29 avril 2018

Secrétariat Général des Hauts (SGH) et Réseau Rural Réunion

Le Secrétariat Général des Hauts :

  • Les partenaires locaux que sont le Conseil Départemental, le Conseil Régional et lEtat à la Réunion, ont souhaité poursuivre une politique ambitieuse pour le développement et l’aménagement des Hauts. Celle-ci passe par la mise en place dune gouvernance partagée qui sarticule autour :

 

  •  D’un Comité d’Orientation Stratégique D’Aménagement et de développement des Hauts (COSDAH) qui réunit l’ensemble des acteurs concernés, que sont les services de lEtat, le Parc national, le Conseil Régional, le Conseil Départemental et les intercommunalités.

 

  • D’une mission de coordination appelée Secrétariat général des Hauts (SGH) qui a vocation autour du secrétaire général danimer la mise en œuvre au quotidien, de définir un cadre stratégique partagé et de coordonner laction des différents partenaires. Le secrétariat général des Hauts est doté de personnels mis à disposition par les trois partenaires (Parc National Réunion, Conseil Départemental et Conseil Régional).

 

Pourquoi un Secrétariat Général des Hauts ?

  • La création du Secrétariat Général en 2015, formalise la volonté du Conseil départemental, du Conseil Régional, de lEtat et du Parc national de mutualiser leurs compétences, leurs moyens humains et financiers, pour préserver et valoriser les territoires dexception que représentent les hauts de la Réunion. 

 

  • Les hauts bénéficient dune image de qualité et dauthenticité permettant un rayonnement de la Réunion. En effet la reconnaissance de sa valeur, est nationale et internationale : double label de Parc National et Patrimoine mondial. Ce territoire daction représente 75 % de la superficie de l’île, s’étend sur 2 000 km2 et peuplé de 170 000 habitants soit 20 % de la population.

 

  • Les politiques ambitieuses d’aménagement et de développement des hauts, menées depuis plus de 35 ans, sont donc une réussite reconnue et ont permis de relever de nombreux défis : maintenir les populations sur ces territoires, rattraper les retards de développement et cultiver précieusement les atouts et les richesses naturelles de ces territoires, qui forgent lidentité réunionnaise.

 

  • Ces territoires singuliers et multiples sont cependant encore fragiles. Il a donc fallu inventer un nouveau modèle de développement et une gouvernance renouvelée, pour faire vivre un cadre dorientations stratégiques, partagé par les partenaires, que sont les collectivités, le Parc National, lEtat, les représentants dacteurs associatifs et les habitants. Ces derniers ont mis en place une nouvelle structure de gouvernance partenariale pilotée par le Secrétariat Général des Hauts. Cette mission ou service commun, est placée sous la responsabilité d’une instance et d’un comité technique de pilotage réunissant le Département, la Région et lEtat.

 

Quelles sont ses missions ?

5 axes de développement ont été arrêtés dans ce cadre stratégique partagé, pour la période 2014-2020 pour les hauts, qui sont les suivants :

  1. Renforcer lattractivité de ces territoires par la mise en avant du potentiel naturel et agricole ainsi que la mise en œuvre de projets de qualité. Les hauts doivent être un vecteur de valorisation du tourisme de la Réunion.
     
  2. Développer de nouveaux modes dactivités en sappuyant sur les secteurs d’avenir. Il s’agit de favoriser la culture de lusage des nouvelles technologies, par le soutien des initiatives de la nouvelle génération dentrepreneurs et le développement dactivités touristiques de qualité et éco-responsables.
     
  3.  Promouvoir le potentiel humain et anticiper la qualification des acteurs ruraux. Il sagit daccompagner la nouvelle génération de leaders et dentrepreneurs, dans leur parcours de qualification et de professionnalisation (formation, compagnonnage, apprentissage et dispositifs dingénierie financière spécifiques…)
     
  4.  Favoriser l’accès à la culture dans un but d’épanouissement personnel, lutter contre la précarité, lillettrisme et la pauvreté : les patrimoines naturels et culturels exceptionnels doivent devenir des supports dexpression artistique (créations identitaires)
     
  5.  Préserver la biodiversité des territoires des hauts, conformément aux principes de la charte du Parc National, suivant un modèle respectueux des ressources naturelles, des atouts culturels et humains de ces espaces.

 

Quels sont les financements et les moyens de coordination des actions du Secrétariat Général des Hauts ?

Ces axes stratégiques sont déclinés en actions, financées par les programmes européens (FEADER, LEADER et FEDER) pour un montant évalué à 120 millions deuros de fonds publics, pour la période 2014 à 2020.

Le Secrétariat Général des Hauts est financé à parité par la Région, le Département et lEtat à hauteur de 110 000 annuel. 

 

L’organisation du Secrétariat Général des hauts

 

Le Pôle Instruction

Composé de trois agents spécialistes des fonds européens, le Pôle Instruction est en charge de linstruction des dossiers demande de subvention FEADER relatifs au développement des Hauts.

Par délégation de tâches du Département, le pôle instruit les dossiers de demande de subvention de maîtres douvrage publics et privés qui œuvrent pour lattractivité des hauts à travers des projets de développement de compétences des acteurs en milieu rural, de mise en tourisme et d’aménagement des portes et itinéraires du parc national, d’amélioration de lattractivité résidentielle et touristique des communes, d’opérations d’aménagement et de mise en valeur dans une démarche qualité patrimoniale et touristique, ou encore danimation territoriale et dapproche collective du développement des hauts.

Le Pôle Instruction est également en charge daccompagner les 4 GAL (Groupes d'Action Locale) dans la mise en œuvre de leurs stratégies LEADER.

Depuis 2015, ce ne sont pas moins de 66 dossiers qui ont été instruits par le pôle, pour un montant de 12,8 millions deuros de FEADER engagés. A titre dexemple, le Pôle suit des dossiers variés tels que les travaux de la Maison dArchambeaud au Tampon, lanimation territoriale de lAD2R (Association Développement Rural Réunion), la création de Maisons de Service Au Public (MSAP) dans les hauts de la Réunion, ou encore les travaux du sentier marron à Grand Coude.

 

Le Pôle Coordination-Développement

Dans le cadre des objectifs stratégiques du Cadre Stratégique Partagé (CSP 2015-2020), le pôle coordination - développement du SGH, assure l’accompagnement des maîtres d’ouvrage publics et privés en leur apportant de l’ingénierie. Il travaille ainsi sur des outils, des dispositifs permettant de répondre aux principaux enjeux identifiés sur les territoires des Hauts : 

  • L’éloignement des publics des Hauts aux services publics dématérialisés,
  • La réalisation des projets privés avec un accompagnement dédié des porteurs de projets,
  • La mobilisation des acteurs du cœur habité du parc national (gestion de l’eau et des risques…)
  • La mise en tourisme des Hauts de La Réunion au travers des patrimoines locaux, avec la démarche « porte et itinéraires de découverte du parc national »

 

L’ingénierie du SGH sur la démarche « portes et itinéraires de découverte du parc national » porte sur plusieurs volets :

  • Un travail de cadrage et de coordination visant l’élaboration de procédures, d’outils et de formations,
  • Un accompagnement à la mise en œuvre des démarches sur les territoires.

 

Enfin et sur le volet associatif, une des missions du pôle consiste à conseiller et accompagner les porteurs de projets (cadrage/objectifs, information sur les outils de financement, organisation de contacts avec les collectivités intéressées).

 

Pour le compte du partenariat, le pôle coordination - développement assure le suivi de deux fiches du COST (Comité d’Orientation Stratégique Tourisme), en assurant des réunions de coordination et l’appui aux MO pour les différentes actions : 

  • Accès à Mafate, cœur habité du parc national (N°4)
  • Valorisation du massif du Volcan (N° 10),

 

Le Réseau Rural Régional – Réunion      

Dans le cadre de la coordination de ces actions, qui doivent traduire ladhésion des acteurs et la maîtrise locale dans la conduite des programmes, le Secrétariat Général des Hauts a délégation du Département, pour animer le Réseau Rural Région - la Réunion. En effet, le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), prévoit la mise en place dans chaque région de pays (Etat-membre) dun réseau, qui regroupe les différents acteurs impliqués dans le développement rural, de son territoire. 

Ce réseau sinscrit dans un cadre réglementaire régional, national et européen. En France le réseau rural est structuré à un double niveau : réseau rural national, réseaux ruraux régionaux (21 dans l'hexagone et 1 dans chaque Département dOutre-Mer).

Au-delà de sa définition règlementaire, ce réseau se donne pour mission de décloisonner les relations entre acteurs du monde rural, daller à la rencontre des enjeux auxquels ceux-ci sont confrontés sur leurs territoires.

Il s’agit de développer des approches territoriales, multisectorielles ou transversales. Ces acteurs de terrains sont porteurs de réflexions, de démarches partagées et innovantes en faveur du développement des projets de qualité, financés par le FEADER.

 

Quels sont les objectifs du Réseau Rural Réunion ?

Echanger et Analyser :

  • Accroître la participation des parties prenantes à la mise en œuvre de la politique du développement rural,

 

  • Permettre aux acteurs du monde rural d’échanger et de travailler ensemble,

 

  • Analyser, questionner les bonnes et les mauvaises pratiques concernant le contenu des projets de développement rural et les méthodes employées pour monter ces projets et assurer leur réalisation,

 

  • Echanger les expériences et les savoir-faire,

 

  • Proposer des interventions auprès des groupes daction locale LEADER et les appuyer dans leurs projets de coopération avec dautres territoires français, voire européens.

 

Valoriser les expériences, améliorer les projets :

  • Faciliter sur les territoires la réalisation d’opérations multisectorielles concernant lagriculture, la forêt, lartisanat, le commerce, le tourisme, lenvironnement, la formation, les services, le patrimoine rural

 

  • Améliorer concrètement la qualité des projets financés par le FEADER et favoriser leur valorisation au niveau local et national

 

  • Promouvoir un développement territorial durable et équilibré

 

Les finalités de ce réseau

  • • Contribuer aux réflexions, aux échanges et débats sur les territoires ruraux et d’être force de proposition pour les politiques de développement de ces territoires ;

 

  • • Dynamiser les actions et en assurer leur diffusion à l’échelle locale et nationale ;

 

  • • Elaborer un message commun et être une force de proposition partenariale ;

 

  • • Donner aux acteurs locaux un pouvoir dintervention (lobbying du monde rural), en leur donnant, la parole et en valorisant leur capacité à dynamiser le milieu rural.

 

  • Sur le plan local des actions concrètes illustrent de nombreuses réussites. Celles-ci valorisent la valeur ajoutée et la performance dont la Réunion est capable. Le réseau local – Réunion assure la remontée d’informations ascendant et descendant sur la réalisation des projets et les besoins des acteurs du réseau.

+

S'inscrire à l’évènement