Aller au contenu principal
30 août 2019

Les départements de Mayotte et La Réunion unissent leurs efforts en matière d'action sociale - 2019

Signature de la convention entre les collectivités départementales de Mayotte et de La Réunion Signature de la convention entre les collectivités départementales de Mayotte et de La Réunion
Le Président du Conseil départemental Cyrille Melchior a rappelé "le caractère impérieux de ce partenariat, gage d'efficacité de l'action publique et de la cohésion sociale et familiale". Le Président du Conseil départemental Cyrille Melchior a rappelé "le caractère impérieux de ce partenariat, gage d'efficacité de l'action publique et de la cohésion sociale et familiale".
Cette convention prévoit notamment, la mise en place d’outils d’information et de communication, dans les domaines de l’enfance, de la petite enfance, de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Maternelle et Infantile Cette convention prévoit notamment, la mise en place d’outils d’information et de communication, dans les domaines de l’enfance, de la petite enfance, de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Maternelle et Infantile
Le Conseil départemental de Mayotte et celui de La Réunion réunis pour une photo de famille Le Conseil départemental de Mayotte et celui de La Réunion réunis pour une photo de famille
Photo de groupe de tous les participants à cette rencontre Photo de groupe de tous les participants à cette rencontre

Les présidents des Conseils départementaux de Mayotte et La Réunion, Soibahadine Ibrahim Ramadani et Cyrille Melchior, ont procédé ce vendredi 30 août 2019 à la signature officielle d’une convention de partenariat dans le domaine de l’action sociale et de la protection de l’enfance. Aux côtés des deux présidents étaient présents, le 4ème vice-président du CD976 en charge du social et des solidarités, Issa Issa Abdou et Daniel Gonthier, 3ème vice-président du CD974 en charge de la coopération régionale.

Par ce document, les deux collectivités officialisent une entraide réciproque en vue de renforcer les compétences et d’échanger l’expertise de chacune d’entre elle. Organisée autour de quatre axes, cette convention est principalement tournée vers le médico-social et l’enfance. Elle entend :

  1. favoriser des temps de rencontres facilitant la connaissance et l’information mutuelle,
  2. échanger l’information concernant la législation, les outils de pilotage et de coordination, les procédures ainsi que les bonnes pratiques professionnelles,
  3. développer la formation des agents en activité,
  4. élaborer et mettre en œuvre des procédures communes sur des thématiques ciblées dans l’intérêt de l’enfant.

Le président du Conseil départemental de Mayotte, voit dans cette démarche « un moyen de continuer à structurer nos interventions, par les échanges d’information concernant la législation, les outils de pilotage et de coordination, les procédures. C’est aussi une opportunité de mutualiser les pratiques professionnelles, mais également la formation commune dans ce domaine. C’est sans aucun doute pour vous, une source d’inspiration quant aux réalisations qui se font à Mayotte, notamment dans le domaine de l’enfance. »

De son côté, Cyrille Melchior, président du Département Réunion a salué « un bel exemple d’intelligence opérationnelle, dont l’objectif est d’instaurer un dialogue et un échange permanent entre nos deux collectivités » et « l’importance pour Mayotte et La Réunion de parler d’une même voix ».

Après cette première convention sectorielle, les deux présidents ont partagé leur souhait de voir s’élaborer un document plus général sur les compétences globales des deux départements.

 

Version texte de la vidéo :

Commentaire :

Mayotte compte 3000 mineurs isolés, il s’agit d’enfants sans référents sur le terroir contre 4 à la Réunion.

9 000 naissances par an, c’est la plus grande maternité de France.

270 assistants familiaux à Mayotte et plus de 800 à La Réunion.

Le champ d’action de l’enfance et de la famille est encore vaste chez nos voisins.

 

Olivier MORIN, Directeur enfance et famille Département de La Réunion.

On est déjà dans la coopération, dans de l'appui auprès de Mayotte.

Dernièrement notamment, ils ont créé des établissements d'accueil pour des enfants donc on les a aidés notamment sur les champs juridiques pour la création du dispositif notamment et sur l'ouverture bientôt de leur structure.  Des cadres mahorais viennent à La Réunion notamment, sur les questions de tarification des établissements, sur des questions d agrément, toutes ces données très techniques, sur lesquels vraiment nous nous travaillons avec un appui assez renforcé.

 

 

Commentaire :

Voilà pourquoi une convention cadre a été signée par les deux collectivités.

 

Le président du Département de Mayotte

Ne serait-ce que ces deux éléments, les mineurs isolés et le plus grand nombre de naissances, ces déjà une préoccupation majeure à laquelle qu'il faut consacrer des politiques publics hardis. Et quand cela se fait en mutualisant les moyens avec nos autres, les autres collectivités françaises, ça ne peut être que bénéfique.

 

 

Le président du Département de La Réunion

Et La Réunion ne peut pas s'isoler, La Réunion doit s'ouvrir comme l'a toujours fait par le passé. Bien sûr démarré par ses actions dans le domaine de l'action sociale mais on ira beaucoup plus loin, on ira dans tout ce qui concerne les champs de compétence des départements, pour justement mettre en place des axes de coopération. Et encore une fois ce sont nos populations qui gagnent.

 

 

Commentaire :

Une manière de se rapprocher entre départements qui a été initié depuis de longue date à travers la coopération décentralisée.

 

Le vice-président du département en charge de la coopération

On a besoin de parler de l'intégration, on a besoin de parler d'un projet commun. Ce sont les mêmes populations c'est les mêmes populations de l’indian Océanie. Alors aujourd'hui on aborde enfance petite enfance, le médico-social, demain on apportera l'agriculture on apportera la réflexion sur l’eau, on apportera sur des projets d'éducation collège et autre,…

 

 

Commentaire :

Cet accompagnement  d’équilibrage des dispositifs départementaux dans le zone Océan indien est un pari sur l’avenir. Celui d’une France de l’océan indien forte et unie qui pourra ainsi  ouvrir d’autre perspective

 

Un reportage d’Alexandre GILLES

Département de La Réunion – 974TTV © septembre 2019

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo