11 sept. 2019

Un arboretum semenciers et pédagogique au Domaine Fleurié, Espace Naturel : une action pour la préservation de la forêt Sèche - 2019

vue aérienne du site
vue aérienne du site
photo de groupe des agents photo de groupe des agents
un agent sur le terrain un agent sur le terrain
des agents en action des agents en action
un agent en action un agent en action

L’Espace Naturel Sensible (ENS) du Domaine Fleurié est au coeur d’un vaste projet de valorisation écotouristique du massif forestier de la Montagne et de la Grande-Chaloupe. Situé entre 70 m et 635 m d’altitude, il a été acquis dans les années 1990 par le Conseil départemental et fait partie du périmètre de restauration de la forêt semi-sèche du projet Life +, pour lequel la Collectivité est engagée aux cotés de l’Europe et du Parc national. Le Département et ses partenaires souhaitent en faire un espace de découverte écologique des milieux exceptionnels, une entrée d’espace naturel pour les randonneurs et les pique-niqueurs.

Une restauration écologique remarquable du site

Le Département poursuit sa politique de préservation et d’ouverture au public. Depuis 2017, cet ENS fait l’objet d’aménagements paysagers et touristiques et d’une restauration écologique remarquable. Après l’aménagement de l’aire d’accueil du public (création d’emplacements pour le pique-nique, réalisations en maçonnerie paysagère, etc), l’ENS se dote d’un arboretum semencier et pédagogique d’1 hectare qui vise à créer, avec des espèces indigènes représentatives de la zone des forêts sèches du Massif de la Montagne, un outil de production de graines et de sensibilisation du public à la préservation de ce milieu naturel rare.

 

Ce projet innovant, démarré en 2017, aura duré deux ans et est issu d’une démarche partenariale entre les différents acteurs oeuvrant pour la protection de la biodiversité de La Réunion, le Parc national, le G.C.E.I.P/SPL EDDEN (gestionnaire du site), le Conservatoire Botanique National de Mascarin (C.B.N.M.) et le CAUE. Le coût de cet aménagement s’élève à 36 000 € dont 61 % financé par le Département et 39 % par le Parc national.

300 plants d'espèces endémiques et indigènes

D’un point de vue écologique, l’objectif de cet arboretum est de construire un outil de production de graines dont les écotypes correspondent au Massif de la Montagne. Ces semences permettront la production de plants d’espèces indigènes destinés aux travaux de restauration écologique sur le Massif de la Montagne uniquement. L’arboretum préservera également ex-situ le génotype de populations pouvant être détruites par des incendies. À ce titre, ce projet bénéficie du soutien financier du Parc national.

Sensibiliser à la protection des milieux naturels

D’un point de vue pédagogique, il s’agit de sensibiliser à la préservation d’un milieu naturel rare : la forêt semi-sèche. La découverte des espèces endémiques qui composent ce milieu est un moyen pour y arriver. Cet arboretum fera découvrir aux visiteurs les espèces endémiques ou indigènes représentatives des milieux naturels du Massif de La Montagne, dont des espèces protégées, rarement visibles sur les espaces naturels ouverts au public. Il servira de support pour les animations pédagogiques et pourra être visité en libre accès avec des informations via une signalétique adaptée sur le site.

Un cheminement permettra de parcourir l’arboretum sur lequel sera apposée une signalétique adaptée valorisant les espèces présentes selon des thématiques : plantes médicinales, plantes comestibles, bois de construction…

 

Version texte de la vidéo :

L’Espace Naturel Sensible (ENS) du Domaine Fleurié est au cœur d’un vaste projet de valorisation éco-touristique. Cet ENS se dote d’un arboretum semencier et pédagogique d’un hectare qui vise à créer des espèces indigènes.

Patrice Payet, directeur de l'ENS du Domaine Fleurié

Cet arboretum là c’est une action en fait inscrit dans le cas d'une action dans le programme beaucoup plus ambitieux qui est le programme projet life sèche mené par le Parc, et donc cette action a trois vocations, trois intentions, une intention paysagères, une intention pédagogique et une intention écologique. Dans l'intention paysagère,  c’est une invitation à venir partager cet espace là pour l’aspect contemplatif, et ensuite la logique pédagogique c’est de permettre,  donc d’avoir accès à un espace où toutes les espèces représentatives du massif est concentré et accessible et possible d’être touché, palpé, et vues par monsieur tout le monde.

 

L’objectif de cet arboretum est de construire un outil de production de graines. Ces semences permettront la production de plants d’espèces indigènes.

 

Laurent Calichiama, Conservateur

Le projet life + a, nous a fait le constat qu’on avait de grandes difficultés, justement à obtenir cette graine et donc à produire des plants, c’est-à-dire on a des effectifs, on a des possibilités pour faire des opérations restaurations écologiques, mais on manque de graine pour produire des plants pour ces opérations, parce qu'on a peu de plants au niveau naturel donc la on crée artificiellement cette zone pour pouvoir justement se fournir en graine demain.

Ce projet innovant, aura duré deux ans avec une démarche partenariale entre les différents acteurs œuvrant pour la protection de la biodiversité de La Réunion.

 

Nicolas Payet, Responsable de la préservation des espèces naturels et de la biodiversité

 

Ici l’objectif est d’avoir vraiment une approche partenariale auprès du parc national, auprès du gestionnaire GCEIP, SPL EDDEN, auprès du conservatoire botanique de Mascarin mais aussi auprès du CAUE, et avec des financements qui sont issus du Département à 60% et de l’Europe également. Donc on est sur un projet qui se chiffre à environ à 35 000 euros.

 

Découvrez sans plus tarder ce site et ses aménagements au 17ème KM à la Montagne.

+

S'inscrire à l’évènement

REFUSE RÉSISTE (en savoir + en cliquant ici)