aidés dans le secteur de l’environnement et du développement durable. 

> Le CFA des Services à la personne engagera ses premières cohortes avant la fin de l’année, avec la formation d’une cinquantaine de bénéficiaires de RSA, en partenariat avec Pôle Emploi.

> Bien d’autres dispositifs du Département comme le fonds de solidarité pour le logement ont également été mis en avant durant le séminaire.

 

Témoignage de Marie-Ève, bénéficiaire du R+

 

Marie-Ève, 54 ans, a évoqué son parcours et son projet de création d’entreprise : « En 2015, suite à une séparation, il était hors de question pour moi de rester inactive. J’avais 2 enfants à charge. Je travaillais comme femme de chambre, agent d’entretien… je faisais le ménage dans des gîtes. Comme j’étais passionnée de pâtisserie indienne, je me suis dit pourquoi ne pas travailler dans ma propre pâtisserie ? » Marie-Ève a bénéficié du R+ du Département, allocation qui va compenser la perte d’allocation par rapport à sa reprise d’activité. Ce dispositif lui a permis de financer l’achat de matériel de cuisine et de démarrer son projet. « J’ai beaucoup de clients par le biais des réseaux sociaux. Ça se passe bien ! » témoigne Marie-Ève qui envisage d’ouvrir un site web pour développer davantage son activité.

Quelques chiffres à retenir

Sur les quelques 100 000 bénéficiaires du RSA (BRSA) que compte La Réunion, 30 000 sont accompagnés par le Département ; 50 000 par Pôle emploi et les 20 000 restants sont répartis entre les divers organismes. Le dispositif porté par le réseau d’accompagnement existant fonctionne : 8 nouveaux bénéficiaires sur 10 sont orientés automatiquement grâce à un outil développé par la CAF Réunion baptisé E-spoar ou Extranet pour le Suivi, l’Orientation et l’Accompagnement des bénéficiaires du RSA.

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions