21 mars 2022

Plan 1 million d’arbres: Un espace de respiration dans la savane du Grand Stella - 2022

Voir le reportage vidéo :

A mi-chemin entre le musée du sucre et celui du sel à Saint-Leu, la savane du Grand Stella abritera dans quelques années une forêt peuplée d’espèces indigènes et endémiques de La Réunion. Les premiers bois de fer, zévi marron et autres benjoins qui couvriront les 13 ha du futur espace végétal forestier ont été plantés par les principaux partenaires du projet Grand Stella qui ont également, à l’occasion du 21 mars, journée internationale des forêts, inauguré une plaque commémorative.

La Région Réunion, propriétaire du foncier était représentée par sa présidente Huguette Bello qui a salué cet « ambitieux projet d’innovation territoriale » piloté par la commune de Saint-Leu en liaison avec le Département, dans le cadre du Plan 1 million d’arbres (P1MA) pour La Réunion. 

 

Le Président du Département Cyrille Melchior a insisté sur « l’investissement du Conseil départemental, dans cette coulée verte par la mise en terre de 600 plants, privilégiant un espace de respiration dans la savane du Grand Stella. À travers notre P1MA qui est un pas dans notre marche pour le climat, nos arbres endémiques, lorsqu’ils sont offerts à la terre, participent à la sauvegarde de notre patrimoine végétal ».

Le maire Bruno Domen a détaillé le projet Grand Stella qui « s’étend sur 80 ha mis à disposition pendant 10 ans et réparti en zone agricole (14 ha au-dessus de la Route des Tamarins dont une partie pour des jardins partagés); en zone de protection forte (10 ha de site classé, partie passe au-dessus de la RN1 et de la Pointe au Sel), en zone naturelle (14ha); et enfin en zone naturelle aménageable à des fins de loisirs et de tourisme (40 ha au-dessus de la Route des Tamarins) ». Toujours selon le maire de Saint-Leu et Vice-président du Département délégué au Tourisme et au développement rural : « Dans un deuxième temps, le projet Grand Stella intègrera des parcours historiques, de bien-être, de sport en plein air et de découverte de l’endémisme réunionnais. D'ici 5 ans, 90 000 arbres seront plantés pour recréer une forêt semi-sèche ».

Animée par l’équipe du Département en charge du P1MA et du Conservatoire Botanique National de Mascarin (CBN-CPIE Mascarin), la séance de plantation s’est déroulée dans une ambiance conviviale, avec la précieuse collaboration des agents de l’association Piton-Saint-Leu Lève la tête en charge de l’entretien du site.

Vous aimerez aussi...

Plan de mandature du Conseil départemental de La Réunion 2021-2028