Aller au contenu principal

16 octobre 2018 - -> Week-ends Nature : le programme est en ligne : réservez votre visite guidée, + d'infos dans notre Agenda et dans la rubrique 'Nos compétences / Environnement '           -> Il y a 100 ans, le 5 octobre 1918, l'aviateur Roland Garros mourait au combat. A l’occasion du centenaire de sa disparition, les Archives départementales proposent une exposition retraçant sa vie. + d'infos dans la rubrique 'Nos compétences / Culture'          -> Pour vos demandes de subvention Associations culturelles et sportives : inscrivez-vous en ligne jusqu'au 31 octobre : rubrique 'Vos services en ligne'        -> Fermeture de l'Artothèque tous les week-ends et jours fériés jusqu'en novembre 2018.         -> Les inscriptions pour le transport scolaire des élèves et étudiants en situation de handicap pour la rentrée 2018/2019 sont effectives (rubrique 'Nos compétences / Routes')            -> Net Bourses, site d'inscription en ligne pour les aides aux étudiants : inscriptions ouvertes pour l'année universitaire 2018-2019, rendez-vous sur notre site internet Net Bourses

03 juil. 2018

Vernissage de l'exposition de Julie HA-FA à Mascarin - 2018

Des aquarelles d’exception ont été inaugurées le  mardi 3 juillet 2018 à Mascarin, jardin botanique. 

Des créations de Julie AH-FA, une artiste réunionnaise installée en Afrique du Sud. « Plantes de La Réunion et d’Afrique du Sud, une même passion » est à découvrir tous le mois de juillet.

 

Retranscription en texte de la vidéo : 

AMBIANCE JARDIN 

 

Commentaire :

Les derniers rayons du soleil accompagnent une jeune artiste réunionnaise à Mascarin, jardin botanique du Département de la Réunion.

 

Julie  AH-FA Aquarelliste botanique en Afrique du  Sud

Je m’appelle Julie AH-FA, j’ai 38 ans et je suis originaire du Tampon et je suis aquarelliste botanique depuis 8 ans. 

 

 

Commentaire : 

Des yeux ouverts sur les détails de notre environnement. Une artiste qui dessine une réalité qu’on oublie d’apprécier.

 

Julie  AH-FA Aquarelliste botanique en Afrique du Sud

Ce qui me plait, c’est la fleur déjà c’est la structure qui est très élégante. Parce qu’elle a un design vraiment moderne. C’est la dynamique de la plante,… C’est pas juste essayer de copier, c’est vrai qu’il faut se rapprocher de ce qu’on voit mais ce n’est pas que ça. Il y a aussi tout un travail de recherche, de composition, de création. 

Une peinture peut demander des dizaines d’heures à voir plus de cent heures. Donc c’est vraiment quelque chose qui demande beaucoup de temps. 

 

Commentaire :

Le lien avec ce patrimoine départemental est donc tout trouvé, un cadre d’expression idéal,  ouvert à tous les arts. 

 

Monique  PATERNOSTER Responsable projet scientifique et culturel Mascarin, Jardin Botanique. 

Les jardins botaniques historiquement ont toujours eu cette vocation d’illustration qui est, en dehors de l’aspect connaissance botanique, qui est un moyen aussi de vulgariser la flore. De montrer des détails que souvent, on ne voir pas. Et l’art est vecteur important de connaissance. 

 

AMBIANCE PEINTURE EN  MUSIQUE

Julie  AH-FA Aquarelliste botanique en Afrique du Sud

En fait, je suis très contente d’exposer à Mascarin car vivant en Afrique du sud, j’ai déjà exposé au jardin botanique de Kirstenbosch au Cap, j’ai déjà  exposé à Johannesburg, à Pretoria, à Durban,… Mais jamais à La Réunion. Et ça à d’autant plus d’importance pour moi et de valeur d’exposer ici.  

 

Commentaire :

Difficile devant autant de détails de rester indifférent. Les couleurs, les formes illuminent les visages.

 

Tania CHANE-KY La famille de l’aquarelliste

Le souci de précision quand même quand on voit tous les petits détails de couleur, etc. Donc quand on connaît un petit peu la peinture, on sait que ce n’est pas évident d’arriver à ce rendu là. 

 

Émilie PANG La famille de l’aquarelliste

 Déjà, je ne savais pas qu’elle était une artiste. Je viens de le découvrir parce qu’elle n’habite plus ici. Et on voit bien la précision dans les traits, tous les traits sont bien faits. 

 

Julie  AH-FA Aquarelliste botanique en Afrique du Sud

Et quand on prend un peu le temps, et qu’on les observe. On se rend compte que vraiment, il y a des détails qui sont magnifiques et qui méritent qu’on les regarde avec attention. 

 

Commentaire :

Une exposition à suivre tout le mois de juillet, un mois de vacances où vous trouverez dans ce jardin bien d’autres activités. 

 

 

Un reportage : Alexandre GILLES Département de la Réunion-974TV © Juillet 2018

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo