31 janv. 2020

Visite de Christelle Dubos secrétaire d'Etat et Recentralisation du RSA : Un acte historique pour La Réunion - 2020

Visite des locaux de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) à Sainte-Marie Visite des locaux de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) à Sainte-Marie
Réunion de travail à la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) Réunion de travail à la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

« C’est un moment historique » a déclaré le Président du Département lors de la visite de la Secrétaire d’Etat, Christelle Dubos, dans les locaux de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) à Sainte-Marie. Dix mois après l’annonce faite par la Ministre des Outre-mer, Annick Girardin, la représentante du gouvernement a pris acte, devant tous les partenaires sociaux, de la recentralisation par l’Etat de la gestion du Revenu de Solidarité Active (RSA).

 

Au 31 décembre 2019, ce sont 100 000 Réunionnais qui bénéficiaient du RSA pour un montant de 637 millions d’euros. Depuis une dizaine d’année c’est le Département qui s’était vu octroyé par l’Etat, la gestion du RSA. Désormais, la Collectivité ne financera plus le reste à charge qui s’élevait à plus de 135 millions. Une compensation qui n’a pas été sans conséquence pour le Département qui avait sollicité à plusieurs reprises des dotations exceptionnelles pour pouvoir équilibrer son budget. Ce qui fait dire au Président du Département à la ministre, « vous sauvez le Département de La Réunion », une déclaration forte à la hauteur  du sentiment de satisfaction de l’assemblée départementale. « Nous pouvons désormais nous consacrer pleinement à notre mission social et retrouver une solidarité à la hauteur de la situation hors norme de La Réunion », a encore précisé. Le Conseil Départemental reste donc le chef de file des politiques d’insertion. La recentralisation du RSA lui permettra de renforcer son offre d’accompagnement et d’insertion, en lien avec les autres partenaires du service public de l’insertion, notamment le Pôle Emploi et les Missions Locales.

 

Une insertion durable pour les bénéficiaires du RSA

 

Lutte contre l’illettrisme, la pauvreté, l’échec scolaire ou encore pérenniser l’emploi pour les bénéficiaires du RSA, autant d’actions qui permettront d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les familles Réunionnaises. Pour Christelle Dubos, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, « l’Etat ne pouvait qu’être aux côtés du Département dans un enjeu aussi majeur. Le Conseil Départemental faisait déjà de belles choses en matière d’insertion, nous continuerons donc à nous engager dans cette politique d’accompagnement social comme voulue par l’Etat dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté». Les administrateurs de la CAF saluent l’excellent esprit dans lequel les travaux ont été menés avec l’Etat et le Département. La CAF est désormais l’interlocuteur unique des bénéficiaires du RSA pour l’accès à la prestation et la révision éventuelle de leurs droits.

 

30 agents ont été recrutés par la Caisse d’Allocations Familiales pour assurer cette nouvelle mission. Certains agents du Département ont rejoint cette nouvelle cellule. Le Département et la CAF continueront à travailler en étroite collaboration pour permettre aux bénéficiaires du RSA de s'inscrire dans la voie d'une insertion durable.

 

Le recentralisation du RSA, c’est quoi ? 

Les nouveaux demandeurs effectuent leur demande par téléprocédure ou par rendez-vous. Les actuels bénéficiaires continuent à réaliser tous les trois mois leur déclaration trimestrielle de RSA sur le site caf.fr pour le paiement de la prestation et à informer la CAF de tous les changements de situation.

 

En bref, depuis le 1er janvier 2020, l’Etat a repris la gestion et le financement du RSA.  Les compétences d’instruction, d’attribution et d’orientation, sont transférées à la CAF de La Réunion qui agit pour le compte de l’Etat. Cette dépense auparavant supportée par le Conseil Départemental est transférée à l’Etat. Désormais, le Conseil Départemental pourra se consacrer à mettre en place de nouveaux dispositifs d’insertion sociale et professionnelle pour une meilleure orientation des bénéficiaires du RSA.

 

Florence VENDÔME

 

Version texte de la vidéo :

Commentaire:
C’est dans les locaux de la caisse d'allocations familiales à Sainte -Marie que Christelle Dubos, secrétaire d'état, a officialisé la recentralisation par l’État de la gestion du RSA, revenu de solidarité active, dix mois après l'annonce faite par la Ministre des Outres-Mer Annick Girardin.

Depuis une dizaine d'années, c'est le Département qui s'était vu octroyer par l’État la gestion du RSA. Désormais, la collectivité ne financera plus le reste à charge qui s'élevait à plus de 135 millions d'euros.

 

Le Président du Département:
« Un soulagement cette mais au prix de beaucoup d'efforts et aussi je dirais parce que unanimement les élus du Département ont été avec moi sur ce dossier et je salue le travail réalisé par l'ensemble des Vice-Présidents, les élus du Département, le travail réalisé qui fait qu'à un moment donné quand on parle ensemble d’une même voix et bien on peut être écouté et là aussi je salue par ailleurs toute l’écoute qu’on a reçu donc de la part des membres du gouvernement notamment du Président de la République tout simplement parce qu'il fallait, je dirais, sauver ce Département de La Réunion qui a en charge les politiques sociales sur son territoire de pouvoir assumer cette responsabilité, imposer qu'on retrouve des moyens et ses moyens on les retrouve à travers cette recentralisation. »

 

Commentaire:
Lutte contre l'illettrisme, la pauvreté, l'échec scolaire ou encore pérenniser l'emploi pour les bénéficiaires du RSA,  autant d'actions qui permettront d'ouvrir de nouvelles perspectives pour les familles réunionnaises.

 

Christelle DUBOS - Secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé :
« Nous avons augmenté les minima sociaux pour ceux qui ne peuvent pas reprendre le travail qui ne peuvent pas travailler. Les bénéficiaires du RSA, potentiellement sont des personnes qui quand on lève les freins périphériques, sont en capacité d'aller au travail et donc on doit améliorer cet accompagnement et c'est tout le travail qui est en lien aussi avec les entreprises. C’est à dire que les entreprises doivent faire cette passerelle aussi vers le monde du social.

Quand on a des entreprises qui disent mais moi je veux recruter mais je n'arrive pas à recruter et viennent nous rencontrer parce qu'on a aussi des personnes qui sont accompagnés, qui sont formés et qui sont prêtes à aller travailler et donc c'est bien par le travail qu'on luttera contre la pauvreté parce que quand vous  reprenez un travail, d'abord vous pouvez cumuler avec la prime d'activité en fonction de votre situation, vous avez des ressources qui sont aussi augmentées et de fait là c'était la collectivité, ce sera l'état qui financera le RSA, mais se sont des moyens qu'on peut mettre à disposition de politique d'insertion pour continuer à mieux accompagner ceux qui sont encore dans la pauvreté. »

 

Commentaire: Trente agents ont été recrutés par la caisse d'allocations familiales pour assurer cette nouvelle mission. Certains agents du département ont rejoint cette cellule. Le Département et la CAF continuerons à travailler en étroite collaboration pour permettre aux bénéficiaires du RSA de s'inscrire dans la voie d'une insertion durable. 

 

Reportage Sophie Rougier
Département de La Réunion - 974TV Janvier 2020 

+

S'inscrire à l’évènement