14 déc. 2021

Plan de mandature 2021-2028 / Budget primitif 2022 : Le Département partage sa feuille de route

Présentation à la presse ce mardi 14 décembre au Palais de la Source, du plan de mandature 2021-2028 du Département et du budget primitif 2022

qui sera à l’ordre du jour de la séance plénière du 15 décembre. Avant d’exposer les grandes lignes de ces feuilles de route, le Président du Conseil départemental Cyrille Melchior a réitéré son message de solidarité et d’encouragement à l’égard des familles victimes du terrible incendie qui a ravagé un immeuble à Montgaillard. Il a aussi salué le travail des services du Département qui sont à pied d’œuvre depuis le déclenchement du sinistre dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 décembre, en coordination avec ceux de la mairie de Saint-Denis pour mener à bien les opérations de secours et d’accompagnement des habitants en détresse. 

Entouré de ses collaborateurs, ainsi que de Jeannick Atchapa, Vice-président délégué aux finances et à l’habitat et de Sophie Arzal, Vice-présidente déléguée à l’Épanouissement de la jeunesse et à l’innovation, le Président Cyrille Melchior a rappelé à cette occasion que « le plan de mandature - fruit d’un travail de partage, d’écoute, de dialogue et de co-construction par les Conseillers départementaux - a été adopté à l’unanimité le 24 novembre. La lutte contre la pauvreté et la précarité constitue le point principal de notre action. Pour cela, il faut : redonner aux jeunes réunionnais la possibilité d’accès à l’emploi ; lutter contre l’habitat indigne ; lutte contre l’échec scolaire ; accompagner les personnes âgées et celles qui sont en situation de handicap... Au-delà des actions sociales, nous allons travailler que le Département soit une collectivité éco-exemplaire, éco-responsable… La Transition écologique fait partie des axes majeurs de la mandature. Il en est de même pour le développement agricole, pilier de la sécurité alimentaire pour La Réunion ».

 

10 ambitions, 6 finalités

Les 10 ambitions, réparties dans 6 finalités pour la mandature ont été rappelées et détaillées dans un livret de 100 pages remis aux journalistes et consultable en cliquant ici

 

 

Créer un vivre ensemble qui favorise l’inclusion de tous et de chacun

  1. Renforcer l’accès aux droits et la prévention, répondre à l’urgence sociale.
  2. Accompagner les parents, protéger les enfants et favoriser leur réussite.
  3. Protéger et accompagner les plus vulnérables.

 

Amener toutes les générations sur le chemin de leur réussite

4. Favoriser la réussite des jeunes, en faire des citoyens.

5. Démocratiser la culture, valoriser le patrimoine, promouvoir le sport. 

 

Créer une agriculture locale et responsable pour l’avenir de notre île

6. Accompagner La Réunion vers une agriculture durable visant la souveraineté alimentaire. 

 

Agir durablement et préserver notre île

7. Faire de la ruralité un espace majeur de l’aménagement de notre territoire.

8. Préserver et valoriser durablement nos ressources. 

 

Renforcer nos liens dans l’océan indien

9. Développer les échanges et la solidarité dans l’Océan Indien. 

 

Faciliter la vie de tous les Réunionnais et de chaque citoyen

10. Simplifier les démarches de nos publics.

 

Vidéo : Les ambitions de la Mandature 2021-2028

 

Le manifeste « Agir pour l’Humanité Réunionnaise »

« Ce n’est pas un catalogue de bonnes mesures, mais un véritable plan d’actions que nous mettons en place à travers ce Plan de mandature qui nous sert de feuille de route pour 2021-2028, a souligné le Président Cyrille Melchior. Il nous appartient de porter le projet auprès de la population, mais aussi auprès de toutes les instances. Nous souhaitons que ce plan soit partagé par toutes les institutions. C’est pour cela que j’ai proposé le Manifeste, La Réunion 2030 intitulé "Agir pour l’Humanité Réunionnaise". 

Dans ce document, le Département rappelle les enjeux : "anticiper les grandes évolutions d’ici 2030", en tenant compte du contexte marqué par : 

  • les inégalités persistantes (39% de la population au-dessous du seuil de la pauvreté) qui affaiblissent notre modèle sociétal ; 

- la place de la famille réunionnaise, au cœur de nos actions ; 

- la crise qui a accentué une situation sociale déjà préoccupante… 

« Face à ce constat, favorisons l’inclusion de tous, des plus petits, des adolescents, des jeunes, des adultes et de la troisième jeunesse indique le Président Cyrille Melchior qui poursuit : les moyens sont mobilisés, les dispositifs sont là, la détermination est de mise. Tous les acteurs engagés, chacun dans son domaine de compétence, aspirent à faire progresser La Réunion et contribuer à ériger un territoire plus durable et performant dans la décennie qui s’ouvre. Chacun, avec ses dispositifs d’intervention contribue à faire avancer La Réunion : l’Etat, la Région, le Département, les communes et les intercommunalités. Nous devons partager la vision de notre territoire et les perspectives à 2030 avec nos partenaires, nos acteurs de terrain, nos bénéficiaires, le monde associatif... Ensemble nous pouvons rendre nos actions plus efficientes. Ensemble nous agirons pour conforter notre Humanité Réunionnaise ». Les engagements et les « 100 actions prioritaires » de la mandature sont également rappelés dans le manifeste.

 

Un budget volontariste pour 2022

Aux questions de la presse sur le rôle du Département, le Président Cyrille Melchior a répondu : « Nous avons beaucoup insisté sur les moyens alloués à la politique familiale, aux mesures de solidarité, pour accompagner les enfants, les jeunes, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap. Nous renforçons les moyens dans la lutte contre les violences intra-familiales (VIF) que nous proposons d’ailleurs d’ériger comme « grande cause départementale de la décennie 2020". Mais le Département joue aussi un rôle économique. On accompagne une agriculture performante qui crée de l’emploi dans le plan Agripéi 2030. Dans le domaine environnemental, la SPL Edden par exemple est un outil qui permet de mettre en emploi et en formation beaucoup de jeunes. Toujours en matière d’emplois, nous apportons nos contributions, notamment à travers la commande publique. Les chiffres du budget nous indiquent que nous allons mettre près de 200M€ en investissements en 2022. Cette année nous étions à 180M€, alors qu’on était encore au-dessous de 100M€ il y a encore quelque temps. Alors vous constaterez que la place de la Collectivité départementale n’est pas seulement dans le domaine de l’action sociale, sa principale vocation, mais elle contribue aussi au développement économique de l’île, et soutient les secteurs du BTP ou du tourisme à travers des chantiers comme la construction du gîte du volcan, les thermes de Cilaos, les hôtels ou encore le doublement (2000 à 4000) du nombre de logements à réhabiliter ».

Après la présentation du Plan de mandature et du manifeste par le Président Cyrille Melchior, au tour du Vice-président délégué aux Finances Jeannick Atchapa, d’exposer les grandes lignes du Budget primitif 2022. « Un budget volontariste » d’un montant de 1,2 milliard € détaillé à l’occasion de la séance plénière du 15 décembre 2021.

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions