Aller au contenu principal
14 décembre 2018 -

-> L'évènement "Au Bonheur des Enfants" dans le Jardin de l'Etat à St Denis c'est du 19 au 22 décembre, de 9h à 20h !                             -> Fermetures exceptionnelles du Jardin de l'Etat à Saint-Denis au cours du mois de décembre                           -> Le Musée de Villèle  est fermé du lundi 10 au mercredi 19 décembre, la réouverture au public se fera le 20 décembre à partir de 18h.               -> 1818-2018 Bicentenaire Leconte de Lisle, découvrez l'exposition proposée par la Bibliothèque Départementale                        -> Il y a 100 ans, le 5 octobre 1918, l'aviateur Roland Garros mourait au combat. A l’occasion du centenaire de sa disparition, les Archives départementales proposent une exposition retraçant sa vie. + d'infos dans la rubrique 'Nos compétences / Culture'                    -> Fermeture de l'Artothèque tous les week-ends et jours fériés jusqu'en février 2019.         -> Les inscriptions pour le transport scolaire des élèves et étudiants en situation de handicap pour la rentrée 2018/2019 sont effectives (rubrique 'Nos compétences / Routes')            -> Net Bourses, site d'inscription en ligne pour les aides aux étudiants : vous pouvez consulter l'état d'avancement de votre dossier pour l'année universitaire 2018-2019, rendez-vous sur notre site internet Net Bourses

02 janv. 2018

Archives départementales Sudel FUMA

dessin du batiment des archives dessin du batiment des archives

Des archives coloniales aux archives départementales

 

Précédant de trois ans la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) qui créait en métropole les archives départementales, un décret de l’Assemblée coloniale de l’île Bourbon en date du 17 août 1793 instituait les « archives coloniales » et nommait un premier archiviste.

 

Avant la Révolution, les archives de la compagnie des indes et de l’administration royale étaient conservées dans les bureaux de la compagnie, au greffe du conseil supérieur et à l’hôtel du gouvernement.  Malgré une tentative en 1793 pour les rassembler dans un dépôt unique, les archives de la colonie connurent bien des vicissitudes avant d’être placées par l’ordonnance organique du 21 août 1825 sous la responsabilité du contrôleur colonial. Les archives furent alors transférées pour plus d’un siècle dans un bâtiment du contrôle colonial, rue de l’intendance (aujourd’hui rue Amiral Lacaze).

 

Le conseil général rétablit le 5 septembre 1861 le poste d’archiviste colonial, confié à un commissaire adjoint de la marine en retraite, Marcel Voïart. Des classements et des tris furent effectués jusqu’à la suppression du poste en 1906, laissant les archives à l’abandon. En 1919, le conservateur du musée de Léon Dierx, Adrien Merlo, fut nommé conservateur-archiviste. Après sa mort, les fonctions d’ « archiviste-conservateur du musée Léon Dierx, bibliothécaire colonial » furent réunies en la personne d’Eugène Massinot.

 

Pour faire face à l’encombrement des locaux, le gouverneur Truitard décida la construction d’un nouveau bâtiment, à l’angle des rues Jean Châtel et Roland Garros, pour accueillir les archives et la bibliothèque coloniales. Le transfert des archives s’effectua en 1939 dans la plus grande confusion. 

 

Avec la départementalisation, la législation métropolitaine sur les archives départementales et communales fut étendue aux départements d’outre-mer par décret du 28 juin 1948. Le premier archiviste départemental, Yves Pérotin, prit ses fonctions en 1952. La saturation des locaux conduisit à la multiplication des annexes, avant qu’un nouveau bâtiment ne soit livré, en 1971, rue Hippolyte Foucque au Chaudron.

 

 

Les Archives départementales sont aujourd’hui abritées à Champ-Fleuri (4 rue Marcel Pagnol – Sainte-Clotilde) dans un bâtiment des architectes Pierre Noailly et Alain Bocquée, inauguré en 2001. Depuis les lois de décentralisation de 1986, les Archives départementales sont sous la tutelle du Conseil général, aujourd’hui Conseil départemental. 

 

Logé sur le site de la Victoire, le service des archives intermédiaires du Conseil général leur a été rattaché en 2009 ; depuis cette date elles ont ainsi étendu leurs compétences sur les archives intermédiaires du Département.

 

Le 13 juillet 2015, les archives départementales de La Réunion ont pris le nom de Sudel Fuma, en mémoire de l’homme politique, universitaire et historien décédé l’année précédente.

 

Missions

Les Archives départementales exercent les missions légales définies par le code du patrimoine sur les archives, considérées comme « l’ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé, dans l’exercice de leur activité.».

 

Ces missions se déclinent en cinq actions : le contrôle, la collecte, le classement, la conservation et la communication des archives.

 

  • Contrôler

Au titre du contrôle scientifique de l’Etat, exercé par délégation préfectorale par le directeur des archives départementales, fonctionnaire d’Etat mis à disposition du Département, les Archives départementales sont chargées du contrôle de l’ensemble des archives publiques du département, quels qu’en soient les producteurs.

Elles se prononcent sur la construction et l’extension de locaux d’archivage, sur l’externalisation des archives, sur l’élimination réglementaire des archives ne présentant plus d’intérêt administratif ou historique. Elles aident les services dans leur politique d’archivage et sensibilisent leurs agents par des formations et des visites sur site.

 

  • Collecter

La collecte des archives publiques reçues par voie légale se fait en suivant une procédure bien définie.

Elle s’accompagne d’une politique volontaire de collecte de fonds privés, par don, dépôt ou achat.

Les Archives départementales constituent également une bibliothèque patrimoniale sur l’histoire de La Réunion et de l’océan  Indien.

 

  • Classer

La mise en ordre intellectuelle et physique des documents s’accompagne de la rédaction d’instruments de recherche disponibles en salle de lecture, et progressivement diffusés sur internet.

 

  • Conserver

De l’enveloppe en papier neutre jusqu’au bâtiment qui les abritent, des normes strictes définissent les conditions garantissant la meilleure conservation dans le temps des documents. La numérisation des fonds, en permettant leur communication dématérialisée sans manipulations répétées, relève également de la conservation préventive. Un atelier de restauration intervient sur les documents abimés.

 

  • Communiquer

Les Archives départementales communiquent les documents au public sur place, dans le respect des délais de communicabilité fixés par le code du patrimoine. Elles orientent les lecteurs dans leurs recherches historiques. Elles répondent aux demandes de recherches administratives et assurent une permanence hebdomadaire pour guider le public dans ces démarches.

La diffusion des fonds qu’elles conservent passe également par l’accompagnement du service éducatif et par des expositions.

 

Archives départementales de La Réunion Sudel Fuma, en pratique :

 

plan acces adr

 

4 rue Marcel Pagnol

Champ-Fleuri

97490 Sainte-Clotilde

 Plan

Tél : 02 62 94 04 14

Fax : 02 62 94 04 21

Contacter par email : archives.departementales@cg974.fr

 

Accès direct au site internet des Archives départementales (ouvre une nouvelle page internet)

 

 HORAIRES

Les Archives départementales sont ouvertes du lundi au vendredi de 8 h à 16 h,
sauf jours fériés.

La salle de lecture est ouverte du lundi au jeudi de 8 h à 16 h.

Permanences du Cercle généalogique de Bourbon (CGB) le mardi de 8 h à 12 h.

Permanences foncières le mercredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 15 h 30.

Accès gratuit.
 

  • Offre pédagogique et culturelle
  • Recherches foncières
  • Recherches en salle de lecture

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo