Aller au contenu principal

16 octobre 2018 - -> Week-ends Nature : le programme est en ligne : réservez votre visite guidée, + d'infos dans notre Agenda et dans la rubrique 'Nos compétences / Environnement '           -> Il y a 100 ans, le 5 octobre 1918, l'aviateur Roland Garros mourait au combat. A l’occasion du centenaire de sa disparition, les Archives départementales proposent une exposition retraçant sa vie. + d'infos dans la rubrique 'Nos compétences / Culture'          -> Pour vos demandes de subvention Associations culturelles et sportives : inscrivez-vous en ligne jusqu'au 31 octobre : rubrique 'Vos services en ligne'        -> Fermeture de l'Artothèque tous les week-ends et jours fériés jusqu'en novembre 2018.         -> Les inscriptions pour le transport scolaire des élèves et étudiants en situation de handicap pour la rentrée 2018/2019 sont effectives (rubrique 'Nos compétences / Routes')            -> Net Bourses, site d'inscription en ligne pour les aides aux étudiants : inscriptions ouvertes pour l'année universitaire 2018-2019, rendez-vous sur notre site internet Net Bourses

12 sept. 2018

Présence du vice-Président Daniel Gonthier au Conseil des Ministres de la Commission de l’Océan Indien à Maurice - 2018

Daniel Gonthier et Ambassadeur de France à Maurice Emmanuel COHET
Ministère de l'Environnement et des services publics accompagné par l'AFD (veste blanche Martine Guichard CUI du Département)
Chambre d'Agriculture avec la Secrétaire générale Jacqueline SAUZIER
Secrétaire général de la COI Hamada Madi
Nouveau Président de la COI - Vice-président de la République des Seychelles Vincent MERITON

Consolidation et échanges sur des actions de coopération à Maurice 

 

Délégué aux affaires internationales, Daniel GONTHIER, Vice-président du Département, représentait Cyrille MELCHIOR, Président de la Collectivité, du 10 au 13 septembre 2018 au 33ème Conseil des Ministres de la Commission de l’Océan Indien qui s’est déroulé à Balaclava.

Siégeant au côté de l’État et de la Région, le Département est concerné par des projets dans les domaines de l’agriculture, de la promotion des femmes de l’océan Indien et de la culture, un sujet sur lequel le Département est résolument engagé à travers l’Iconothèque Historique de l’Océan Indien et l’organisation d’un prix littéraire régional, concourant ainsi à la construction d’une communauté de destin Indian-océanique. Les principales décisions du Conseil des Ministres de la COI ont porté sur les questions majeures de sécurité maritime et de sécurité sanitaire, de préservation des ressources naturelles qui font l’objet de programmes cofinancés principalement par l’Union Européenne : voir le communiqué de la COI :

Pêche durable dans la région du sud-ouest de l'océan Indien : signature d'un nouveau programme pour promouvoir la pêche durable et l'économie bleue dans la région

 

Cette séance ministérielle s’est conclue par le passage de relais de la présidence de la COI à la République des Seychelles pour deux ans.

l'assemblée de la commission

 

Profitant de ce déplacement, Daniel Gonthier a réalisé un point d’étape  sur les actions de coopération soutenues par le Département en lien avec les partenaires mauriciens (Ministères de l’éducation nationale, de l’environnement et des services publics, l’université, la chambre d’agriculture) et de la coopération française (Ambassade France et Agence Française de Développement).

 

Consolider le Programme Réunionnais pour une Inclusion Scolaire

Les échanges  ont permis de renforcer certaines actions telles que le Programme Réunionnais pour une Inclusion Scolaire à Maurice (PRISM). Cofinancé par l’Union Européenne et le Département, celui-ci est mis en œuvre par le Centre International d’Étude Pédagogique (CIEP) depuis l’année dernière. Il vise à former des enseignants mauriciens accueillant dans leur classe des enfants porteurs de handicap. Ces derniers devront alors à leur tour former leur confrère sur place pour une pérennité de l’action. Le Vice-président a proposé que ce projet accueille des jeunes volontaires du service civique international réciproque. De quoi permettre à des jeunes réunionnais et mauriciens d’avoir une expérience comme auxiliaire de vie dans des établissements à Maurice et à La Réunion. 

 

Bientôt un Observatoire de l’Eau à Maurice

Une Réunionnaise en poste

L’expertise réunionnaise a également été sollicitée par le Ministère de l’Environnement et l’Université de Maurice pour la mise en place d’un Observatoire de l’Eau.  Bénéficiant de l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD),  ce projet mobilisera l’ingénierie de l’Office de l’Eau de La Réunion et du Laboratoire Départementale d’Analyses. 

La première contribution du Conseil départemental a été de mettre à disposition de l’AFD, dans le cadre de son programme de mobilité/ insertion professionnelle dans la zone océan Indien, une jeune réunionnaise qualifiée pour une mission de deux ans. 

 

Des échanges dans l’agriculture et l’agroalimentaire

« Pourquoi importons-nous des tomates cerises d’Egypte alors que vous en produisez à La Réunion ? » telle a été la question parmi bien d’autres de la Secrétaire générale de la Chambre d’Agriculture mauricienne à Daniel GONTHIER. Cette interrogation a permis d’engager un débat de fond sur les complémentarités  à rechercher entre La Réunion et Maurice dans les secteurs agricole et agroalimentaire. Impliquée dans le développement d’une agriculture raisonnée à Maurice, la Chambre d’Agriculture a fait part de sa volonté de travailler avec le Département de La Réunion et les opérateurs compétents du monde agricole réunionnais

 

Affectation de deux Réunionnaises à l’Ambassade et à l’Alliance Française

Fortement impliqué dans l’appui à la francophonie dans la zone, le Département a saisi l’occasion de cette mission pour convenir de l’affectation de deux jeunes Réunionnais au service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France et ainsi qu’à l’Alliance Française de Port Mathurin à Rodrigues.

 

Retranscription textuelle de la vidéo :

 

Voilà comment commence une journée diplomatique, les collectivités et l’État se retrouvent pour parler d’une même voix, celle de la Réunion/ France.

 

Ambiance d’entrée dans la salle de réunion de Daniel GONTHIER
Vice-président délégué à la coopération internationale

C’est l’avance officielle, les dernières discussions, les derniers calages avec l’ensemble des partenaires.

Question : il faut qu’on sente la Réunion, la France ensemble ?

C’est la Réunion unie, France / Réunion unies, Réunion / France unies,…

 

Luc HALLADE Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans l’océan Indien

D’une manière générale, sur l’implication des collectivités territoriale de la Réunion dans la coopération régionale, par principe c’est évidemment une excellente chose parce que sinon cela n’aurait pas de sens d’être membre d’une organisation régionale pour et à travers le Département de la Réunion si le Département de la Réunion ou la Région Réunion n’étaient pas impliquées dans ces actions de coopération régionale. Et en plus, je constate avec satisfaction qu’elles ont des actions complémentaires, chacune dans ses domaines de compétence et d’activité particuliers. Et donc les deux sont actives, dynamiques en proposition en initiative et c’est très bien comme ça. L’essentiel est d’arriver à faire une bonne coordination de ce que fait l’État, de ce que fait la Réunion, de ce que fait le Département 

 

Commentaire :

L’entrée de la délégation française dans la salle du 33ème conseil des ministres de la commission de l’océan Indien donne de suite la dimension de cette institution de 5 États membres, 26 millions d’habitants, la 10ème organisation internationale partenaire.

 

EXTRAIT DES DISCOURS

Vishnu LUTCHMEENARAIDOO Président du conseil  de la Commission de l'Océan Indien

Nous arrivons à presque 10 millions de km2 de mer. Donc on est africain mais en même temps nous  sommes très spécifiques et cet océan : Qui va le défendre ? Qui va le protéger ? Qui va le développer ?

Qui va s’assurer qu’il est un Sustainable Development Goals,  SDG 16 de l’ONU.

C’est nous.

 

Commentaire :

Représentant de la délégation réunionnaise avec de Daniel GONTHIER, Vice-Président du Département et l’État, Didier ROBERT croit dans cette communauté de destins.

 

Didier ROBERT Chef de la délégation France/Réunion à la COI

Nous ne réussirons que si nous appréhendons notre positionnement dans cet espace avec d’Afrique d’une part, l’Inde et l’Asie d’autre part.

 

Commentaire :

Changement de configuration et début des travaux pour la commission. Et parmi les intervenants, la francophonie est un point commun d’échange.

 

Malik SARR Ambassadeur délégué à la francophonie dans la zone océan Indien

Elle nous unit dans la diversité, dans le respect des diversités, dans le respect des spécificités de chacun. Et cette région prouve à souhait que nous avons eu raison en francophonie de porter la convention sur la diversité culturelle à l’UNESCO, il y a quelques années.   

 

Daniel GONTHIER Vice-Président du Département de la Réunion

C’est vrai que quand on parle francophonie, on parle aussi : té ma langue créole té !

C’est ça qu’on veut faire partager. Et je vous remercie de cette ouverture d’esprit.

Parce qu’aujourd’hui, c’est ça la modernité de la francophonie.

 

Commentaire :

Un travail diplomatique de fond essentiel sur des dossiers de fond tel que la sécurité, la santé publique, la préservation des ressources naturelles, la culture et enfin les progrès économique et sociale.

 

Vincent MERITON Vice-président de la République des Seychelles Nouveau président de la COI

C’est une plate forme qui a joué son rôle au niveau de l’économie bleue, au niveau de la sécurité maritime. Même que les gens ne savent pas. Notre problème est de faire savoir aux gens ce que nous sommes, ce que nous faisons et comment eux, ils sont partie prenante, ils sont les gagnants.

 

Commentaire :

Parmi les intervenants incontournable, l’Union européenne premier partenaire financier et technique de la COI.

 

Marjaana SALL Ambassadrice de l'Union européenne auprès de la République de Maurice

Ces zones sont très stratégiques dans le domaine du commerce mais aussi de la sécurité maritime. L’Union Européenne est ici pour accompagner ces pays insulaires.

 

Commentaire :

Les pays d’Afrique, L’Europe, la Chine, … Si tant de pays s’intéressent à cette zone, c’est qu’elle a clairement une richesse. Mais seule la coopération peut aider à veiller sur les 5,5 millions de Zone Economique Exclusive de ces iles de l’océan Indien.

 

Un reportage à Maurice d’Alexandre GILLES

Département de la Réunion / 974TV © Septembre 2018

Vous aimerez aussi...

+

S'inscrire à l’évènement

+

Je propose ma vidéo