Aller au contenu principal
17 oct. 2018

Plus de 2,2 M€ pour la commune de Sainte-Rose, le pays des laves - 2018

A la mairie de Sainte-rose, Michel Vergoz et Cyrille Melchior signe le pacte de solidarité A la mairie de Sainte-rose, Michel Vergoz et Cyrille Melchior signe le pacte de solidarité

Le Département continue son tour de la solidarité dans les communes

Après Saint-Philippe, le Président du Département Cyrille Melchior s’est rendu à Sainte-Rose pour signer avec le maire de la commune,  Michel Vergoz, le Pacte de Solidarité Territoriale. « J’ai souvent entendu dire au sein notre assemblée que la partie Sud-Est de l’île était le parent pauvre, que Sainte-Rose se trouvait dans l’angle mort des politiques publiques. Je voudrais dire aujourd’hui aux Saint-Rosiens que le Département ne les oublie pas, bien au contraire.  J’accorde beaucoup d’importance à ce territoire touristique, terroir du savoir-faire agricole réunionnais, gardien de la tradition rurale et de la créolité » a précisé le Président du Département.  

C’est en mairie que Michel Vergoz a accueilli Cyrille Melchior : « c’est un honneur pour la ville de Sainte-Rose d’accueillir le Président du Conseil départemental. C’est pour nous un jour important car l’institution départementale avant de se rendre chez nous a porté un regard assez détaillé sur notre territoire dans le cadre du PST. La démarche entreprise est belle, efficace et pragmatique. On parle de construire, d’avancer, c’est du concret. Je voulais vous remercier pour ce PST qui est conséquent pour nous. Une sacrée intervention menée de façon transparente et équitable ».

La commune de Sainte-Rose bénéficie d’une enveloppe globale de plus de 2,2 M€, dont plus de 1,5 M€ sur un programme d’investissement. Les actions validées permettront l’aménagement d’un plateau sportif synthétique (un élément structurant du futur centre ville de Sainte-Rose), du Pôle technique de la mairie, d’un centre d’exposition permanente de la coulée volcanique 1977, de voiries, d’équipements pour l’entretien du linge de personnes âgées et handicapées.

Au titre du social, l’enveloppe de 330 000 € permettra la réalisation d’actions dans le cadre de l’accompagnement des familles, de l’insertion professionnelle, du financement de permis de conduire pour soutenir la jeunesse dans la recherche d’un emploi par exemple, faire de la solidarité intergénérationnelle.

Le Président du Département a rappelé que  les conseillers départementaux ont validé le dispositif de Pacte de Solidarité Territoriale qui prévoit une enveloppe de 90 millions d’euros sur trois ans en faveur des communes et des CCAS, sur des projets portés par les acteurs du territoire en lien avec les élus, et les services départementaux : « Je suis très heureux de venir ici, à Sainte-Rose, pour confirmer l’engagement de la solidarité départementale et pour réaffirmer notre attachement au développement de l’Est de l’île. Je suis content d’être au contact de la population et de rencontrer les édiles qui ont été choisis pour porter la responsabilité de maires et d’Elus. Sur ce petit territoire, nous avons appris à vivre ensemble et je souhaite qu’au-delà, nous apprenions à mieux travailler ensemble. Les périodes de vaches grasses sont terminées, le monde change et il faut revoir notre mode d’action. Mieux travailler ensemble, c’est une façon de prendre en considération cette mutation parce qu’il faut gagner en efficacité. Chaque euro investit doit être le plus efficace possible et c’est ce que je veux faire à travers le PST. Je veux mutualiser les moyens humains et financiers, car les difficultés qui sont les nôtres n’ont pas diminué. Je tiens à vous remercier, Monsieur le Maire ainsi que votre équipe, pour cette forte participation à l’élaboration de ce PST. Cela démontre que notre démarche est comprise et qu’elle est attendue dans un contexte budgétaire difficile pour l’ensemble des collectivités territoriales. Je terminerai en saluant le travail et l’implication des conseillers départementaux, des services de la Collectivité et de ceux de la Ville de Sainte-Rose dans l’élaboration de ce Pacte qui  prévoit une aide départementale à hauteur de plus de 2,2 millions d’euros».

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

C’est à l’école primaire du centre, à Saint-Philippe, que Olivier RIVIERE maire de la commune et Cyrille MELCHIOR président du Département  signent le Pacte de Solidarité Territoriale. Un dispositif d’aides qui vise à renforcer l’unité et la solidarité du Département envers les communes.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« J’ai chargé le Vice-Président, M. Alain ARMAND, à mes côtés, de travailler sur ce PST.

Parce que cette unité, cette solidarité s’est exprimée pleinement  dans ce Pacte de Solidarité. 90 millions d’euros, 75 millions en investissement, 15 millions en fonctionnement. »

 

La commune de Saint-Philippe disposera d’une enveloppe de plus de 2 millions d’euros affectée aux projets d’investissement, et de 287 000 euros pour les actions sociales. Notamment pour l’insertion des jeunes et la mise en place de portage de repas à domicile pour les personnes dépendantes. 

 

Olivier RIVIERE Maire de Saint-Philippe

« Parce que je sais que c’est un service qui est très attendu par les personnes âgées en particulier. Le CCAS mettra en place ce service là, avec l’aide financière du Département. »

 

Le président du Département s’est ensuite rendu à Sainte-Rose où il s’est entretenu avec le maire de la commune Michel VERGOZ. Ensemble, ils signent à leur tour, le Pacte de Solidarité Territoriale. Au sein de cette petite commune de moins de 10 000 habitants, le président du Département a voulu rappeler le caractère équitable de ce dispositif envers les 24 communes de l’île. 

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

« C’est de dire qu’on donne à tout le monde un montant  minimal : 2 millions d’euros  à chaque commune.  Et après, bien sûr, on a tenu compte de la population. C’est ça l’équité, une répartition où chacun se retrouve ».

 

Avec plus de 2 200 000 euros d’aides en investissement, la commune portera les projets d’aménagement et d’ouverture du territoire pour les visiteurs.

 

«  Les investissements que nous allions réalisés avec cette enveloppe,  allaient nous permettre de renforcer la conceptualisation  et la réalisation de notre boucle du centre. De notre centre ville de demain, avec ce plateau synthétique qui viendra s’intégrer autour de l’éclat, autour de la réhabilitation de la mairie, autour des 800 mètres du paradis de la façade maritime, du port de Sainte-Rose ».

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo