Aller au contenu principal
28 mars 2018

Travaux d’aménagement hydraulique et de sécurisation de la route de Bras des Chevrettes - 2018

Cyrille Melchior, Jean Marie Virapoullé, Patrick Malet, Jean-Paul Virapoullé, les élus et la population sur le pont pour l'inauguration Cyrille Melchior, Jean Marie Virapoullé, Patrick Malet, Jean-Paul Virapoullé, les élus et la population sur le pont pour l'inauguration

Le Président du Département, Cyrille Melchior, accompagné de son premier vice président anciennement délégué aux routes Jean Marie Virapoullé et du vice président nouvellement délégué Patrick Malet ont été accueillis par le Maire de Saint-André, Jean-Paul Virapoullé,  ce mercredi 28 mars pour l’inauguration des travaux d’aménagement hydraulique et de sécurisation de la route de Bras des Chevrettes RD 46.

Le Département assure tout au long de l’année l’aménagement et l’entretien de près de 800 km de route départementale. Il s’agit pour la Collectivité de permettre aux usagers de circuler en sécurité tout en améliorant les dessertes et les connexions avec les autres réseaux routiers. L’aménagement de la RD46 – Route de Sainte-Vivienne-, à Saint-André, est l’illustration de cette politique volontariste en faveur des Réunionnais. Sur une route qui enregistre un trafic important, avec près de 4000 véhicules par jour, assurer la sécurité de l’ensemble des usagers, permettre une circulation fluide et un écoulement des eaux pluviales, est essentiel.

Le Président Melchior a rappelé que  le Département  investit 25 M € sur le réseau départemental avec une vision partagée car l’aménagement des routes donne à lire le développement du territoire : « aujourd’hui ces travaux, d’un montant d’environ 2 millions d’euros, traduisent la volonté de la collectivité départementale d’être au plus près des territoires ; en contribuant à l’aménagement de notre ile, et notamment à l’amélioration du réseau routier départemental, nous apportons une réponse aux usagers en sécurisant. Puis, nous combinons tous les déplacements avec l’ensemble des réseaux routiers pour permettre une meilleure fluidité. Enfin, nous créons la connexion sur le territoire entre les Hauts et les Bas et demain, la RD 46 rejoindra la future Route des Hauts de l’Est».

Cette séquence a également permis au Vice-président en charge des Routes et de l’Eau, Patrick Malet, de préciser l’avancement de cet important chantier qu’est celui de la Route des Hauts de l’Est et qui concerne près de 300 000 habitants. Long de 40 km, situé à mi-pente, ce nouvel axe reliant Saint-Benoît à Saint-Denis, permettra de désenclaver les Hauts, de structurer l’urbanisme amené à se développer et à proposer un itinéraire de substitution à la RN2 Est Nord tout en favorisant l’attrait touristique : « je tiens à remercier mon collègue Jean-Marie Virapoullé qui, alors Vice-président en charge des routes, a initié ce grand chantier. Depuis janvier 2018, j’occupe ces fonctions et assure également la délégation de l’Eau. Les nouvelles études pour cette nouvelle route ont débuté en septembre dernier. Le diagnostic du territoire a été présenté et validé en décembre,  et un logo a été retenu. La prochaine étape sera la proposition de 3 tracés fin mai de cette année puis, après concertation publique en septembre - octobre, nous présenterons fin 2018 le tracé validé et retenu par l’ensemble des acteurs » a indiqué Patrick Malet.  Après consultation des entreprises, les premiers travaux de la Route des Hauts de l’Est  devraient débuter à partir de 2021. Concernant l’autre chantier important pour l’Est, le projet d’aménagement hydraulique des microrégions Nord et Est - le projet MEREN - Patrick Malet a révélé que les études débuteraient très prochainement : « ce sera le deuxième grand projet structurant de la région Est. Les travaux routiers pour la RHE et la pose des canalisations devraient suivre le même tracé permettant ainsi d’amener de l’eau aux agriculteurs puis, dans un second temps, de desservir en eau brute de bonne qualité les communes de la Plaine des Palmistes, de Saint‑Benoit et Bras-Panon, jusqu’aux communes de la microrégion Nord.». 

Après avoir coupé le ruban, sur le pont de la ravine Menciol, Jean-Marie Virapoullé, Vice-président en charge du Social, a précisé que ces travaux protègeraient la population des crues décennales et des terrains en zone inondable, permettant ainsi  à des terrains situés en zone jusqu’alors inondable de devenir à terme  constructibles. Il a également rappelé la mise en service du forage du désert qui, grâce au financement du Département, sécurise l’alimentation en eau potable des habitants du quartier de Bras des Chevrettes.

Le Président Melchior s’est ensuite rendu au Centre social de Bras des Chevrettes, un projet qui pourrait bénéficier des fonds du Pacte de Solidarité Territoriale (près de 90 millions d’euros) voté en séance plénière du 14 mars. Ce Pacte vise à accompagner les 24 communes de l’ile dans leurs projets social, agricole ou encore d’aménagement et d’équipement,  sur les trois prochaines années. Une présentation des actions a été faite par la directrice ainsi que par les familles œuvrant bénévolement au sein de la structure. Cyrille Melchior s’est réjouit de cette rencontre saluant le travail réalisé par l’ensemble des personnes pour que leur quartier vive : « c’est cela que j’appelle la solidarité et je tiens à vous féliciter tous pour les efforts produits au quotidien pour votre quartier » a-t-il déclaré.  

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo