Aller au contenu principal
02 janv. 2018

Mascarin Jardin Botanique du Conseil Départemental de La Réunion

dessin de la villa de mascarin dessin de la villa de mascarin
L'escalier vers la maison de Mascarin L'escalier vers la maison de Mascarin
L'arrière de la villa avec son bassin et sa passerelle L'arrière de la villa avec son bassin et sa passerelle
Gros plan d'une orchidée Gros plan d'une orchidée
Les visiteurs attentif aux explications du guide du Jardin Les visiteurs attentif aux explications du guide du Jardin
la maison de mascarin et son jardin la maison de mascarin et son jardin

Mascarin Jardin botanique : lieu de quiétude départemental de La Réunion.

 

Un peu d’histoire :

Située à moins de 10 km de Saint-Leu, le domaine des Colimaçons a appartenu pendant plus de trois générations à la famille de Chateauvieux. 

 

Construite en 1794, à l’annonce de la guerre contre l’Angleterre, la maison était réduite aux deux tours avant. Elles étaient reliées par une passerelle couverte et faisaient office de "Tour de vigie".

Quand la famille de Chateauvieux s’installa dans la maison, en 1855,  elle fut agrandie pour abriter vingt et une personnes en permanence. Il y eût jusqu’à 36 pièces.

 

Les chambres se trouvaient à l’étage. Le rez-de-chaussée quant à lui était composé de la varangue, du hall, du petit et du grand salon, de la salle à manger, d’un bureau, de la salle de bains et des toilettes, de deux godons, d’un évier et de deux chambres à donner.

Le domaine agricole fondé par le Marquis Antoine Sosthène d’Armand de Chateauvieux, s’étend alors  du battant des lames au sommet des montagnes sur 660 ha.

 

En 1986, la Maison et les 12ha, 59 ares qui restent du grand domaine agricole sont mis en vente, et c’est l’intervention d’une Réunionnaise passionnée de flore et d’histoire, Mme Odette ROCHE, qui va convaincre le Conseil Départemental de La Réunion de se porter acquéreur pour y installer le Conservatoire Botanique National de Mascarin, association œuvrant pour la protection de la flore et des habitats naturels, après d’importants travaux de réhabilitation.

 

Depuis un an, cet ancien domaine agricole propriété du Département de La Réunion depuis 1987, abrite « Mascarin, jardin Botanique de la Réunion ». Sur près de treize hectares dont huit sont ouverts au public, « Mascarin » offre huit collections botaniques de végétaux vivants,  des salles dédiées à la valorisation d’expositions permanentes et temporaires, un atelier pédagogique, un rucher.

Sur un site accueillant et propice à la ballade et au bien-être, le Jardin Botanique de La Réunion est aujourd’hui une « vitrine » incontournable pour les Réunionnais et les touristes pour appréhender patrimoine végétal dans ses dimensions scientifiques et culturelles, et découvrir l’importance de la biodiversité végétale dans la vie de l’Homme.

 

Sur près de 8 ha ouverts au public, Mascarin dispose de 8 collections botaniques de végétaux vivants équipées d’une signalétique didactique. Ces collections ont pour but principal de servir de support vivant à la sensibilisation à la conservation du patrimoine végétal local, tout en s’ouvrant à d’autres régions et en abordant des thématiques diversifiées  (plantes médicinales, usages domestiques, usages ornementaux, plantes mellifères,  ... Ainsi, au fil des collections, découvrez l’incroyable diversité de la flore et de la place des végétaux dans la vie des hommes. Les thèmes proposés permettent, de mieux connaître la végétation de La Réunion et ses caractéristiques, et de comprendre l’évolution du paysage naturel de l’île depuis l’arrivée de l’homme.

 

Collections Botaniques

 

RÉUNION : LA FORET DES BAS DE L’OUEST 

Cette collection centrale dite collection « Réunion », et aussi la plus étendue (1 ha), met l’accent sur la flore indigène menacée à La Réunion. Elle représente ce que devait être la forêt semi-sèche des bas de l’Ouest, il y a plus de 400 ans, avant l’arrivée des hommes. C’est le peuplement végétal qui compte le plus d’espèces endémiques menacées de disparition. Plus de 50 espèces y sont présentées et réparties le long d’un parcours du littoral jusqu’à 700 m d’altitude.  

 

PLANTES « LONTAN »

Le long du sentier, plongez-vous dans l’histoire de l’introduction des plantes qui ont marqué l’environnement naturel et social de La Réunion, du 17e au début du 20e siècle. La collection « Plantes lontan » retrace le long d’un parcours chronologique, jalonnée par les principales plantes introduites, les grandes étapes de l’occupation des terres et de la déforestation. On retrouvera ainsi l’introduction du café, puis des épices et des arbres fruitiers, auxquels succèdent la canne à sucre et le géranium. Autant de causes du recul de la forêt originelle.   

 

VERGER  CRÉOLE

Avec plus de 50 espèces cultivées à La Réunion, la collection « Verger » permet de se rendre compte que ces espèces ont toutes été introduites par l’homme à des diverses périodes. La flore indigène ne présente en effet que 3 espèces donnant des fruits relativement comestibles. D’autres espèces telles que le goyavier permettent de sensibiliser les visiteurs aux risques que peuvent représenter certaines introductions.

 

SUCCULENTES

Plantes adaptées aux milieux secs, les cactus et plantes « grasses » séduisent par leur grande diversité de formes et de couleurs. En présentant la capacité des plantes à s’adapter à des conditions de vie particulièrement difficile, telle que la sécheresse, la collection « Succulentes » aide à mieux comprendre la répartition des plantes en fonction des milieux. Sélection naturelle, adaptation, ou convergence sont autant de phénomènes auxquels ces espèces ont eu à répondre, qu’il s’agisse de cactées, de plantes grasses ou de certaines espèces de la flore endémique de La Réunion.  

 

PALMIERS

Connaissez-vous les mille et un usages de ces remarquables plantes connues depuis les temps anciens? Cette collection vous invite à les découvrir. Elle offre la découverte d’espèces originaires de diverses régions du monde et présente les palmiers endémiques de l’île (dont 2 espèces sont encore braconnées pour leur intérêt gastronomique). Au travers de cette collection, l’accent est mis sur la connaissance et l’utilisation diversifiée que l’homme peut faire d’un même végétal.

 

ORCHIDÉES ET FOUGÈRES

Avec plusieurs dizaines de milliers d’espèces, les Orchidées comptent parmi les plus grandes familles de plantes à fleurs dans le monde. A cette diversité naturelle s’ajoute la créativité des hommes : la capacité des Orchidées à se croiser permet aux passionnés de multiplier à l’infini les hybrides. On en compte plus de 100 000 à ce jour ! Cette extraordinaire diversité a permis aux Orchidées de s’adapter à tous les milieux, à l’exception des déserts et des régions polaires. Les fougères présentent une diversité (environ 10 000 espèces) et une répartition mondiale comparables à celles des Orchidées, avec qui elles partagent une forte capacité à se disperser. On les retrouve d’ailleurs souvent associées dans les forêts tropicales, qui abritent leurs milieux de vie privilégié.

Cette collection vous invite à découvrir quelques-uns des secrets de ces plantes mystérieuses.   

 

CAFEIERS DU MONDE

Fruit d’un partenariat avec  l’Institut de Recherche pour le Développement(IRD), cette collection a pour vocation de conserver la diversité génétique des caféiers. Vous pourrez ainsi  découvrir une trentaine d’espèces de caféiers sauvages, originaire d’Afrique orientale, centrale et occidentale, de Madagascar, des Mascareignes et des Comores.

 

RAVINE BAMBOUS

C’est un aménagement particulier qui donne de la majesté à ces plantes. Un cheminement partiellement aérien donne la dimension de cette véritable cathédrale végétale.

 

En pratique :

Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 17h

Jours de fermeture : tous les lundis, le 01 janvier, le 01 mai et les 20 et 25 décembre

 

Visites guidées

Expositions

 

Boutique souvenirs

Restaurant "Le Vieux Pressoir"

Salles de séminaire

 

Accueil de personnes en situation de handicap

 

Entrée payante

Tous les moyens de paiement sont acceptés

 

Tarifs

Tarifs visiteurs

 

Adulte (+ de 11 ans)

            7,00 €

Enfant (de 3 à 11 ans)

            5,00 €

Jeune enfant (- de 3 ans)

                 -   €

Groupe (à partir de 10 pax)

            5,00 €

Etudiant (sur présentation d'un justificatif)

            5,00 €

Sénior (à partir de 55 ans)

            5,00 €

Personne en situation de handicap

                 -   €

Accompagnateur des personnes en situation de handicap

            5,00 €

Sans emploi

            5,00 €

 

Carte d'abonnement

 

Adulte (+ de 11 ans)

          25,00 €

Enfant (de 3 à 11 ans)

          13,00 €

Jeune enfant (- de 3 ans)

Gratuit

 

Salles de séminaire (contacter Mascarin)

 

Contact :

Mascarin Jardin Botanique de La Réunion

Domaine des Colimaçons RD12
2 rue du Père Georges 97436 Saint-Leu
Tél. : 02 62 24 92 27

mascarin.jardinbotanique@cg974.fr

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo