06 mars 2012

Répit et repos

«Le droit au répit est le besoin légitime qui reconnaît, à la personne en situation de handicap et à son entourage, la possibilité de souffler moralement et physiquement».

 

Les aidants naturels sont confrontés à des difficultés (absence de temps de répit, isolement, besoin de connaissances techniques) qui, si elles ne sont pas reconnues, peuvent mener à des situations d’épuisement, voire de maltraitance.
L’épuisement est en effet une des principales causes de maltraitance au sein de la famille des personnes âgées ou handicapées.

L’objet du Dispositif « Répit et Repos » est d’offrir une palette de services auxquels l’aidant pourra faire appel, en fonction de sa situation et de ses besoins, afin de le soulager du quotidien.

 

Contact :

0 800 53 00 02 (numéro Vert gratuit depuis un poste fixe)

 

En savoir + sur notre fiche Aide (ouverture dans une nouvelle page internet)

Séjour Grand’R, accueil de jour, accueil temporaire en famille d’accueil, bourse d’heures, café des aidants.

 

Le GIP SAP Maison de l'aide à la personne

L’objet du GIP se fonde sur une dialectique entre les Politiques publiques locales en faveur de l’autonomie des personnes vulnérables et les Politiques de développement économique et de formations.

Le GIP a vocation tout particulièrement à garantir une prise en charge de qualité des personnes subissant une perte d’autonomie et à participer à la prévention en vue de retarder le processus d’entrée en dépendance.

Il constitue ainsi un outil de coopération, de mutualisation des ressources et de capitalisation d’expertises plurielles pour une intelligence d’action sur le territoire.

Pour ce faire, il doit :

-       amener à une modélisation innovante des interventions au domicile

-       co-construire une vision prospective et partagée de développement  structuré de la filière ; anticiper et soutenir l’émergence de nouvelles économies en reliance avec les besoins de nouveaux métiers

-       resituer la personne et ses proches aidants au cœur des dispositifs existants.

Les axes stratégiques privilégiés sont les suivants :

-       continuité des parcours d’accompagnement (travailler au décloisonnement des logiques sociales, médicosociales et sanitaires)

-       renforcement de la qualité de service déployée en faveur des publics cibles et anticipation des besoins à venir (équilibre offre / demandes)

-      lisibilité, clarté et efficience des dispositifs concourant au maintien à domicile

-       mise en reliance des actions et mutualisation des ressources dans un contexte de tensions budgétaires.

Le GIP peut servir des aides sociales directes ou indirectes, selon les modalités retenues : soit en prise en charge par ses membres, soit en complément de celles de ses membres.

Site Internet de la Maison de l'Aide à la Personne GIP SAP

 

+

S'inscrire à l’évènement