Aller au contenu principal
26 mars 2019

Lancement du Plan Séniors - 2019

Plus de 150 personnes ont assisté à la réunion de lancement du Plan Séniors pour le Département de La Réunion Plus de 150 personnes ont assisté à la réunion de lancement du Plan Séniors pour le Département de La Réunion
Le Président du Département s'adresse aux agents de la Direction de l'Autonomie de la collectivité départementale Le Président du Département s'adresse aux agents de la Direction de l'Autonomie de la collectivité départementale
Les acteurs sociaux et médico sociaux étaient présents dans l'hémicycle Les acteurs sociaux et médico sociaux étaient présents dans l'hémicycle
Cyrille MELCHIOR a lancé les travaux sur le Plan Séniors pour le Département de La Réunion Cyrille MELCHIOR a lancé les travaux sur le Plan Séniors pour le Département de La Réunion
Claire DE ROCQUIGNY, consultante du Pôle Autonomie-Santé a dévoilé les pourtours du Plan Séniors Claire DE ROCQUIGNY, consultante du Pôle Autonomie-Santé a dévoilé les pourtours du Plan Séniors

Un plan stratégique pour mieux accompagner nos ainés

 Le Président du Département Cyrille Melchior, accompagné des élus de la Collectivité, a lancé ce mardi 20 mars la mise en place du Plan Séniors avec les différents partenaires sociaux et médico-sociaux.

Plus de 150 acteurs étaient réunis dans l’hémicycle du Palais de la Source traduisant l’importance de ce Plan, très attendu, car il vise à apporter des réponses concrètes, adaptées aux besoins et aux attentes des personnes âgées et handicapées.

« Le vieillissement de la population est un véritable défi pour le Département, chef de file des politiques à destination des séniors. J’ai souhaité l’élaboration d’un plan stratégique posant une vision à long terme de ce que nous souhaitons de mieux pour les personnes âgées à savoir l’épanouissement dans le bien vieillir, la préservation de l’autonomie et une prise en charge optimale de la dépendance. Il n’est pas le plan du Conseil départemental, c’est le plan de La Réunion. Nous devons tous contribuer à sa réalisation, dans un esprit partenarial car il porte une vision et une ambition innovante, durable et partagée de ce que nous voulons de meilleur pour nos aînés. Je suis très heureux de voir aujourd’hui la présence de nombreux professionnels dans l’Hémicycle. Cela augure de bons échanges et l’organisation de prochains ateliers de travail constructifs » a indiqué Cyrille melchior.

 

Le Cabinet ENEIS mandaté pour réaliser l’étude, le diagnostic et tracer les perspectives

 

Le Département a confié au cabinet ENEIS l’élaboration de ce Plan afin d’anticiper l’impact du vieillissement de la population réunionnaise au sein de notre société. Il permettra ainsi :

- d’affiner  la connaissance des besoins des Réunionnais et l’offre du territoire,

- de recueillir les attentes des acteurs sociaux et médico-sociaux pour une concertation autour des orientations à engager en faveur des séniors et enfin,

- de définir les orientations et les actions prioritaires pour améliorer les réponses aux besoins des personnes âgées.

 

Cette première rencontre a permis au cabinet ENEIS de présenter un état des lieux des besoins de la population et de l’offre sur l’île. C’est ainsi que, malgré une population à ce jour plus jeune qu’en Métropole, la population réunionnaise connaît un vieillissement rapide. En 2013, les plus de 60 ans représentaient 115 000 personnes. Elles seront deux fois plus en 2050 et représenteront alors un quart de la population. L’espérance de vie progresse avec toutefois une entrée en dépendance plus précoce qu’en Hexagone. Les séniors sont plus touchés par la pauvreté et la précarité (le taux de pauvreté à La Réunion est trois fois supérieur à celui de la métropole - 40% contre 14% en 2015 - ). La solidarité familiale est toujours forte sur l’île mais elle est fragilisée par la migration des jeunes générations. Les personnes âgées sont majoritairement propriétaires de leur logement mais un besoin d’adaptation des domiciles à la perte d’autonomie est nécessaire. De plus, elles connaissent des contraintes dans l’accès aux services.

 

Des prestations, une offre à domicile et en établissement, La Réunion 1er département de France en nombre de places d’accueil familial

 

En ce qui concerne les prestations, un travail est en cours sur l’offre à domicile pour mieux la structurer et répondre aux aspirations et projets de vie d’une majorité de personnes âgées. L’équipement en structure pour personnes dépendantes est nettement inférieur aux autres territoires français, avec un coût qui reste élevé au regard du niveau de vie de la population.  Un accueil de jour est développé mais un accueil temporaire reste encore à déployer comme solution pour pouvoir répondre aux besoins de répit des aidants.  L’offre d’accueil familial est innovante avec les maisons d’accueillants familiaux et les résidences services (majoritairement du parc privé) sont également des réponses possibles pour des publics peu dépendants.

 

Une présentation du Plan Séniors d’ici 3 mois

 

Prochaines étapes, l’organisation d’entretiens auprès des partenaires du Département et la mise en place de groupes de travail avec une dizaine de personnes âgées du territoire pour éclairer le diagnostic avec leur regard. Puis début avril, suivra l’organisation de 5 ateliers avec les partenaires pour contribuer au diagnostic du territoire et faire des propositions pour le Plan Séniors « Validé par les Elus en octobre dernier, ce Plan séniors sera présenté d’ici trois mois. Son élaboration engage notre Collectivité dans une dynamique d’évolution des politiques publiques d’aujourd’hui et de demain. L’accroissement du vieillissement de la population se traduira par une demande d’aides plus importante pour assurer leur maintien à domicile ou les accompagner dans l’entrée dans la dépendance. L’enjeu est de maintenir l’autonomie des personnes. Nos seniors attendent que leur vie sociale et familiale soient préservées et demandent que l’on tienne compte de leur choix de vie. Le deuxième enjeu est celui de l’innovation. Nous devons créer des modes d’accueil dans lesquels nous nous voyons vieillir dans le respect de nos traditions, de notre mode de vie créole et de nos pratiques religieuses. Ce vieillissement est aussi une opportunité pour La Réunion de demain. Il nous faut anticiper l’impact que ce vieillissement aura sur notre  économie. La silver économie est en pleine expansion et il y a nécessité à soutenir et à développer ce secteur à fortes potentialités de création de richesses, d’emplois et de bien-être pour nos ainés » a déclaré le Président du Département.

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

Commentaire :

 

Que fait le chef de file de l’action sociale aux moments clés de notre développement ?

Le Département rassemble à l’hémicycle, tous les acteurs qui s’occupent des personnes âgées afin de parler ensemble d’avenir. Et ils étaient nombreux à être attentifs à cet état des lieux objectif commandé par la collectivité.

 

Jeannick CHANE-TENG Directrice CCAS Tampon

Je vous donne simplement un chiffre, le CCAS du Tampon gère un service d’aide et d’accompagnement à domicile. Quand nous regardons tous les ans notre rapport annuel d’activité, on constate sur les 3 dernières années, une augmentation de plus de 20% de notre activité. Donc cela vous montre que le vieillissement est à notre porte, c’est déjà notre réalité depuis 3 ans. Et si on n’y prend pas garde, toutes les solutions qui existent aujourd’hui, risquent d’être rapidement dépassées.

 

Extrait de la présentation du rapport

Il y a un certain nombre d’éléments de comparaison avec la France métropolitaine qui invite à penser une politique publique tout à fait spécifique à La Réunion.

 

Commentaire :

Un développement accompagné sur le plan national mais les chiffres montrent clairement des différences et des spécificités.

Le maintien à domicile en fait partie, tout comme cette solidarité sociale : 600 familles d’accueil sont agréées localement. Une diversité des offres qui doit correspondre à l’évolution des publics.

 

Déva RADAKICHENIN  Directeur MDPH

Ils vont changer de prise en charge, ils vont changer de modalité de ressource, certains sont en secteur médico-social pour adulte handicapé, vont passer en EHPAD. Donc tous ces changements statutaires donc de prise en charge de la personne par rapport à ses besoins qui vont évoluer, sont des éléments qui seront nécessaires dans la prise en compte de ces paramètres-là dans la politique publique.

 

Extrait du discours du Président du Département

J’insiste beaucoup sur cette question partenariale vraiment. Pour réussir ce plan, ce sera dans la concertation et la collaboration commune.

 

Commentaire :

Chaque slide de cette présentation lance alors des alertes mais aussi des perspectives pour les 10 000 personnes qui travaillent aujourd’hui auprès des personnes âgées.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

Vous voyez quand la population des personnes âgées va doubler et bien il faut anticiper, il faut penser qu’on aura besoin d’emplois, de personnes capables de travailler avec les personnes âgées. Que ce soit en établissement ou même chez elle, dans des associations, dans des institutions,… La silver économie, ce sont des emplois pour lutter contre la facture numérique, ce sont des emplois pour accompagner donc des aidants familiaux, ce sont des emplois dans les établissements. Donc ce doublement de la population va permettre de créer des emplois à La Réunion.

 

Commentaire :

Et le Département consacre 100 millions d’euros aux personnes âgées. Ainsi aujourd’hui et ensemble se décide de quelle manière nos gramounes vivront demain sur notre territoire.

 

Un reportage d’Alexandre GILLES

Département de La Réunion – 974TV © mars 2019

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo