Aller au contenu principal
17 mai 2019

Le Département rencontre les acteurs du monde agricole - 2019

Le Vice-Président Serge Eric Hoareau a présenté les orientations retenues pour la nouvelle maquette budgétaire du FEADER Le Vice-Président Serge Eric Hoareau a présenté les orientations retenues pour la nouvelle maquette budgétaire du FEADER
Intervention de Ibrahim Bamba, représentant du FIDA, lors du 3ème comité de pilotage Sécurité alimentaire et nutritionnelle de la COI Intervention de Ibrahim Bamba, représentant du FIDA, lors du 3ème comité de pilotage Sécurité alimentaire et nutritionnelle de la COI
S.E.M. Hamada Madi, Secrétaire général de la COI, M. Patrice Talla, représentant de la FAO pour les îles de l’Indianocéanie, M. Ibrahim Bamba, représentant du FIDA et M. Daniel Gonthier, Vice-Président au Conseil départemental et Maire de Bras-Panon et les participants à la rencontre sur la sécurité alimentaire et nutritionelle en Indianoceanie S.E.M. Hamada Madi, Secrétaire général de la COI, M. Patrice Talla, représentant de la FAO pour les îles de l’Indianocéanie, M. Ibrahim Bamba, représentant du FIDA et M. Daniel Gonthier, Vice-Président au Conseil départemental et Maire de Bras-Panon et les participants à la rencontre sur la sécurité alimentaire et nutritionelle en Indianoceanie

Remaquettage du programme européen FEADER pour mieux répondre aux projets detous les agriculteurs

Ce vendredi 17 mai, Serge Hoareau, Vice-président du Département délégué à l’Agriculture et aux affaires Européennes, a présenté aux représentants du monde agricole, les modifications de la maquette du programme européen FEADER.

 
Cette rencontre a été provoquée à la suite de disparités constatées sur la consommation des financements des crédits européens, àmi-parcours du programme FEADER (2014-2020). 

Réunir la profession pour rassurer et expliquer le remaquettage

Le Département, Autorité de gestion des fonds FEADER, a décidé de réviser la maquette du programme de développement rural de La Réunion et de redéployer les fonds entre les différents dispositifs : une démarche nécessaire pour permettre une utilisation de la totalité de l’enveloppe financière allouée et pour répondre à des besoins complémentaires nécessaires à certains types d’investissement.

Comme l’a souligné le Vice-président, certaines mesures financées par les fonds FEADER étaient sous tension : «  Sur les 385 millions d’euros de l’enveloppe allouée,nous avons à ce jour programmé plus de 248 millions d’euros soit 64% des crédits, et en termes de paiement,  quasiment 25 % des fonds ont été réglés. Cependant, trois mesures étaient sous tension. Celles concernant la mécanisation, le bâtiment d’élevage et les outils agro-industriels. Aussi, pour les soulager et pouvoir libérer un certain nombre de dossiers qui étaient encore en instruction, nous avons regardé les mesures qui n’étaient pas dans la dynamique. Nous avons ainsi réaffecté pour plus de 40 millions d’euros sur des mesures qui fonctionnent bien. Cette réunion a permis d’expliquer ce remaquettage dont les propositions ont été accueillies favorablement et de rassurer les professionnels du monde agricole».

Les orientations retenues et développées lors de  cet échange ciblent :

  • le plus grand nombre de bénéficiaires ;
  • le soutien au développement de pratiques respectueuses de l’environnement ;
  • le maintien de l’emploi dans les structures agricoles qui accompagnent les agriculteurs sur le terrain ;
  • la préservation des enveloppes dédiées aux investissements dans les exploitations. 

 

Ces orientations seront présentées à la mi-juin pour validation à la Commission européenne.

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo