28 août 2020

« Refuse, Résiste » la campagne de sensibilisation, d’information et de prévention contre les addictions dès le 14 septembre 2020

Conférence de presse sur la campagne de communication du Département
Conférence de presse sur la campagne de communication du Département
Le Dr David Mété chef du service addictologie au CHU Félix Guyon Le Dr David Mété chef du service addictologie au CHU Félix Guyon
Conférence de presse sur la campagne de communication du Département Conférence de presse sur la campagne de communication du Département
extrait du spot vidéo, un combat est symbolisé par une course poursuite entre un jeune et un monstre représentant son addiction extrait du spot vidéo, un combat est symbolisé par une course poursuite entre un jeune et un monstre représentant son addiction
extrait du spot vidéo, un combat est symbolisé par une course poursuite entre un jeune et un monstre représentant son addiction extrait du spot vidéo, un combat est symbolisé par une course poursuite entre un jeune et un monstre représentant son addiction

Les phénomènes addictifs sont un fléau majeur de la société réunionnaise, notamment au sein de la jeunesse, particulièrement vulnérable et influençable. Si l’engagement des acteurs dans la lutte contre l’addiction est remarquable, force est de reconnaître que la situation est alarmante. La jeunesse réunionnaise semble plus que jamais menacée, avec toutes les conséquences multiples que peut avoir le phénomène addictologique : décrochage scolaire, violences, marginalisation, maladie, etc.

 

Ce vendredi 28 août 2020, Cyrille Melchior, Président du Département, accompagné de Jean Marie Virapoullé, Vice-président en charge du Social, de Marie-Lyne Soubadou, Vice-présidente déléguée à l’Education, en présence du Docteur Mété, chef du service Addictologie du CHU Nord et de Nathalie Anoumby, directrice générale adjointe Pôle des Solidarités, a présenté la campagne de sensibilisation, d’information et de prévention contre les addictions « Refuse, Résiste » qui sera lancée le 14 septembre

« Sensible à cette problématique, le Département souhaite accentuer son intervention auprès des jeunes réunionnais. Cette campagne de communication vise à porter un regard et un message neufs sur ce fléau, celui d’un danger lancinant et permanent contre lequel nous devons lutter collectivement. Elle ambitionne ainsi à sensibiliser tant le jeune sur les dangers d’un comportement addictifs, que sa famille, ses amis et ses proches. L’objectif est d’alerter l’entourage de nos jeunes sur les signaux qui doivent inquiéter et surtout faire réagir.  L’addiction n’est en aucun cas une fatalité. Le tout est de trouver la force et les clés pour ne pas y sombrer, ou pour s’en sortir. C’est tout le sens de cette campagne innovante, 100% locale, qui sera déployée dans les prochaines semaines sur tous les médias réunionnais » déclare Cyrille Melchior.

 

Le reportage vidéo :

 

8% des jeunes ont déjà expérimenté le cannabis, 5% des jeunes ont un usage régulier de l’alcool, plus de 2 jeunes sur 10 fument tous les jours...

La consommation de tabac, d’alcool et de cannabis (communément appelé zamal) ne doit pas devenir banale et être considérée comme un véritable danger pour la jeunesse. La communication et la sensibilisation ont donc un rôle primordial à jouer pour donner les clés de compréhension. L’objectif est de susciter une prise de conscience au travers d’une campagne ciblée auprès des adolescents et plus particulièrement des collégiens, montrer qu’une issue est possible et les inciter à se battre contre l’addiction pour leur avenir.

 

Une communication axée sur des messages qui parlent aux jeunes et inspirés des influences urbaines et jeux vidéo

La cible est jeune, le sujet est sensible. Il a donc fallu mettre en œuvre une campagne de communication qui marque les esprits. La conception graphique est particulièrement soignée avec une ambition forte et un style affirmé.  Cette campagne symbolise à la fois le combat quotidien des jeunes tentés ou touchés par l’addiction et le combat que doit mener l’entourage de ce même public. Car oui, sortir de l’addiction, ne pas y entrer ou aider les personnes touchées est un réel combat car elle est facile, accessible, banalisée. « Je tiens à remercier le docteur Mété, une référence en matière d’addictions dans l’île, qui a été un formidable interlocuteur. Il a dès le départ accepté d’être aux côtés du Département et a apporté son soutien dans la conception de cette campagne (les codes, les messages…) » précise le Président du Département ajoutant que « concernant les réseaux sociaux, la Collectivité a privilégié Facebook et Instagram pour toucher un public le plus large possible. Nous avons d’excellents ambassadeurs que sont les Conseillers départementaux Jeunes dont il faut saluer l’engagement. Ils organisent régulièrement des actions visant à sensibiliser les jeunes aux addictions et nous les en remercions. Nul doute qu’ils seront actifs dans les collèges auprès de leurs camarades mais également sur la toile ».

 

La bande-annonce du spot :

 

 « Quand l’addiction est là, elle t’attrape et ne te lâche pas.
No cigarette, No alcool, No zamal»

Le film utilise des codes jeunes et modernes tels que le parkour, une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains, ainsi que des codes du cinéma ou de l’animation japonaise afin d’inspirer le jeune public. Dans le spot, ce combat est symbolisé par une course poursuite entre un jeune et un monstre représentant son addiction.

