Aller au contenu principal
10 nov. 2017

Le Département présent aux Rencontres plurilinguisme et réussite scolaire 2017

Annie Hoarau, conseillère départementale et Axel GAUVIN, Président de Lofis la lang créole La Réynion Annie Hoarau, conseillère départementale et Axel GAUVIN, Président de Lofis la lang créole La Réynion

Annie Hoarau, conseillère départementale, représentait Nassimah Dindar, Sénatrice, Présidente du Département, aux Rencontres mises en place sur le thème du « plurilinguisme et réussite scolaire ».

Organisés par Axel GAUVIN, Président de Lofis la lang créole La Réynion et l’Université, ces  échanges avaient pour objectif de  faire le point sur le développement des recherches dans le domaine des éducations bi/ plurilingues et sur les applications qui pourraient être faites, pour tous les enfants du Monde.

 

La conseillère départementale a indiqué que  la présence du Département témoignait bien sa volonté de promouvoir la culture réunionnaise, avec sa langue, son cozé créole et traduisait aussi l’ambition de porter pour la jeunesse de l’île un modèle qui place la réussite, leur réussite au centre des préoccupations institutionnelles : « ces Rencontres sont l'occasion d'échanger et d'ouvrir les perspectives qui se dressent devant nous.

Le créole et l'école, la réussite et la tradition, le patrimoine et l'ouverture... Autant de pistes qui me viennent à l'esprit et qui, j'en suis persuadée, trouveront échos au cours de cette manifestation. C'est en tous les cas une occasion pour nous d'élargir les champs du possible et d'aborder dans sa globalité des questions ô combien d'actualité » a-t-elle souligné.  

 

Les recherches sur l'éducation bi/ plurilingue se sont multipliées depuis plusieurs années, qui montrent l'importance d'une gestion raisonnée, en classe et à la maison, de ce bi/ plurilinguisme dans le développement intellectuel des élèves, facteur incontournable de la réussite scolaire.

Pourtant, malgré l’existence de dispositions légales positives,  malgré l’émergence, depuis plus de 20 ans, d’outils didactiques propices au développement d’un bi/plurilinguisme scolaire lui-même favorable aux apprentissages, force est de constater que les pratiques scolaires ou familiales en restent encore souvent à une vision des langues qui au mieux les cloisonne, au pire en stigmatise certaines. Nout fékler entend s’interroger sur les conditions et moyens nécessaires pour concilier plurilinguisme et réussite scolaire.

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo