Aller au contenu principal
26 juil. 2018

Signature du Pacte de Solidarité Territoriale pour les communes de Bras-Panon et de Salazie- 2018

Signature du PST en présence de Alain ARMAND Vice Président Du Conseil Départemental, Cyrille MELCHIOR président du Conseil départemental, Daniel GONTHIER maire de Bras Panon, Didier POULLÉ Directeur du CCAS de Bras Panon, et Steven BAMBA Directeur Général des Services Signature du PST en présence de Alain ARMAND Vice Président Du Conseil Départemental, Cyrille MELCHIOR président du Conseil départemental, Daniel GONTHIER maire de Bras Panon, Didier POULLÉ Directeur du CCAS de Bras Panon, et Steven BAMBA Directeur Général des Services
Alain ARMAND, Cyrille MELCHIOR, Stéphane FOUASSIN, Daniel GONTHIER et Marie Isabelle PAYET lors de la signature du PST entre le Conseil départemental et la Commune de Salazie Alain ARMAND, Cyrille MELCHIOR, Stéphane FOUASSIN, Daniel GONTHIER et Marie Isabelle PAYET lors de la signature du PST entre le Conseil départemental et la Commune de Salazie

Les communes de Bras-Panon et de Salazie ont signé le Pacte de Solidarité Territoriale avec le Département. Une convention qui vise à favoriser le développement des projets sur ces territoires.

 

Transcription textuelle de la vidéo

Commentaire

La commune de Bras-Panon signe son Pacte de Solidarité Territoriale.  Un dispositif d’aide et d’accompagnement en faveur des communes, initié par le Département de La Réunion.

Bras-Panon dispose d’une enveloppe budgétaire de 2,4 Millions d’euros d’aide en investissement et de 600 000 euros dédiés au fonctionnement.

 

Daniel GONTHIER  Maire de Bras-Panon

On va surtout aller sur l’accompagnement  comme le portage de repas à domicile. Pour continuer à en faire un peu plus. Nous faisons 100 portages de repas à domicile, nous en ferons 200.

Pareil, ce fonctionnement permettra de financer la sécurité des personnes âgées, dans le cadre d’un partenariat avec des opérateurs qui aujourd’hui sont sur la télésurveillance des personnes âgées. Nous prendrons en charge avec le Département, 50% de la valeur du service dont ces personnes âgées ont besoin.

 

Commentaire

Les élèves de l’école primaire « Ma Pensée » à Bras-Panon disposent d’outils numériques pour suivre les enseignements. Un établissement connecté qui, grâce au Pacte de Solidarité Territoriale, ouvrira 2 classes inclusives. Une vingtaine d’enfants autistes ou avec des troubles du comportement pourra intégrer ces unités d’enseignement.

 

Daniel GONTHIER  Maire de Bras-Panon

Ce sont des classes qui vont être équipées, adaptées, neuves. Elles vont être livrées pour la fin de cette année, début de l’année prochaine, et qui a une valeur de 300 000 euros.

 

Commentaire

Salazie signe également son Pacte de Solidarité Territoriale avec le Département. Une commune des Hauts qui se voit attribuer une aide de 2 Millions 400 000 euros, pour son développement et son désenclavement.

 

Stéphane FOUASSIN Maire de Salazie

Nous sommes à l’ère du numérique, tout va très très vite maintenant. Il est important que nos écoles soient équipées de tablettes, et que nous puissions avec nos enfants travailler sur cette ère du numérique. Qu’ils puissent avoir ainsi un désenclavement.

Le cirque de Salazie est un endroit enclavé, et il est important que nous puissions avoir un désenclavement du cirque de Salazie. Mais c’est aussi sur d’autres projets : sur l’eau potable, c’est des projets sur l’amélioration des routes et des chemins de Salazie. Tout ça pour le bien-être de la population et pour son développement.

 

Commentaire

Le Pacte de Solidarité Territoriale prévoit une enveloppe globale de 90 Millions d’euros disponible sur 3 ans. Un dispositif que le Département souhaite rapidement étendre à l’ensemble des communes de l’île.

 

Cyrille MELCHIOR Président du Département

Il y a une forme d’urgence sociale. Les mesures sociales doivent être mobilisées rapidement.  Nous voulons renforcer le lien social, nous voulons renforcer aussi les mesures en terme d’équipements de proximité. C’est pour cela que je ne veux pas tarder, je passe commune après commune, je rencontre les maires, les équipes municipales pour signer et mobiliser les crédits. Moi j’ai envie qu’on aille vite parce que la population l’exige. Il y a des attentes fortes, et ces attentes doivent être, bien-sûr, satisfaites à travers ces Pactes de Solidarité.

 

Un reportage de Mickael CUVELIER ©974TV Juillet 2018

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

Je propose ma vidéo