 

Mais chut... on ne vous en dira pas plus. Rendez-vous le 14 septembre.
Ndlr du 14 septembre 2020 : cliquez ici pour découvrir ! (ouverture dans une autre page internet

 

Dispositif de communication

  • 16 au 22 septembre : affichage 4x3 m - 200 faces - dans toute l’île avec deux visuels complémentaires : le premier montrant la situation d’addiction et l’emprise du monstre, le second, la réponse « Refuse / Résiste ». Une version féminine et une version masculine ont été déclinées.
     
  • à partir du 14 septembre et pour 6 mois : présence sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram (pages dédiées aux actions de sensibilisation et de prévention contre les addictions. Ces pages (Facebook et Instagram) seront nommées « Refuse / Résiste »). L’objectif est de partager un contenu informatif à destination des jeunes et de leur proches pour lutter contre les addictions : messages de prévention, informations pratiques, signes d’alertes, redirections vers les services/associations compétentes…. Il est aussi prévu d’y relayer la campagne de communication et les futures actions de sensibilisation dans les collèges sur ces réseaux sociaux.
     
  • à partir du 14 septembre : affichage sur le site internet du Département avec page dédiée refuseresiste.re + Facebook du Département  (contacts association/ Point Info Santé / Interview de jeunes, du Conseil Départemental des Jeunes sur les addictions et diffusion des actions réalisées par les différentes mandatures des CDJ). 
     
  • à partir du 14 septembre : pose de panneaux sur les grilles des collèges et des principaux sites du Conseil départemental.

 

L’organisation de happenings avec l’équipe de Gary Técher et la réalisation de graffs sont également prévus dans les collèges. Cependant, compte tenu de la crise sanitaire, ces actions sont reportées à une date ultérieure.

 

Consulter le dossier de presse (ouverture dans une autre page)

 

Version texte de la vidéo :

Commentaire: Le Département lance une campagne de sensibilisation, d’information et de prévention contre les addictions. Une campagne innovante et 100% local qui sera déployé en télévision et en digital sur les réseaux sociaux. 

 

Cyrille Melchior - Président du Département: « Nous avons utilisé toutes sortes de supports pour aller le plus loin possible parce que nous voulons sensibiliser le jeune, en particulier ses parents, la communauté éducative, en fait toutes les personnes qui côtoient au quotidien des personnes en situation de fragilité, fragilité parce que la vie n'est pas simple, il ya le problème du chômage, il ya le problème parfois des échecs scolaires qui fragilisent aussi bien les jeunes comme les parents et donc la tentation d'aller vers des addictions à ce moment là elle est grande. Il convient de dire allons lutter, résistez,  ne tombez pas dans le piège de ses addictions. »

 

Jean-Marie VIRAPOULLÉ - 1er Vice-Président du Département en charge de la santé: « C’est une campagne de prévention qui ne s'arrête pas à cette campagne de communication qui va durer six mois qui est un point d'orgue important parce que c'est la première fois qu'une collectivité dans l'île, à ma connaissance, lance une campagne de prévention de cette ampleur, de communication de cette ampleur mais derrière on va renforcer l'accompagnement des associations qui agissent au quotidien dans le domaine de la prévention en matière d'alcoolisme, de l'addiction de façon générale parce qu'il ya pas que l'alcool et le tabac il ya maintenant des drogues dures qui arrivent à La Réunion donc dans le cadre de l'année 2021 on va renforcer des actions auprès notamment de ces associations. C’est un plan global que l'on met en place, je rappelle aussi qu’avec notamment le professeur Dorey, nous avons sensibilisé nos travailleurs sociaux sur la question de l'alcoolisme foetal pour que ces travailleurs connaissent mieux ce qu'est l'alcoolisme foetal, pour qu'ils en parlent mieux auprès des femmes, des publics fragilisés qui pourraient être à risque de tomber dans cette situation. » 

 

Commentaire: La Réunion est un territoire qui reste fragile avec 40 % des réunionnais qui vivent sous le seuil de pauvreté avec des inégalités plus marquées qu'en métropole. Les jeunes sont donc très exposés à l'inactivité, à l'exclusion sociale. Cette

fragilité est propice au développement de l'addiction en particulier.

 

Docteur David METE - Responsable du service d'addictologie au CHU Félix Guyon/Président de la fédération régionale d'addictologie de La Réunion: « Alors les addictions aujourd'hui c'est quelque chose qui sont, les cumuls à peu

près toutes, qui doit faire à peu près 1000 décès par an quand on cumule toutes les addictions. Pour l'alcool c'est près de 450 décès pour le tabac c’est 550 décès, voilà donc je pourrais vous donner beaucoup d'autres chiffres c'est un processus qui par contre commence dans la majorité des cas 80% à peu près avant 18 ans, c'est pour ça vraiment il est fondamental de prévenir les addictions auprès de cette population et même de s'adresser avant l'adolescence, dans la mesure du possible, avec des campagnes de prévention, avec des actions de prévention qu'ils soient accessibles et adaptés à ce public pour prévenir l'émergence des addictions, pour minimiser les conséquences de celles et ceux qui ont déjà commencé des pratiques addictives et c'est vrai que c'est un sujet compliqué que de faire de la prévention. »

 

A travers cette campagne de sensibilisation, le Département a pour objectif de susciter une prise de conscience, en particulier contre les addictions à l'alcool, au tabac et au zamal. 

 

Reportage Sophie Rougier
Département de La Réunion - 974TV août 2020 

Concertation Citoyenne pour élaborer le plan de Transition Écologique et Solidaire

Concertation Citoyenne du 16 octobre au 16 novembre