Aller au contenu principal
14 décembre 2018 -

-> L'évènement "Au Bonheur des Enfants" dans le Jardin de l'Etat à St Denis c'est du 19 au 22 décembre, de 9h à 20h !                             -> Fermetures exceptionnelles du Jardin de l'Etat à Saint-Denis au cours du mois de décembre                           -> Le Musée de Villèle  est fermé du lundi 10 au mercredi 19 décembre, la réouverture au public se fera le 20 décembre à partir de 18h.               -> 1818-2018 Bicentenaire Leconte de Lisle, découvrez l'exposition proposée par la Bibliothèque Départementale                        -> Il y a 100 ans, le 5 octobre 1918, l'aviateur Roland Garros mourait au combat. A l’occasion du centenaire de sa disparition, les Archives départementales proposent une exposition retraçant sa vie. + d'infos dans la rubrique 'Nos compétences / Culture'                    -> Fermeture de l'Artothèque tous les week-ends et jours fériés jusqu'en février 2019.         -> Les inscriptions pour le transport scolaire des élèves et étudiants en situation de handicap pour la rentrée 2018/2019 sont effectives (rubrique 'Nos compétences / Routes')            -> Net Bourses, site d'inscription en ligne pour les aides aux étudiants : vous pouvez consulter l'état d'avancement de votre dossier pour l'année universitaire 2018-2019, rendez-vous sur notre site internet Net Bourses

14 mars 2018

Séance plénière du Département de La Réunion, vote du budget primitif - 2018

Les élus départementaux étaient réunis pour une Séance Plénière, présidée par Cyrille Melchior, ce mercredi 14 mars, avec à l'ordre du jour le vote du budget primitif 2018.

Ils ont salué l’arrivée de la nouvelle conseillère départementaleGuilaine Quessoi. Elle remplace Nadia Ramassamy qui, suite à la loi sur le non-cumul des mandats,  a dû démissionner.

4 motions ont été présentées :

·         Motion relative au renforcement des moyens alloués à la lutte anti vectorielle ;
·         Motion relative à la renaissance de l’état de catastrophe naturelle et de calamités agricoles en faveur des territoires impactés par le cyclone Dumazile ;
·         Motion relative à l’amélioration de la prise en charge du transfert sanitaire ;

·         Motion relative au financement des allocations individuelles de solidarité dans le contexte de la nouvelle loi de programmation des finances publiques.

Téléchargez les motions

Le budget primitif 2018 d’un montant de 1,629 milliard d’euros, en progression de 2,1% par rapport au BP 2017, a été présenté et voté à l’unanimité.

 

Le Président Cyrille Melchior a rappelé la difficulté à bâtir ce budget en raison des contraintes qui s’imposent depuis plusieurs années aux collectivités territoriales : « Ces contraintes sont encore plus sévères pour notre Conseil départemental. Notre équilibre financier est en effet menacé par la croissance mécanique des prestations sociales et la baisse constante des compensations versées par l’Etat ».
Il a également souligné son attachement à défendre une double ambition : la solidarité sociale et la solidarité territoriale qui ne s’opposent pas car elles s’appuient et se renforcent mutuellement. « C’est avant tout un budget de SOLIDARITE. C’est aussi, bien sûr, un budget solide et responsable, le Département assumant les missions obligatoires confiées par la loi tout en renforçant ses politiques volontaristes ».

A travers ce budget, les élus porteront tout au long de cette mandature l’ambition d’une solidarité nouvelle et renforcée au service des territoires, et en accompagnement des Politiques de la Ville « Etre responsable, c’est aussi penser et agir collectif ;  c’est développer les actions de mutualisation avec nos partenaires » a déclaré Cyrille Melchior. 
Deux rapports signifiant ces 2 axes ont été votés : la création de la SPL Environnement Insertion et la mise en œuvre des Pactes de solidarité territoriale.  

Un cadre de mise en œuvre des pactes de solidarités territoriales à signer avec chaque commune a été validé. D’une durée de trois ans, ces pactes comporteront un volet investissement et un volet social, pour un budget prévisionnel total de 90 millions d’euros. 
« Nous devons aussi faire preuve de responsabilité. Ce que j’entends par responsabilité, c’est faire preuve de capacités d’innovation, de remises en cause de nos modes de fonctionnement, de réflexion permanente sur le rapport coût/avantages de nos actions » a annoncé le Président.

Ce budget primitif 2018 est également tourné vers la mémoire, la préservation, la sauvegarde et la valorisation de la mémoire collective car notre société, les jeunes en particulier, a tendance à oublier le passé. « Je veux donner à cette année une dimension mémorielle et patrimoniale afin que chacun se rappelle que notre passé de Français, de Réunionnais, est profondément ancré en nous. Il contribue à ce que nous sommes, et à ce que nous deviendrons » a confirmé le Président. 
Après avoir déclamé quelques vers d’un poème de Leconte de Lisle, le Président a indiqué qu’un budget n‘était  pas seulement « des éléments comptables et financiers » ajoutant « qu’un budget est savoir se rassembler, faire preuve de cohérence et de cohésion, pour mettre en place des politiques publiques fortes pour La Réunion et les Réunionnais. Mais c’est aussi, d’une certaine manière, savoir faire preuve de poésie ».
 
Au cours de cette séance, les élus ont également validé la signature d’un contrat de confiance avec l’Etat, témoignage de la volonté du Département de La Réunion de faire partie des collectivités pilotes dans la démarche engagée par l’Etat de redressement des finances de notre pays.

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo