Aller au contenu principal
30 oct. 2019

Séance Plénière et Commission Permanente du Conseil Départemental du 30 octobre 2019

Motions de la Séance Plénière du mercredi 30 octobre 2019 :

Retranscription textuelle du reportage vidéo sur la Séance Plénière (cliquez ici)

 

A l'issue de cette Assemblée plénière, une commission permanente s’est réunie sous la présidence de Cyrille Melchior. L’insertion, la culture, l’éducation, l’agriculture, le social, les routes départementales et la coopération figuraient à l’ordre du jour.

 

FOCUS SUR ……

 

EDUCATION : 1,4M€

 

1,4 M€  de dotations complémentaires pour les collèges

Le Département a la responsabilité de doter les collèges des crédits nécessaires à la prise en charge de leurs dépenses de fonctionnement et d’équipement. Afin de leur permettre également de prendre en charge des dépenses urgentes ou imprévisibles ne pouvant être assumées sur leur seul budget, une dotation complémentaire peut leur être attribuée en complément. Une 3ème tranche d’un montant de 1 400 000 € est votée en ce sens en faveur des 77 collèges publics.

 

Participer à la transition énergétique de La Réunion, devenir acteurs de la consommation d’énergie 

Afin de sensibiliser les collégiens aux économies d’énergie et les encourager à  reproduire leurs comportements éco-responsables au sein de la cellule familiale, plusieurs actions seront menées dans le cadre scolaire, en partenariat avec et EDF et son prestataire Sciences Réunion (ateliers, valise pédagogique…). Parmi ces actions, l’organisation d’un concours portant sur les économies d’électricité dotera 5 collèges de prix allant de 500€ à 2 500€. Une subvention de 500€ sera en outre versée aux 15 collèges participants.

 

ROUTES : 1,1M€

 

RD48-1 Route de la Rivière du Mât à Bras-Panon

Les Elus ont validé la participation financière aux travaux d’aménagement de la RD48-1 – Route de la Rivière du Mât (du PR 2+300 au PR 2+960)  à Bras-Panon, pour un montant de 1,1M€.

 

Concertation publique RD20 Saint-Louis

Le Département souhaite réaliser un projet d’aménagement de la rue du Général de Gaulle à Saint-Louis sur 1,3km ainsi que la suppression de 3 radiers (rue du général de Gaulle, rue Sarda Garriga et chemin de Maison Rouge) afin d’améliorer la sécurité des usagers et de conforter les liaisons douces (piéton, vélo). Une concertation publique préalable sera menée du 12 novembre au 13 décembre afin d’informer les habitants sur les enjeux et les solutions proposées.

En savoir + en cliquant ici (ouverture dans une nouvelle page internet)

 

AGRICULTURE : Près d’1M€

 

Le dispositif « terres en friche », une solution de remise en valeur agricole pour l’agriculture

Près de 45ha de terres agricoles en friche pourront être remis en valeur grâce aux 13 nouveaux projets validés par la commission permanente. 

Le montant total des primes attribuées est de 63 805 €.

 

Les produits de La Réunion valorisés : 550 000 € pour le Salon International de l’Agriculture

Une subvention de 550 000 € est accordée à la Chambre d’Agriculture de la Réunion pour la réservation et la réalisation de l’aménagement du « Village Réunion » au Salon International de l’Agriculture qui se déroulera du 22 février au 1 mars 2020 à Paris. 29 exposants seront présents et feront la promotion de nos productions et savoir-faire locaux.

 

INSERTION : + de 800 000 €

 

Priorité à l’insertion par l’activité économique

Les élus du Conseil départemental ont placé l’insertion par l’activité économique au cœur des priorités de la mandature actuelle en raison de la situation catastrophique du chômage dans l’île. Pour rappel, fin décembre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi s’élevait à 167 530.

Pour améliorer l’efficacité des parcours d’insertion, la priorité est donnée aux chantiers d’insertion qui renforcent l’expérience professionnelle des publics les plus éloignés de l’emploi et/ou en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.

Sur la période 2015-2019, 50 structures ont bénéficié du co-financement du Département pour un total de 535 emplois créés en Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI).

La Collectivité a mis également en œuvre en interne 3 ACI relevant de la valorisation du patrimoine départemental (Village Corail, Domaine Fleurié et le Lazaret - 36 emplois créés).

 

Soutien de projets collectifs d’action sociale et d’insertion

Dans le cadre de sa politique en faveur des projets collectifs d’action sociale et d’insertion, 4 associations recevront le soutien financier du Département à hauteur de 105 910€ pour la mise en œuvre de leurs nouveaux projets d’Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI).

 

Accompagnement de l’insertion par l’activité économique

De même, 16 projets PEC (Parcours Emploi Compétences) portés par 14 associations et 1 CCAS, bénéficieront du soutien financier de la Collectivité à hauteur de  421 245€ pour la mise en place de projets liés à l’insertion par l’activité économique, ou d’actions d’utilité sociale et d’intérêt départemental. Le Département prendra en charge le résiduel des salaires de 132 contrats PEC pour une durée de 12 mois.

 

Plus  de 250 000 € pour accompagner les publics prioritaires

6 structures du réseau Points Chances, la couveuse REU.SIT, la Boutique de Gestion, Initiative Réunion Entreprendre, Coop Union, AD2R et l’ADIE Réunion bénéficieront du soutien financier du Département à hauteur de 252 000€. Ces organismes accompagnent les porteurs de projet souhaitant créer leur propre entreprise ou leur activité et participent à l’insertion par l’activité économique des publics les plus éloignés de l’emploi.

Le financement des membres associatifs du réseau Points Chances doit permettre de faciliter l’accompagnement de 3 000 porteurs de projets et a pour objectif la remise en activité de 500 demandeurs d’emploi de longue durée (dont les jeunes et les personnes handicapées) et 100 créations ou reprises d’entreprise par des bénéficiaires du RSA socle en leur permettant de créer leur propre emploi.

 

Office de la Jeunesse de Saint-André

LOffice de la Jeunesse de Saint-André bénéficiera de la prise en charge par le Département de 50 % du résiduel des salaires de 8 PEC MOM (Ministre de l’Outre-mer) non marchands conformément aux engagements pris par la Collectivité en faveur des associations. Cette demande correspond à un montant de 10 615,68 €.

 

Soutien à la mise en œuvre des politiques d’insertion des jeunes au profit des plus démunis

L’Association Régionale des Missions Locales de La Réunion recevra une subvention de 15 000€ afin de lui permettre de mener à bien sa mission d’appui aux Missions Locales, de structurer et de développer le réseau régional, de promouvoir et d’aider à la mise en œuvre des politiques d’insertion des jeunes au profit des plus démunis.

 

SOCIAL : Près de 410 000 € votés 

 

Une MAF dans le quartier de la Rivière du Mât

Une subvention de fonctionnement de 99 266,48 € est accordée au CCAS de Saint-André pour la mise en œuvre d’une Maison d’Accueillants Familiaux (MAF) dans le quartier de la Rivière du Mât (Saint-André) d’une capacité d’accueil de 12 personnes âgées ou en situation de handicap.

 

Programme de Soutien aux Familles et à la Parentalité soutenu

La Commune du Tampon recevra une subvention de fonctionnement de 1 150 €  pour financer son « Programme de Soutien aux Familles et à la Parentalité » (PSFP) sur le quartier de la Châtoire.

 

Association Case Marmaillons : 15 000 € votés

Une subvention de 15 000 € est attribuée à l’association Case Marmaillons pour financer son projet d’ « Accompagnement des jeunes parents bénéficiaires du RSA ».

 

40 000 € pour les enfants de l’ASE

2 associations intervenant dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion pour venir en aide au public en grandes difficultés sociales et en situation de précarité dans le département recevront le soutien financier de la Collectivité à hauteur de 20 000 € chacune : l’Association des Jeunes Majeurs en Dynamique (AJMD)  pour son projet de « Création d’un lieu de vie pour les jeunes sortant de l’ASE » et l’Association Entraide aux Pupilles et Anciens Pupilles « Le Maillon » pour accompagner les jeunes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

 

Unité de Victimologie de l’Enfant et de l’Adolescent (UVEA) : Près de 275 000 € votés

Une subvention de 274 031 € est accordée au CHU de la Réunion pour financer l’Unité de

Victimologie de l’Enfant et de l’Adolescent (UVEA). Soit 39 147 € pour initier l’action en 2019 et 234 884 € pour l’année 2020. Cette action pluriannuelle est financée par les crédits de la stratégie de lutte contre la pauvreté.

 

Accueil et accompagnement des personnes vulnérables

Une démarche expérimentale en matière d’accueil et d’accompagnement des personnes vulnérables va être menée en partenariat avec la commune de Saint-Louis. Elle vient répondre à deux objectifs :

- être au plus proche de l’usager grâce à une collaboration efficace entre les services du Département et la Maison France Services des Makes,

-  mutualiser les moyens de la Maison Départementale de Saint-Louis et de l’Agence Communale d’Accès aux Droits et à l’Information de Services (ACADIS du centre-ville).

 

CULTURE 

 

3ème édition des résidences d’artistes

8 résidences d’artistes seront abritées dans les établissements culturels pour 2019-2020.  Pour cette 3ème édition, 6 résidences seront abritées au sein des équipements départementaux et 2 résidences sur de nouveaux territoires et thématiques :

- le patrimoine des Hauts (La Plaine des Palmistes) avec la mise à disposition d’un espace de travail au Domaine des Tourelles en partenariat avec le Parc National et le Secrétariat Général des Hauts ;

- le patrimoine du sucre (village du Gol)  en partenariat avec le collège Jean Lafosse, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) et la ville de Saint-Louis.

 

Le Département fête le 20 décembre à Paris

L’Antenne de Paris renouvelle la commémoration de l’abolition de l’esclavage à La Réunion pour la population réunionnaise de Métropole et le public métropolitain.  La Fét Kaf 2019 se déroulera à Paris le mercredi 18 décembre. Table-ronde, pièce de théâtre, exposition et concert figurent au programme de cette nouvelle édition.

 

AMENAGEMENT : 375 000€

 

Création d’un parc de glisse au Colosse

La Collectivité départementale va cofinancer à hauteur de 338 869€ le projet de création d’un parc de glisse au Colosse dans le cadre du partenariat avec la  Commune de Saint-André  pour l’embellissement du Parc et le rayonnement touristique de la micro - région Est.

 

Participation financière aux travaux du Temple du colosse

L’association « Espace Culturel du Colosse » recevra une subvention de 36 300 € pour la réalisation des travaux de réhabilitation du temple du Colosse de Saint-André.

 

ENVIRONNEMENT

Le Département et la Commune du Tampon ont décidé d’établir un partenariat en vue de la préservation et la reconquête de la biodiversité réunionnaise. Deux actions ont été identifiées :

  • le projet « Endémiel» : il se compose d’une  route mellifère  de 36 km le long des routes communales et de la route départementale de Bois Court (RD70) et  de 4  jardins endémiques dont l’un sera situé sur l’ENS du Domaine Archambeaud ;
  • la gestion et l’entretien de la forêt communale de la « Ligne d’Equerre » d’une superficie de 6,8 ha située dans les hauteurs de Bérive.

 

COOPERATION 

 

Festival Kréol : 8000 € pour soutenir le déplacement de deux associations de personnes âgées

2 associations de personnes âgées « les Myosothis de Pichette » et « les Violettes de Dos d’âne » recevront une subvention de 4 000€ chacune pour leur permettre de participer au Festival kréol des Seychelles en octobre 2019.

 

Le Département apporte son soutien pour une mission de formation à Madagascar

Une subvention de 6 880€  est attribuée à l’association « le Sourire d’Onja » pour la réalisation d’une mission de formation de sages-femmes à Madagascar. L’objectif est de former des accoucheuses en milieu rural, milieu très déficitaire en professionnels formés et en moyens de réanimation pour limiter le taux de paralysie cérébrale chez les nouveaux nés.

 

Une convention cadre pour la mobilisation de l’expertise et des moyens du SDIS  dans la zone OI

Une convention-cadre sera conclue entre le Département et le SDIS pour la mise en œuvre d’actions de coopération régionale dans la zone de l’océan Indien. Le SDIS  mobilisera son expertise ainsi que ses moyens opérationnels pour renforcer les capacités des services de secours et d’incendie des pays de la zone OI (formations, dons de matériels et d’équipements, échanges…).

 

 

 

Retranscription textuelle du reportage vidéo sur la Séance Plénière :

 

Commentaire: Le Président du Département et les élus se sont réunis dans l'hémicycle du palais de la source ce mercredi 30 octobre en séance plénière. Parmi les dossiers majeurs pour la collectivité, le plan senior qui sera lancé dans les prochaines semaines.

 

Le Président du Département: « On a identifié que dans l'île avec le vieillissement de la population on a besoin de personnel qualifié et donc le Département veut créer, va mettre en place un CFA des métiers d’aide à la personne, on va aussi accompagner les aidants familiaux parce qu' il faut élever le niveau de qualification. Nos gramounes ont besoin d'être accompagné, il faut des professionnels pour les accompagner c'est pour cela que nous allons travailler et on va créer un CFA. Dans ce CFA, au file du temps, prés de 5000 personnes seront formées pour aller travailler dans les entreprises d’aide à la personne. »

 

Commentaire: Autre moment fort, les débats autour du plan Agri péi 2020. L’ambition portée par le Département est de faire une agriculture raisonnée et de qualité.

 

Le Président du Département: « Nous ce que l'on veut c'est arriver à l'autonomie, ici en termes de consommation de produits pays il ya des produits de qualité il faut les utiliser dans la restauration scolaire, dans toutes les restaurations collectives par exemple les hôpitaux, partout on veut inciter à consommer pays et donc pour cela soutenons, notre agriculture, c'est le plan Agri péi en lien avec l’État, les agriculteurs et bien sûr l’Union Européenne, nous allons porter cette grande ambition. »

 

Commentaire: Le Président a également confirmé la recentralisation du RSA attendue au 1er janvier 2020.

 

Le Président du Département: « Sur le RSA, vous comprenez bien que chaque année on dépensait à la place de l’État prés de 30 millions d'euros. J’ai demandé cette recentralisation en lien avec les Vices-Présidents délégués et le Président et le Premier Ministre avait bien dit, la ministre des Outres-Mer que ça se fera au 1er janvier. Donc au 1er janvier, la dépense sera assumé par l’État et je tiens à rassurer encore une fois les bénéficiaires il n'y a pas de changement pour les bénéficiaires, au contraire ce que nous voulons maintenant nous au Département c’est enclencher un plan d'insertion pour essayer d'accompagner les bénéficiaires du RSA vers le monde du travail et donc par exemple les contrats saisonniers, on va pouvoir les aider à s'ils veulent occuper des contrats saisonniers, pouvoir le faire sans qui coupe zot RSA et ça ça c'est important. Pour celles et ceux qui vont aller se mettre en formation justement dans les métiers d'aide à la personne et bien on va pouvoir financer leur formation et i coupe pas zot RSA. » 

 

Une séance plénière qui s'est terminée par l'annonce de la mise en place du plan pétrels, soit les vingt mesures énoncées par le Président de la République visant à lutter contre le chômage à La Réunion.

 

Reportage Sophie Rougier

Département de La Réunion - 974TV Octobre 2019 

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo