Aller au contenu principal
21 févr. 2019

Le Département lance la deuxième édition des Résidences d’artistes - 2019

Les artistes ont été invités à présenter un projet de création faisant écho aux sites culturels départementaux et/ou à leurs collections Les artistes ont été invités à présenter un projet de création faisant écho aux sites culturels départementaux et/ou à leurs collections
Pour cette 2e édition, la  Collectivité a invité les artistes à proposer des projets s’inspirant de 170 ans de l'abolition de l'esclavage Pour cette 2e édition, la Collectivité a invité les artistes à proposer des projets s’inspirant de 170 ans de l'abolition de l'esclavage
Nantenaina LOVA ici avec sa compagne, spécialiste de cinéma documentaire et des arts plastiques, sera présent au Musée du Sel Nantenaina LOVA ici avec sa compagne, spécialiste de cinéma documentaire et des arts plastiques, sera présent au Musée du Sel
Shenaz PATEL, Journaliste et femme de lettres mauricienne, sera présente aux Archives départementales Shenaz PATEL, Journaliste et femme de lettres mauricienne, sera présente aux Archives départementales

Béatrice Sigismeau, Vice-présidente du Département déléguée à la culture et au sport, a présenté ce jeudi 21 février la deuxième édition des Résidences d’artistes. C’est au Muséum d’Histoire Naturelle que s’est déroulée cette rencontre, un équipement du Conseil départemental dans lequel un des artistes de la promotion 2018,  Laurent De Gebhardt, effectue depuis novembre dernier, sa résidence.

 

Un dispositif original de soutien à la création artistique et à la valorisation du patrimoine

 

Lancé en 2017, ce dispositif original de soutien à la création artistique et à la valorisation du patrimoine : les Résidences «Patrimoine et Création» a connu un réel succès, avec la réception de 46 projets. Le public réunionnais a pu partager avec les 10 artistes retenus les étapes et les spécificités du processus de création et, lors des restitutions, découvrir des œuvres réalisées dans des disciplines variées comme les arts visuels, la vidéo, la musique, l’écriture, le spectacle vivant, la peinture...

 

Poursuite des résidences d’artistes en 2019

 

La réussite et la qualité des résidences de la première édition a conduit le Département à renouveler cette action et à accompagner le monde culturel en lui offrant des conditions particulières d’expression, de formation et de recherche. Si en 2017, les artistes ont été invités à présenter un projet de création faisant écho aux sites culturels départementaux et/ou à leurs collections, pour cette deuxième édition, la Collectivité les a appelés à s’intéresser, s’ils le souhaitaient, à la thématique de l’année commémorative des 170 ans de l’abolition de l’esclavage.

 « Ces résidences constituent un axe fort de notre projet de mandature et c’est une grande satisfaction pour le Département de renouveler cette opération. C’est un moyen supplémentaire pour la Collectivité d’apporter un accompagnement à la création artistique, de valoriser le patrimoine et de partager la culture avec le plus grand nombre. La première édition a permis de magnifiques rencontres, des échanges avec différents publics avec une attention particulière aux publics prioritaires de la Collectivité, les collégiens, personnes en situation de handicap, en situation d’exclusion, les enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance…Je remercie les artistes pour leur participation et leur adresse tous mes encouragements dans la poursuite de leurs projets artistiques » a indiqué Béatrice Sigismeau.

 

Plus d’une centaine de candidatures réceptionnées

 

102 candidatures ont été reçues à la suite de l’appel à projets lancé en juin dernier, dont la qualité et la maturité artistique témoignent du niveau de professionnalisation des artistes.

10 artistes, au talent et au professionnalisme reconnus, ont été sélectionnés. Ils effectuent actuellement une résidence d’une durée de 6 mois (de novembre 2018 à mai 2019) dans 9 équipements de la Collectivité, parmi les plus prestigieux de l’île, du fait de leur ancienneté, des thématiques qu’ils traitent ou encore de la variété et de la richesse de leurs collections.

Les artistes sélectionnés perçoivent une bourse mensuelle de 2000 € sur la durée de leur résidence soit 6 mois. Les frais liés à la création artistique et à la médiation sont pris en charge par le Département à hauteur de 14000 €.

 

Les 10 artistes sélectionnés et les lieux de résidence

 

  • Shenaz PATEL : écriture et théâtre aux Archives départementales
  • Ludivine BOYER et Natacha ELOY-GRONDIN (Ass. Band’ décidée) : arts visuels à la Bibliothèque départementale
  • Kid Kréol & Boogie/Jean- Sébastien CLAIN et Yannis NANGUET (Ass. Piton Triangle : arts visuels / arts plastiques à l’IHOI
  • Didier BOUTIANA CAVANA arts vivants au Lazaret de la Grande Chaloupe
  • Anne FONTAINE arts visuels Mascarin au Jardin botanique
  • Nantenaina LOVA cinéma documentaire/ arts plastiques au Musée du Sel
  • Jean-Pierre JOSEPHINE musique au Musée historique de Villèle
  • Max VAITILINGOM-BOYER arts plastiques au Musée historique de Villèle
  • Morgan FACHE photographie au Musée Léon Dierx
  • Laurent DE GEBHARDT arts visuels, photographie, peinture au Muséum d’histoire naturelle

 

Consulter le dossier de presse (ouverture d'une nouvelle page internet)

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

Le Département de La Réunion renouvelle, pour la deuxième année consécutive, ses Résidences d’Artistes. Un dispositif de soutien à la création artistique et à la valorisation du patrimoine réunionnais. Une dizaine d’artistes prendra donc résidence pendant 6 mois dans les sites patrimoniaux du département. Ils pourront ainsi créer leurs œuvres en résonnance avec l’histoire culturel de leur résidence.

 

Béatrice SIGISMEAU Vice-Présidente du Département déléguée à la culture et à l’insertion par l’économie

« On reste ouvert sur les projets des artistes, parce que je le répète, il y a de la danse, il y a des projets sur la biodiversité, il y a des projets sur la musique, il y a des projets sur la peinture, sur l’expression. Donc il y a vraiment des projets qui couvrent toutes les formes de l’art. Mais quand même nous sommes dans l’année des 170 ans de l’abolition de l’esclavage,  et c’est normal que nous avons ouvert un focus sur ce thème. »

 

Les artistes bénéficieront d’une bourse de création ainsi qu’une prise en charge des frais qui y sont liés. Les résidents s’impliqueront également dans une démarche d’échange et de partage avec le public.

 

Didier BOUTIANA CAVANA

« Ce que j’ai créé avant le Lazaret reste de la fiction. Et là, être dans ce lieu, je touche à des émotions qui ont été réelles, à une vraie histoire et ça me charge en tant qu’artiste. Ça me permet de parler autrement de ce qui me touche en général. »

 

Jessica PLAY Attachée de conservation du patrimoine, Responsable du Lazaret de la Grande Chaloupe

« Ça permet à nous équipements culturels, de diversifier notre offre culturelle envers le public. Ça donne à voir une autre vision de l’histoire, l’objectif c’est vraiment de toucher le plus de monde possible, c’est d’élargir vraiment notre public. Et de faire connaitre au plus grand nombre l’histoire du Lazaret. »

 

Dix sites départementaux, qui font partie du patrimoine culturel de La Réunion, offriront à leur public une dimension nouvelle : la découverte et les étapes de création d’une œuvre artistique.

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo