20 nov. 2019

Commission Permanente du Conseil Départemental du 20 novembre 2019

La Commission permanente réunie ce mercredi 20 novembre sous la présidence de Cyrille Melchior a voté plusieurs millions d’euros d’aides en faveur de l’agriculture, du social et de l’insertion. D’autres financements ont été attribués également aux routes, au logement et à la coopération.

 

 

FOCUS SUR …… 

SOCIAL

 

PASS LOISIRS ET PASS TRANSPORT : RECONDUCTION POUR L'ANNÉE 2020

En 2019, près de 16 000 personnes ont bénéficié du Pass Loisirs qui permet aux personnes bénéficiaires de sortir de chez elles et de découvrir, à travers l’offre qui leur est proposée, des activités difficilement accessibles faute d’information et/ou de moyens.

Concernant le Pass Transport, en 2019, plus de 13 000 personnes ont bénéficié de ce dispositif. Il permet de pallier l’insuffisance de l’offre de transport pour les personnes handicapées et de faciliter les déplacements des bénéficiaires.

Les élus ont validé la reconduction des deux dispositifs Pass Loisirs et Pass Transport pour 2020.

 

LOGEMENT : Plus de 13 M€ pour la construction de 142 logements 

Le Conseil départemental apportera sa garantie à hauteur de 13 048 962 aux emprunts à contracter par la SIDR, la SEMADER et la SHLMR auprès de la Caisse des Dépôts et des Consignations pour la construction de 67 LLS à Beauséjour Sainte-Marie, 15 PLS à Bois de Joli Cœur Petite Ile et 60 LLTS en résidence pour les personnes âgées à Petite Pointe au Port.

 

-------------------------------------------

 

AGRICULTURE

 

Les Fêtes du terroir soutenues

La Collectivité va attribuer une subvention de 6 000 € à la Commune de Cilaos pour l’organisation de la 29ème édition de la Fête de la Lentille et une subvention de 6 000 € à la Commune de la Possession pour l’organisation de « Lanbians Péi ».

 

 

Développement de la Filière Tresse : une filière à fort potentiel de développement endogène

A l’issue de l’organisation des Assises de la Tresse, le Département a été signataire d’une charte considérant que « les métiers de la tresse constituent un savoir-faire ancien et renommé à La Réunion », s’engageaient à aider à la structuration d’« une filière « tresse», avec pour objectif une structuration à un horizon de 5 ans. Une subvention de 30 000 € est accordée à la Fédération Méti-Tresse, créée dans la continuité des Assises et comptant 21 acteurs, pour mener à bien ces missions.

 

Valorisation agricole des ENS : un levier pour la création d'emplois

La Collectivité a identifié comme axe prioritaire de son action la valorisation de son patrimoine afin d'en faire un levier pour la création d'emplois et de richesses. En s'appuyant sur les atouts et potentiels des territoires, il s'agit notamment d'accompagner le développement d’activités agricoles sur les espaces naturels du Département. Un appel à projets a été lancé pour l'installation d’activités agricoles traditionnelles ou novatrices respectueuses de l’environnement sur 9 sites. Les élus ont validé l’attribution des 9 sites aux candidats sélectionnés et la signature de convention d’occupation pour une durée de 5 ans.

 

Structuration de la filière équine : des enjeux à la fois, économique, social, environnemental, touristique et culturel

En termes d’effectifs, en 2018, 60 structures sont réparties sur tout le territoire et une quinzaine d’éleveurs sont recensés. Les élus valident les modalités d’accompagnement de la Collectivité en faveur de la structuration de la filière équine sur le territoire réunionnais. Cette intervention se traduira par la réalisation d’une étude spécifique co-pilotée avec la Chambre d’Agriculture, en vue du développement économique de la filière (volets économique et planification). Puis, le versement d’aides, dont la mise en œuvre et l’évaluation seraient confiées à la Chambre d’Agriculture (frais d’enregistrement des animaux, actes vétérinaires…) pour un budget maximum de 70 000 €.

 

EAU : Près de 3,5 M€ votés

 

Extension des périmètres irrigués du Sud (Bras de la Plaine et Bras de Cilaos) – secteurs Mont-Vert et Anse les Hauts : Près de 3,5 M€ votés

Le Département s’investit depuis plusieurs décennies dans la mise en œuvre des grands périmètres irrigués de l’île (Bras de la Plaine, Bras de Cilaos, Irrigation du Littoral Ouest, Champ Borne), qui permettent d’assurer la satisfaction des besoins en eau brute du territoire, destinés en particulier à l’usage agricole (plus de 16 000 ha actuellement équipés en irrigation). Les élus ont approuvé les modalités techniques et financières rattachées à la mise en œuvre d’une seconde opération d’extension des périmètres irrigués du Sud de l’île (Bras de la Plaine et Bras de Cilaos), sur les secteurs de Mont-vert (Commune de Saint-Pierre) et Anse les Hauts (Commune de Petite-Ile). Les travaux permettront l’alimentation en eau de près de 377 ha de terres agricoles, la construction d’une station de pompage permettant de refouler un débit de 350 l/s, la construction d’un réservoir d’un volume total de 4000 m3 et la pose d’un réseau d’irrigation de 25,5 km de long.  Les travaux portent sur un montant de 13 910 900 € financés par le FEADER (10 433 175 €) et le Département (3 477 725 €).

 

 

 

ROUTES : Plus de 2,6 M€ votés

 

Travaux d’aménagement de la RD4 Secteur de la Plaine Saint-Paul

Avec plus de 12 000 véhicules / jour, la portion de la RD4 qui traverse l’agglomération de la Plaine est en pleine mutation, de par la densification urbaine liée à la réalisation de la ZAC Marie Case et la création du giratoire de liaison entre la RD2 et la RD4. Ces nouveaux aménagements génèrent une augmentation des déplacements. Les élus valident des travaux d’aménagements sécurisés pour les piétons et pour les cyclistes à hauteur de 2 450 000 € TTC.

 

Travaux d’aménagement de la RD47 – Commune de Saint-André

Le projet de réaménagement de la RD 47, dite « Route de Champ Borne », entre les PR 1+400 et PR 1+950, consiste en la réalisation d’un giratoire au droit de son intersection avec la Chaussée Royale menant au Parc du Colosse. Il vise notamment à l’amélioration des conditions de circulation des modes doux de déplacements (marche à pieds et installation de bandes cyclables). Les élus valident les travaux pour un montant total de 171 449,00 €

 

 

INSERTION : 413 000 € votés

 

Soutien de projets collectifs d’action sociale et d’insertion et d’ateliers et chantiers d’insertion (ACI) : plus de 410 000 € attribués

Pour favoriser l’accompagnement des publics les plus éloignés de l’emploi et/ou en difficulté d’insertion sociale et professionnelle, à travers des projets relatifs à l’insertion par l’activité économique, ou des actions d’utilité sociale et d’intérêt départemental, les élus accordent une subvention de 216 000 € à 7 associations portant des projets d’Ateliers et Chantier d’Insertion et 197 000 € à 6 associations.

 

 

SOCIAL

 

Le Département donne pour le Téléthon : 5 500 € votés

La Collectivité apportera son soutien à l’association AFM Téléthon à hauteur de 5 500 €.

 

 

COOPERATION : Plus de 15 000 € attribués

 

Coopération culturelle du collège des Deux Canons avec le Kenya soutenue

Le collège des Deux Canons a mis en place un projet culturel et linguistique intitulé « Eloquence théâtre et cinéma ». Les élèves inscrits bénéficient de deux ateliers « Cinéma et éloquence » et « Théâtre et Eloquence » qui leur permettent de suivre un parcours artistique et culturel de découverte et de pratique de ces arts. Le travail se fait en tandem avec un établissement de Nairobi, Brookhouse International School, établissement identifié par l’Ambassade de France au Kenya. Les élus ont validé la participation de la Collectivité au séjour du groupe réunionnais afin de poursuivre le travail des ateliers qui aboutira à une restitution théâtrale en quatre langues : français, créole, anglais et swahili à hauteur de 5 000€.

 

 

Echanges avec l’école secondaire de Muatala au Mozambique

Depuis 2014, le collège de Mille Roches (Saint-André) a noué des échanges avec des établissements scolaires du Mozambique. Le collège souhaite mettre en place un échange avec l’école secondaire de Muatala située dans le Nord du pays sur le thème « sensibiliser pour préserver notre patrimoine naturel et culturel au-delà des frontières ». Les élus ont validé un financement à hauteur de 10 326 €.

+

S'inscrire à l’évènement