Aller au contenu principal
25 avril 2019

Remise des prix du concours La Flamme de l’égalité - 2019

photo de groupe photo de groupe
les représentants des collectivités et le recteur de l'Académie les représentants des collectivités et le recteur de l'Académie
photo de groupe photo de groupe
Sergio Erapa conseiller départemental, à la tribune Sergio Erapa conseiller départemental, à la tribune

La remise des prix du concours de la flamme de l’égalité a eu lieu à la préfecture de St Denis jeudi 25 avril (2019).

Ce concours vise à faire connaître l'histoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, de leurs survivances comme de leurs effets et de leurs héritages contemporains. Il participe en cela à l'éducation à la citoyenneté et aux valeurs républicaines.

Dans toute l’île, 300 enfants ont participé à cette opération nationale avec pour thématique cette année : "Devenir libre".

Ce concours scolaire national est organisé par le ministère de l'Education nationale, le ministère des Outre-mer, le comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage, avec le soutien de la Délégation Interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Il est ouvert aux élèves des école élémentaires ainsi que des établissements d'enseignement du second degré.

Le palmarès peut être consulté ici (ouverture d'une nouvelle page internet)

Retranscription textuelle de la vidéo :

C'est dans ce bâtiment historique la préfecture de Saint-Denis que les élèves se sont retrouvés pour la remise des prix du concours national des flammes de l'égalité. Les thématiques, l'histoire des traites et des captures sur la vie des esclaves, les luttes pour l'abolition, et surtout leur héritage contemporain.

 

Yumi MONG CHOI, École Immaculée Conception de St-Denis :

  • On a appris sur les esclaves, bah comment ça s'est passé avant.

 

Élisabeth LÉOCADIE, École Immaculée Conception de St-Denis :

  • On a parlé d'un esclave noir qui s'appelle Edmond Albius.

 

Hector SÉVERIN, École Immaculée Conception de St-Denis :

  • On a aussi appris que aujourd'hui c'est pas fini, et que y a encore un peu de racisme.

 

Éva Lina LAW THU, École Immaculée Conception de St-Denis :

  • Ça sert à comprendre ce qu'ils vivaient et à comprendre qu'il ne faut pas toujours les maltraiter, il ne faut pas les maltraiter.

 

Élisabeth LÉOCADIE, École Immaculée Conception de St-Denis :

  • Tout le monde se ressemble et qu'il faut pas se maltraiter comme ça parce que tout le monde se ressemble, et c'est pas juste à cause d'une couleur de peau qu'on va maltraiter quelqu'un.

 

Vêlayoudom MARIMOUTOU, Recteur de La Réunion :

Les élèves peuvent mieux comprendre, les survivances dans les étages contemporains, et aborder les situations contemporaines avec lucidité, maturité, dans le respect des autres, et grandir en citoyenneté.

 

Fernand MARCHITTO, Président du jury « Flammes de l’égalité », Inspecteur d’académie :

Quel sens ils donnent finalement à cette période un petit peu difficile quoi que fut l'esclavage et comment l'abolition s'est construite, et quel sens aujourd'hui on a donné à cette affaire et à ce moment historique.

 

Commentaire :

Un moment qui va rester gravé dans les mémoires de ces jeunes, surtout cette année festive des 170 ans de la fête de la liberté.

 

Sergio ÉRAPA, Conseiller départemental :

C'est une année symbolique pour le Département, parce que effectivement nous avons commémoré récemment le 170ème anniversaire de l'abolition de l’esclavage, et aujourd'hui le Département a effectivement ouvert tous ses sites. Je parle ici des Archives Départementales, la Bibliothèque Départementale, le Lazaret, et ainsi de suite, pour que ces jeunes découvrent l'histoire de notre île. Et ça passe par effectivement ces sites hautement symboliques.

[Chanson d’élèves]

 

Commentaire :

À la remise des prix chaque lauréat a présenté sa production. Théâtre, chants, poèmes, slam, le choix disciplinaire était important.

Et c'est avec un film que le collège des Mascareignes a remporté le prix. Un moyen de mélanger toutes les disciplines.

 

Marie PARAVENAN, Professeur de français au collège des Mascaraignes :

La chorégraphie a été imaginée et mise en scène par ma collègue madame Éthève, professeur d’EPS de la classe, et ensuite le slam a été écrit par les élèves, dans différents contextes. Ils ont écrit au musée Stella Matutina, ils ont écrit en classe, et cela leur permettait véritablement d'être imprégné finalement de tout le patrimoine historique que l'on a à La Réunion.

 

Commentaire :

300 élèves ont ainsi participé à cette opération.

 

Hector SÉVERIN, École Immaculée Conception de St-Denis :

Alors faites attention, il faut que chaque enfant, chaque personne garde en soi une petite flamme d’égalité. Merci.

 

Commentaire :

Les meilleurs de toute la France se retrouveront le 10 mai prochain à Paris pour la commémoration officielle de la traite de l'esclavage et de leur abolition.

[Applaudissements]

[Musique]

 

Un reportage d’Alexandre Gilles

Département de La Réunion – 974TV © Avril 2019

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo