21 févr. 2019

CEDAACE : 26e Championnat Régional d’Orthographe 2019, le texte de la dictée du 1/4 de finale - 2019

des jeunes participent au championnat d'orthographe des jeunes participent au championnat d'orthographe

 

En été

 

            La nuit commençait à tomber, dans cette profonde paix des soirs d’été qui se prolongent interminablement jusqu’au clignotement des premières étoiles…

Sur son lit, Mathieu se laissait aller sans crainte de la douleur. Une sorte de soulagement l’envahissait à l’idée que désormais il ne pouvait que guérir.

FIN DE LA DICTEE POUR LES CM1.

 

Il était déjà debout quand Louise vint le réveiller à six heures et demie. Après un petit déjeuner vite avalé, il la suivit vers son domaine secret, dans la lumière étincelante de l’aube. L’air sentait l’herbe mouillée par la rosée, la fleur d’acacia, le sable de la rivière voisine.

FIN DE LA DICTEE POUR LES CM2.

 

Il semblait à Mathieu que ce jour était le premier jour du monde.

Tout paraissait neuf, les arbres comme le ciel, les oiseaux comme les bosquets d’où ils s’envolaient à la découverte d’un univers né du matin.

Louise se penchait au revers des fossés pour cueillir ses plantes et ne se retournait même pas.

FIN DE LA DICTEE POUR LES 6e.

 

Elle s’arrêta seulement au milieu d’un petit bois de frênes, devant des fleurs de couleur bleue, aux reflets roses et violets.

- Des jacinthes des bois, dit-elle à Mathieu. C’est rare, ici. Mais chaque année, il en pousse quelques unes.

Elle se baissa, en cueillit une délicatement et la montra à Mathieu.

FIN DE LA DICTEE POUR LES 5e.

 

- Regarde à l’intérieur des crosses : les étamines ont la couleur de l’or.

Mais ce jaune n’avait rien de métallique, au contraire : il était légèrement duveteux, presque orangé, comme des ailes de papillon.

Mathieu examina les étamines et découvrit, au fond de la crosse, un petit coléoptère noir qui s’agitait doucement, sans la moindre crainte, lui sembla-t-il.

FIN DE LA DICTEE POUR LES 4e.

 

Louise enfouit délicatement quelques jacinthes dans son sac de toile, et elle se remit en route. Elle continua à avancer vers l’orée du bois, entra dans une prairie dont les bordures étaient couvertes de menthe sauvage. Elle finit par s’arrêter et s’asseoir sur une petite butte, parmi les fleurs, en lisière d’un champ d’avoine, à l’ombre d’un noisetier. Elle demeura silencieuse un long moment.

FIN DE LA DICTEE POUR LES 3e.

 

                                                                                              Christian SIGNOL

                                                                                              Dans la paix des saisons

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement