Aller au contenu principal
17 oct. 2018

Près de 2,2 M€ pour la commune de Saint-Philippe, le cœur du Sud sauvage - 2018

Cyrille Melchior et Olivier Rivière, le maire de Saint-Philippe Cyrille Melchior et Olivier Rivière, le maire de Saint-Philippe
Les élus signent le pacte de solidarité Les élus signent le pacte de solidarité
Les élus en visite sur chantier Les élus en visite sur chantier

Le Département continue son tour de la solidarité dans les communes

 

Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe, a accueilli le Président du Département Cyrille Melchior ce mercredi 17 octobre. « C’est avec beaucoup de bonheur que je t’accueille aujourd’hui pas seulement parce que l’on est là pour signer le Pacte de Solidarité Territoriale, ô combien important pour les communes de La Réunion, mais pour te recevoir en tant que Président du Conseil départemental puisqu’il y a maintenant presque un an que tu as été élu». Après une visite des locaux de l’école du Baril qui devrait accueillir à moyen terme la caserne des pompiers et de la piscine municipale dont les travaux seront financés par le PST, c’est au sein de l’école du centre que s’est déroulée la signature.

Le montant alloué par le Département à la commune au titre de l’investissement s’élève à plus de 1,6 M€. Cette enveloppe permettra de financer plusieurs opérations comme celles de la piscine municipale, de la cuisine centrale, d’un skate Park, de voiries, de la maison de veillée, d’un espace numérique ou encore d’aménagements comme ceux  de la place des fêtes, ou encore du Champ de foire, soit une quinzaine de projets. Parallèlement, au titre du social, les actions validées et financées à hauteur de 290 000 €, permettront la mise en place de plusieurs dispositifs tels que,  l’insertion des jeunes et l’obtention du permis de conduire », d’actions préventives et d’accompagnement pour la gestion des ménages, la responsabilité et les économies d’énergie et  le portage de repas, un dispositif pour soutenir les personnes âgées ou alitées.

Le grand intérêt de ce PST est d’être dans une démarche méthodique de co-construction des projets à financer, en lien avec les besoins particuliers de chaque territoire. Chaque commune propose ses projets. Il s’agit d’œuvrer dans le champ de l’aménagement et du développement territorial afin d’offrir aux populations des services de qualité, favorisant la cohésion sociale et familiale. Comme l’a souligné le Président du Département : « l’objectif de ce PST est de porter une ambition nouvelle, celle d’inscrire le Département de La Réunion dans une démarche de proximité partenariale et solidaire, en travaillant côte à côte avec l’échelon communal et tous les acteurs du territoire.  Je voudrais pour ma part saluer cette volonté des communes, et notamment la tienne, cher Olivier, de mettre en commun nos compétences et nos moyens afin de travailler plus efficacement au service des Réunionnais. C’est un réel plaisir d’être à tes côtés aujourd’hui car j’accorde beaucoup d’importance à la ruralité et à son développement. Nous sommes en effet convaincus au Département, que le développement de La Réunion passe par une meilleure prise en compte et un meilleur accompagnement des communes rurales qui sont le ciment de notre bien-vivre ensemble. La commune de Saint-Philippe bénéficiera de près de 2,2 M€, un engagement majeur qui confortera la commune dans sa dynamique de développement et de croissance ».

Le tour de la solidarité dans les communes continue. Le Département a déjà validé 23 des 24 conventions, engageant ainsi la collectivité à hauteur de 70 millions d’euros.

Retranscription textuelle de la vidéo :

C’est à l’école primaire du centre, à Saint-Philippe, que Olivier RIVIERE maire de la commune et Cyrille MELCHIOR président du Département  signent le Pacte de Solidarité Territoriale. Un dispositif d’aides qui vise à renforcer l’unité et la solidarité du Département envers les communes.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« J’ai chargé le Vice-Président, M. Alain ARMAND, à mes côtés, de travailler sur ce PST.

Parce que cette unité, cette solidarité s’est exprimée pleinement  dans ce Pacte de Solidarité. 90 millions d’euros, 75 millions en investissement, 15 millions en fonctionnement. »

 

La commune de Saint-Philippe disposera d’une enveloppe de plus de 2 millions d’euros affectée aux projets d’investissement, et de 287 000 euros pour les actions sociales. Notamment pour l’insertion des jeunes et la mise en place de portage de repas à domicile pour les personnes dépendantes. 

 

Olivier RIVIERE Maire de Saint-Philippe

« Parce que je sais que c’est un service qui est très attendu par les personnes âgées en particulier. Le CCAS mettra en place ce service là, avec l’aide financière du Département. »

 

Le président du Département s’est ensuite rendu à Sainte-Rose où il s’est entretenu avec le maire de la commune Michel VERGOZ. Ensemble, ils signent à leur tour, le Pacte de Solidarité Territoriale. Au sein de cette petite commune de moins de 10 000 habitants, le président du Département a voulu rappeler le caractère équitable de ce dispositif envers les 24 communes de l’île. 

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« C’est de dire qu’on donne à tout le monde un montant  minimal : 2 millions d’euros  à chaque commune.  Et après, bien sûr, on a tenu compte de la population. C’est ça l’équité, une répartition où chacun se retrouve ».

 

Avec plus de 2 200 000 euros d’aides en investissement, la commune portera les projets d’aménagement et d’ouverture du territoire pour les visiteurs.

 

«  Les investissements que nous allions réalisés avec cette enveloppe,  allaient nous permettre de renforcer la conceptualisation  et la réalisation de notre boucle du centre. De notre centre ville de demain, avec ce plateau synthétique qui viendra s’intégrer autour de l’éclat, autour de la réhabilitation de la mairie, autour des 800 mètres du paradis de la façade maritime, du port de Sainte-Rose ».

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo